At Home : une terrasse de ville ethnique chic en black, white & green

Si notre petit appart bruxellois a bien un atout, c’est sa grande terrasse urbaine côté salon, avec une vue assez dégagée (pour la ville, hein, entendons-nous bien !) et un joli coin de verdure. Elle fait 16 m2 et un tiers environ a été prévu pour en faire une toiture verte, le reste est recouvert de bois.

 

 

Chaque année je l’aménage un peu plus, change les couleurs, la déco, et cet été on a enfin pris un peu plus le temps de l’entretenir. Alors même si l’heure de la rentrée a déjà sonné, je voulais vous partager ce petit tour déco de ma terrasse, références à l’appui !

 

 

Le coin verdure

Commençons par la partie qui fâche. Qui fâche, car c’était un peu notre bête noire : ce coin verdure d’environ 6 m2, profond d’une vingtaine de centimètres et rempli d’un substrat extrêmement particulier, qu’on n’a jamais vraiment réussi à dompter. Il était conçu initialement comme une toiture verte, et la paysagiste qui l’avait créé y avait donc planté des plantes très spécifiques, mais qui ne nous plaisaient pas vraiment visuellement, et qui se sont rapidement mélangées à des espèces pas vraiment désirées. Bref, c’est vite devenu la jungle dans ces 6 m2: ce n’était ni beau à voir, ni de l’espace que l’on pouvait réellement utiliser : frustration intense (mais ce contraste « déco intérieure bien léchée » VS. « jungle incontrôlable à l’extérieur » faisait bien rigoler les copains, c’est déjà ça).

L’année dernière, on a pris une décision radicale : fini les plantes, on sème du gazon ! On pourra ainsi profiter de cet espace supplémentaire pour s’y installer à l’heure de l’apéro, où le soleil se cale justement dans ce coin. On a fait un petit essai sur 2-3 m2, ça a fonctionné, on s’est emballé, on a tout ratiboisé pour re-semer de l’herbe partout… et ça n’a pas fonctionné. La jungle, le retour.

Cette année, on a pris le taureau par les cornes : à nous le gazon en rouleau ! Acheté chez Central Jardin pour 7€ du m2 (le prix est dégressif si vous en prenez plus), on l’a installé en 30 minutes. Pour préparer le terrain et mettre toutes les chances de notre côté, on a retiré une partie du substrat pour la remplacer par du terreau tout neuf (notre substrat de base est très rocailleux), et on a bien arrosé la terre avant de dérouler les rouleaux. Ça se pose vraiment tout simplement, on déroule, on aligne, on découpe aux ciseaux, on tasse un peu pour que ça colle bien à la terre, et on arrose encore pour que les racines se délient. Les jours qui ont suivi, on a veillé au grain et on a arrosé chaque matin et chaque soir. Pour une fois, on était bien contents d’habiter une Belgique pluvieuse 🙂 Après 2 semaines, on a pu tondre et faire profiter nos petits petons de ce nouveau paillasson. Ça fait aujourd’hui 4 mois que notre pelouse est installée, elle a survécu à la canicule et à nos têtes en l’air qui oublient de l’arroser, et je ne pourrais que vous recommander cette solution si vous êtes en mal de verdure dans un petit coin de votre jardin/terrasse !

le jour de la pose

 

Le coin terrasse

Côté terrasse, on partait d’une bonne base : un revêtement de sol en bangkiraï (un bois exotique qui demande peu d’entretien, qui est très orange au début et qui prend une jolie couleur grisée avec le temps), et une citerne d’eau de pluie qui était fournie avec l’appartement. Bon, esthétiquement, je vous avoue qu’elle me dérange un peu, mais pour arroser c’est tellement pratique (et écologique) qu’on la garde évidemment.

Chaque printemps, on nettoie à fond notre terrasse : balai brosse et eau à gogo. Cette année, on a voulu passer au niveau supérieur : on a testé un produit pour la dégriser un peu, et vraiment bien la nettoyer (la mousse s’insert dans les rainures du bois et peut le rendre assez glissant en hiver, et puis c’est moins joli esthétiquement). L’avantage, c’était qu’elle était effectivement un peu plus propre, qu’on a moins eu besoin de frotter, et surtout que le résultat reste plus longtemps (elle est toujours absolument nickel 4 mois plus tard). L’inconvénient, c’est que ça reste un produit chimique, même s’il se rince à l’eau, je préfèrerais éviter… Un peu plus d’huile de coude et le résultat est franchement comparable. À voir, donc, si on réitère l’année prochaine (je vous mets tout de même la référence du produit car vous aviez été nombreux à me la demander).

ça, c’était avant… 🙂
produit nettoyant terrasse en bois
après pose du gazon et nettoyage de la terrasse

 

Côté plantes

Il faut savoir que notre terrasse est orientée presque plein Nord, le choix des plantes doit donc bien évidemment s’adapter en fonction de ça. Pour ce qui est de l’ensoleillement, les 2 tiers en bénéficient mais ça ne dure que quelques heures donc il faut la considérer comme « ombre/mi-ombre » pour le choix des plantes.

En entrant à droite sur la terrasse, j’ai placé un camélia : c’est le seul coin qui ne bénéficie d’absolument aucun soleil, et qui est le plus exposé aux vents (même si on est en intérieur d’îlot donc ça reste assez calme). Il me fallait donc une plante résistante, et le camélia est parfait pour ça : feuillage persistant (il garde ses feuilles vertes toute l’année, ce qui est pour moi un gros plus : rien de plus déprimant qu’un arbre sans feuilles…) et il nous fait chaque année de jolies fleurs rouges-roses.

À gauche, pour camoufler la citerne et pouvoir le voir depuis l’intérieur, j’ai placé mon érable japonais : mon coup de coeur green de cette terrasse, je l’adore ! Et il me le rend bien : il se plaît visiblement bien ici, avec un peu de soleil le matin et bien protégé du vent. Je ne l’arrose qu’en été quand il fait vraiment chaud, et il grandit vraiment vite. Son joli feuillage délicat vert clair devient rouge en automne, il perd toutes ses feuilles en hiver mais il redevient très rapidement tout vert dès les premiers jours de printemps. (Cet été toutes ses feuilles ont brûlé avec la canicule mais il est redevenu tout vert en 2 semaines !)

 

Ensuite, on trouve aussi :

  • un petit lierre qui me fait des misères et refuse de grimper sur le treillis en bois qu’on lui a construit
  • un cactus euphorbe (qui est en fait une succulente, #lesaviezvous) qui pour l’instant est dehors, je le rentrerai en hiver en espérant qu’il pousse un peu plus vite (on voit des zones vert clair = quand il grandit, mais c’est encore un peu timide à mon goût)
  • un Fatsia Japonica qui a vécu une véritable révélation le jour où je l’ai sorti dehors ! Il était initialement à l’intérieur, mais dépérissait de jour en jour, j’étais dépitée. Un beau jour de printemps, je lui ai découvert des petites cochenilles, c’était le pompon : je l’ai puni en le plaçant sur la terrasse, surtout pour isoler ce petit vilain canard et éviter que les cochenilles ne contaminent mes autres plantes d’intérieur. Et là… les cochenilles ne sont pas revenues (je les avais simplement enlevées avec un morceau de sopalin humide), il a gardé sa posture droite et fière (alors qu’il se fanait de manière tout à fait déprimante à l’intérieur), et a doublé son nombre de feuilles : alléluia !
  • deux groseillers, sur la gauche de la pelouse (ils ont souffert mais je vous rassure, ils sont en vie ! Et me font depuis 2 étés des petites groseilles blanches)
  • un Pieris Japonica : un autre arbuste à feuillage persistant, parfait pour meubler et égailler un peu la terrasse à ses mois les plus tristounes.

Tous les pots de notre terrasse viennent des Pépinières de Boitsfort, sauf le pot vert-de-gris du Fatsia qui vient de chez Thomas.

 

Côté déco

Le coeur du sujet, enfin !

J’ai aménagé notre terrasse en fonction de ce qu’on y fait principalement : se poser en rentrant d’une longue journée pour profiter de quelques minutes de soleil, prendre l’apéro avec les copains, bouquiner au soleil quand j’ai le luxe de pouvoir prendre une pause de midi à la maison.

J’ai donc créé un seul espace (pour qu’il soit le plus vaste possible) modulable en fonction de la situation :

  • des assises basses (pour le côté détente et décontracté), nombreuses (pour pouvoir les placer où l’on souhaite en fonction du soleil et du nombre de convives) et variées pour s’adapter à toutes les configurations :
    • deux fauteuils bas quand on est en amoureux (dénichés chez Alice’s Garden, gros coup de coeur pour ce design élégant et original, qui change des Acapulco que j’avais avant)
    • un banc pour rajouter de la place assise rapidement (c’est d’ailleurs le banc de notre mariage)
    • des coussins de sol de chez Enjoy Home pour s’allonger dans l’herbe et/ou s’attabler autour de l’apéro
  • une petite table basse (Alterego) qui se déplace facilement, et qui peut se combiner avec un tabouret par exemple pour multiplier la surface où déposer les choses

 

Et d’un côté purement déco :

  • une indispensable guirlande guinguette (en fait 3 guirlandes mises bout à bout, et qui viennent de chez Skylantern, mon partenaire chouchou ! J’avais décoré ma terrasse l’année dernière avec eux, vous vous souvenez ?)
  • une ribambelle de coussins, dans des tons écru, noir et vert : j’ai mixé les formats, les matières et les motifs pour un esprit ethnique chic et un peu bohème, et ils se marieront du coup parfaitement à mon intérieur quand je les rentrerai en hiver
  • un joli panier en rotin déniché chez Casa (gros coup de coeur !), idéal pour ranger tous ces paniers le soir venu et les sortir facilement dès le premier rayon de soleil
  • et je me devais de vous présenter Robert (si vous me suivez sur Instagram, vous le connaissez déjà !) : un vieux nain de jardin qu’un ami avait récupéré dans le fin fond de son jardin à l’achat de sa maison, je l’avais décapé puis repeint en orange à une époque, et il a subit ma folie déco au printemps avec un nouveau coup de peinture, noire cette fois (j’ai utilisé de la peinture spéciale pour métal extérieur, par exemple les portails en fer forgé,… Elle tient super bien, facile d’application, et outils lavables à l’eau !). C’est un peu le côté très personnel de cette déco, tout à fait décalé mais l’essentiel est que ça nous fasse bien rigoler, le petit mari et moi, d’avoir un Robert sur notre terrasse 🙂

coussin noir à motifs losanges blancs : Madam Stoltz (chez Hemoon ou chez Little Cocoon)
coussin blanc à motifs ethniques noirs : Nomad Interior
coussin en velours beige : IKEA
coussin en velours vert-de-gris : IKEA
coussin rectangulaire vert-de-gris à pompons : La Redoute
coussin rectangulaire en velours vert profond : Casa

 

Et je clôturerai cet article sur cette photo, histoire de vous montrer quand même qu’en Belgique, le temps n’est pas tout le temps, tout le temps gris :

 

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Articles Récents

8 Commentaires

  • Da silva
    14 septembre 2018 7 h 26 min

    Magnifique comme d’habitude, simple, élégant, raffiné.

    • Noémie Meijer
      14 septembre 2018 12 h 16 min

      Oh merci, ça me touche beaucoup !

  • Bigdreamer68
    14 septembre 2018 10 h 44 min

    Bonjour Noémie et merci pour cet article très complet.

    As-tu prévu de faire un article sur l’hivernage ? Comment protéger les plantes du froid. J’ai des plantes sur mon balcon qui nécessitent un endroit frais en hiver, endroit que je ne possède pas.

    Ton blog est super ! Continue.

    • Noémie Meijer
      14 septembre 2018 12 h 19 min

      Avec grand plaisir !
      Ce n’est pas prévu, je ne suis vraiment pas une référence pour ce qui est des plantes, j’expérimente et j’apprends juste au fur et à mesure 🙂 Et je choisis justement des plantes qui peuvent rester toute l’année dehors, à leur place, sans m’en tracasser. Idéalement il faudrait leur créer un paillage (recouvrir la terre autour d’elles avec des feuilles mortes, des écorces,… les magasins de jardinage en vendent) pour les protéger du froid, et les plus sensibles (espèces tropicales) devraient être recouvertes d’une bâche, carrément. C’est tout ce que je sais 🙂 Mais en tous cas je ne le fais pour aucune des plantes sur ma terrasse, et elles survivent parfaitement bien (alors qu’en Belgique on atteint parfois les -10°). J’espère que ça pourra t’aider !

  • Florence
    14 septembre 2018 23 h 17 min

    Déco vraiment raffinée ….vous avez beaucoup de goût…le blog est aussi chouette merci de partager toutes ces astuces . Avec des petits rien vous faites de superbes choses qui donnent toujours envie.! Un univers créatif dynamique ! C est Très sympa! Merciii.

    • Noémie Meijer
      15 septembre 2018 7 h 01 min

      Oh merci, ça me touche beaucoup !

  • Trackback: Maison & Objet – septembre 2018 | Pierre Papier Ciseaux
  • Trackback: At Home : un coin salon aménagé | Pierre Papier Ciseaux

Envie de répondre ?