5 choses à savoir en déco (#1 – La couleur)

Il y a ces petits trucs qu’on comprend au fil du temps, ces leçons qu’on tire de nos erreurs, et ces règles absolues qu’on apprend auprès des professionnels.

Je vous propose ici une série de conseils et astuces déco, acquis au fil de mes recherches, de mes expériences perso, et de mes projets pro.

Alors oui, la subjectivité a une part tout de même importante (peut-être que chez vous, tout fonctionne très bien et vous convient sans appliquer aucune de ces astuces ; et d’ailleurs, chez moi, c’est loin d’être exemplaire), mais si vous êtes à la recherche de petits conseils pratiques, d’aiguillage, ou simplement d’inspiration : mon blabla ci-dessous pourrait vous intéresser !

5 choses à savoir en déco astuces conseils couleurs

Cette première série d’astuces, comme son nom l’indique, est consacrée aux couleurs. Mais je compte bien poursuivre sur ma lancée avec d’autres astuces sur la lumière, l’espace, et si vous êtes sages, le mobilier. Stay tuned !

 

1 – Une base neutre, des accessoires colorés

Là, je risque déjà d’en perdre quelques uns parmi vous. « Oui mais la couleur, c’est la vie, le gris c’est triiiste, peignons ce mur en orange et cet autre à côté en violet. » Ok. Mais si on n’a pas envie de se lasser après 3 semaines (ou de donner la nausée à nos invités), ni de refaire l’entièreté de sa déco à chaque fois qu’on découvre une nouvelle tendance qui nous plaît, mieux vaut rester raisonnable :

  • on mise sur des couleurs neutres pour les murs/sols/plafonds, et les grosses pièces de mobilier (le canapé, la bibliothèque sur-mesure, les meubles de cuisine) : ces tonalités se marient avec toutes les couleurs plus vives, et permettent de lier le tout pour créer une jolie harmonie ;
  • on donne un peu de vie à tout ça en amenant de la couleur avec les accessoires et les plus petits meubles (tables d’appoint, coussins, objets déco,…) : c’est bien plus facile/rapide/économique à changer et à adapter au fil du temps et de l’évolution de nos goûts.

Alors évidemment, ça c’est si vous voulez être sûr de ne pas vous louper. Mais je suis aussi tout à fait partisane de peindre un mur dans un beau bleu-noir profond, d’acheter un énorme canapé jaune moutarde ou de repeindre une commode en rose pastel. Le mot important dans cette phrase était le « ou » : si on mise sur un de ces éléments forts, on calme le jeu sur le reste : on reste dans les mêmes gammes de couleurs, et on n’accumule pas tout à la fois (et on sait que si dans 1 an, on s’est lassé du beau bleu-noir profond, il va falloir ressortir les pinceaux et la carte bleue).

Mon conseil : si vous avez envie d’oser, mais que vous avez trop peur de vous lasser : lancez-vous dans une pièce où vous ne passez que peu de temps : l’entrée, le couloir, le hall d’escalier, les WC. Vous l’aurez, votre couleur, mais vous vous lasserez moins vite que si vous l’avez tous les jours sous votre nez pendant plusieurs heures !

sources photos : My scandinavian home / Rededition

 

2 – La règle des trois couleurs

Tous les pros de la déco (et je les rejoins allègrement — plus on est de fous plus on rit) s’accordent à dire qu’au-delà de 3 couleurs différentes dans un même espace, l’oeil sature et ne voit que confusion. Bref, ça fait brouillon, et 3 couleurs, c’est vraiment la bonne méthode pour obtenir une belle harmonie, un peu d’équilibre et surtout du caractère (moins de 3 couleurs, ce serait un peu plat et ennuyeux).

Ensuite, il faut savoir doser : on ne va pas utiliser chacune des 3 couleurs dans la même quantité, mais proportionnellement :

  • beaucoup de l’une (souvent la plus neutre)
  • un peu de la deuxième,
  • et une touche de la troisième (généralement la plus vive, la plus forte, la plus voyante).

Gardez bien en tête qu’une couleur n’est pas forcément une teinte de peinture, mais peut également être une couleur de métal ou de bois, si on retrouve ce même matériau à plusieurs endroits dans votre déco : on peut par exemple décorer un intérieur avec du gris clair, du rose poudré et des touches de métal doré. Les intérieurs scandinaves sont aussi un parfait exemple de l’intégration du bois blond comme couleur à part entière.

Mon conseil : si vous choisissez une « vraie » couleur comme couleur principale, et non un neutre, choisissez une nuance chaleureuse et adoucie, ça sera moins agressif. Par exemple, pas un rouge vif mais un rouge brique. Pas un jaune citron mais un jaune moutarde. Pas un vert pomme mais un vert d’eau.

sources photos : My Paradissi / Côté Maison

3 – Le foncé rapproche, le clair éloigne

Tout ce qui est foncé nous apparaît plus près, plus présent, et tout ce qui est clair nous semble plus éloigné, plus distant. Ce n’est pas moi qui l’invente, c’est scientifique (notre oeil qui nous joue des tours, quoi). C’est notamment pour ça que vous entendrez souvent que le blanc est à privilégier pour une petite pièce : il donne l’impression de pousser les murs et d’agrandir l’espace visuellement.

Le blanc c’est bien beau, mais on peut utiliser cette connaissance pour jouer un peu avec les couleurs… et la notion d’espace :

  • Un long couloir monotone ? On peint le mur du fond dans une couleur sombre pour diminuer l’impression de longueur interminable.
  • Un plafond trop haut, qui fait qu’on se sent tout-petit-tout-perdu dans la pièce ? On le peint en foncé et il nous paraîtra immédiatement plus bas, et l’atmosphère plus intime.
  • On peut, avec le même principe, « corriger » une pièce trop étroite, un plafond trop bas,…

Bref, vous avez compris le principe.

Mon conseil : ne vous arrêtez pas forcément juste au mur, ou juste au plafond : associez les 2 ! Et même le sol avec, tant qu’on y est ! Pour notre couloir trop long par exemple, pourquoi ne pas peindre toute une zone (murs + sol + plafond) dans une teinte plus foncée, et ainsi créer un effet d’optique complet qui diminuera d’autant plus cet impression de longueur ? Pareil pour réduire la hauteur sous plafond, peindre une bande supplémentaire sur le haut du mur renforcera l’effet.

sources photos : Behance / Covet Garden

 

4 – Les plinthes ne comptent pas pour des prunes

Les plinthes ont avant tout un rôle de finition (cacher les bords du revêtement de sol, et éviter que l’aspirateur ne vienne cogner et abîmer le bas du mur), mais en déco, rien ne se perd tout se transforme : impossible de laisser « juste » un rôle pratico-pratique à un élément si inévitable dans nos intérieurs.

Du coup, on peut jouer avec la couleur de nos plinthes, voici 3 possibilités :

  • les choisir de la même couleur que le mur : solution la plus fréquente mais aussi la plus discrète, la plus moderne, la plus légère, la plus épurée,… Ça augmente notamment le volume de la pièce visuellement (le mur descend jusqu’au sol) ;
  • les choisir de la même couleur que le sol (donc en bois si on a du parquet, en pierre si on a du carrelage,…) : si votre sol est de couleur clair, passe encore, mais s’il est sombre, je déconseillerais : ça risquerait d’alourdir votre pièce, et de la rapetisser… Bah oui, on aurait l’impression que le sol remonte sur les murs, donc diminue la surface de vos murs, donc la hauteur de votre pièce.
  • les choisir d’une troisième et autre couleur : pour trancher et souligner la pièce. J’aime beaucoup cette option, ça peut être très réussi, mais attention de choisir une couleur qui se retrouve ailleurs dans votre déco, et de ne pas rajouter ainsi une 4° couleur. Restez aussi plutôt sobre, misez par exemple sur du noir pour un effet graphique, du blanc si vos murs sont d’une autre couleur, du beige, du gris,…

Mon conseil : en toute logique, la couleur de vos plinthes se retrouvera aussi sur vos boiseries (chambranles de portes et de fenêtres), et éventuellement sur vos portes entières.

sources photos : Decocrush / Apartment Therapy

 

5 – Psychologie des couleurs

Vous en avez certainement entendu parler. On parle de psychologie des couleurs car chacune d’entre elles aurait une influence sur notre humeur et notre ressenti. Par exemple :

  • le bleu est apaisant, pacifique, il calme le jeu ;
  • le vert est relaxant, il apaise et vous détend… mais il vous ouvre aussi l’appétit ;
  • le rouge excite, il dynamise et aide à la productivité ;
  • le jaune est associé au bonheur, il apporte gaité et atmosphère joyeuse ;
  • le noir est chic, mais il vous rend aussi triste et vous déprime (ambiance-ambiance) ;
  • le rose est la couleur de l’amour et de la passion ;
  • etc.

Je ne pouvais pas ignorer cette théorie bien connue, mais je case ce point en dernier et entre de grosses parenthèses, car je le trouve relativement très subjectif. On perçoit tous les couleurs de manière différente, et nos goûts personnels ont bien souvent le dessus sur ces théories générales.

Mon conseil : passez outre ce conseil ! Osez le noir dans une chambre d’enfant, le rouge dans une salle de bain, le rose dans un bureau ! Le tout est de trouver la bonne nuance, qui convient à votre humeur à vous, et qui vous fera sourire à chaque fois que vous rentrerez dans cette pièce.

sources photos : Cotton On / The Design Chaser

 

Dernière petite astuce, c’est gratuit c’est cadeau : confectionnez-vous un petit répertoire des couleurs de chez vous, en peignant sur des petits morceaux de bois (personnellement j’ai choisi ceux-ci) la couleur de peinture de votre salon, de votre chambre, de ce buffet que vous venez de retaper,… Et récupérez également un petit morceau de tissu de chaque textile utilisé en grande quantité chez vous (vos coussins, vos rideaux, votre canapé, votre tapis,… ; demandez un échantillon au fournisseur, ou trouvez un autre tissu à la couleur identique).

Gardez tout ça dans une petite pochette, et quand vous partez faire un achat pour votre intérieur (je ne parle pas d’une simple bougie hein, mais d’une relativement grosse pièce), vous aurez ainsi sous la main les couleurs exactes de votre intérieur, et vous pourrez vous assurer que votre achat s’assortira bien avec votre déco existante !

 

J’espère sincèrement que ces quelques conseils vous seront utiles. Lesquels avez-vous déjà appliqués chez vous ? N’hésitez pas à partager en commentaire si vous avez pensé à autre chose !

A très vite pour la série #2,

N.


 

 

Articles Récents

26 Commentaires

  • Chantal
    1 novembre 2016 22 h 42 min

    Bien intéressant…merciiii

  • Leikha
    8 novembre 2016 13 h 16 min

    Je relisais ton article pour m’inspirer et vraiment les photos que tu as choisies sont magnifiques, j’adore tes conseils ! Merci beaucoup 🙂

    • Noémie Meijer
      8 novembre 2016 15 h 56 min

      Oh quel gentil message, merci beaucoup à toi ! La suite arrive bientôt… 😉

  • Trackback: 5 choses à savoir en déco (#2 – La lumière) | Pierre Papier Ciseaux
  • Troubat Juliette
    2 juin 2017 15 h 08 min

    Merci pour ces conseils, je suis justement en train d’hésiter à peindre le pan de mur du séjour d’un vert/gris flamant assez prononcé ou gris clair pour prendre moins de risque !
    Je vais faire des essais !

    Bise

    • Noémie Meijer
      4 juin 2017 19 h 38 min

      Chouette ! Ne pas hésiter 😉 Bons travaux de peinture !

  • Magali
    14 juillet 2017 11 h 29 min

    Très intéressant cet article! Mais un peu déprimant pour moi qui ai un salon avec parquet en damier bois clair bois foncé (et pas question d’y changer quoi que ce soit, je suis locataire). Autant dire que je n’ai plus beaucoup de marge pour les meubles et la déco, surtout si je veux éviter l’effet chalet tout en bois!:-/

    • Noémie Meijer
      15 juillet 2017 17 h 41 min

      Ah non, il ne faut pas déprimer en déco, il y a tant de possibilités ! 🙂 Si ton parquet te déplaît et qu’il n’est pas question de le changer, tu peux toujours le rendre plus discret avec des tapis. Et puis tu ne dois pas t’interdire de choisir les meubles qui te plaisent, surtout si tu es locataire : un jour viendra où tu seras propriétaire, et tu regrettera d’avoir acheté des meubles qui te plaisent à moitié.. Alors fais bien ce qu’il te plaît, et détourne l’attention de ton parquet avec de jolies pièces de mobilier et de la déco coup de coeur ! 🙂

      • Magali
        16 juillet 2017 11 h 52 min

        Je n’y manquerai pas! Et ton blog me donne déjà plein d’idées:-)

  • Peneau
    24 juillet 2017 18 h 20 min

    Bonjour , Je te trouve très joli le tapis où puis-je trouver ? Merci

    • Noémie Meijer
      26 juillet 2017 10 h 15 min

      De quel tapis parlez-vous? Il y en a plusieurs sur les photos…

  • Trackback: 15 erreurs à éviter en déco | Pierre Papier Ciseaux
  • HER
    10 décembre 2018 21 h 19 min

    Bonjour merci pour ces conseils j’aime beaucoup la photo My Scandinavian home. Savez-vous quelle est la couleur de la base neutre ? gris ? beige ?
    Merci

    • Noémie Meijer
      11 décembre 2018 12 h 57 min

      Merci ! 🙂 C’est plutôt un gris clair chaud, pour moi, ici 🙂

  • andrea
    22 janvier 2019 23 h 43 min

    Bonjour,
    J’ai bien aimé la remarque “ces leçons qu’on tire de nos erreurs” …
    Dans mon salon de 40 m2, le parquet est en bois massif assez foncé + plusieurs meubles de famille style colonial espagnol. La tonalité marron est dominante .
    La cheminée style moderne cubique est en couleur gris clair du béton ciré.
    En rénovation prochaine, j’envisage pour les murs un blanc fumé.
    Déja trois couleurs.
    Un grand meuble étagère moderne (bibliothèque et cache-télévision) sera implanté sur le mur face a la cheminée, je le vois bien de la meme couleur gris clair que la cheminée.
    Les plinthes pourraient etre peintes de la couleur blanc fumé des murs.
    Mais, en ajoutant les tissus dans un ton bleu pale et deux ou trois plantes vertes, on passe a quatre voire cinq couleurs.
    Est ce rédhibitoire? Je me dis que le neutre du blanc fumé et sa proximité chromatique avec le gris clair permettent cet écart a la règle. Qu’en pensez-vous? Un grand merci

    • Noémie Meijer
      23 janvier 2019 13 h 53 min

      On ne compte pas réellement le blanc (même s’il est « fumé », cassé, chaud,…) comme une couleur à part entière, en tous cas il ne faut pas se gêner pour en ajouter une autre à la gamme que vous avez jusqu’à présent 🙂 C’est une belle idée également de faire des rappels du gris clair de votre cheminée, et de peindre les plinthes de la même couleur que le mur (ça agrandit visuellement la hauteur sous plafond, donc l’espace). Idem pour les plantes, elles apportent de la couleur mais ne doivent pas vous empêcher d’ajouter une autre teinte, surtout du bleu, qui est proche du vert sur une palette, donc s’harmonisera bien.

  • Trackback: 15 erreurs à éviter en déco |
  • Trackback: 5 choses à savoir en déco (#2 – La lumière) |
  • MARION
    13 mars 2019 22 h 10 min

    Merci pour cet article, très instructif ! Sur un palier avec couloir linéaire pas trop long, j’ai 3 chambres qui ont accès, peintes en blanc, sauf le mur en face duquel on tombe en entrant: l’un potiron assez lumineux, un bleu preque turquoise et un vert canard (déco sobre par ailleurs). Le couloir est blanc mais je rêve de peindre ce plafond en couleur (et éventuellement un ou deux mur, pourquoi pas les deux extrémités du couloir qui ouvrent chacune sur une chambre). Qu’en pensez vous ? Et plutôt qu’elle couleur (je pensais à un gris un peu soutenu). Merci pour vos conseils !!

    • Noémie Meijer
      17 mars 2019 18 h 08 min

      Avec plaisir 🙂
      Par contre je ne peux pas vous conseiller comme ça, il me faudrait voir des photos, connaître votre style, l’orientation des pièces,… n’hésitez pas à compléter le formulaire sur mon site pour que je puisses vous conseiller personnellement.

  • Bernadette
    4 mai 2019 6 h 09 min

    De quelle couleur forte re- peindre un meuble aux formes lourdes et
    classiques (classeur meuble ) dans une pièce aux murs de couleurs neutres (blanc cassé )? Merci beaucoup pour vos conseils à venir.
    Bernadette.

    • Noémie Meijer
      6 mai 2019 9 h 36 min

      Beaucoup de couleurs peuvent convenir ! Tout dépend de ce que vous avez autour, votre style, vos envies déco. Ce peut être un joli vert sapin, un bleu nuit, un rose tout doux, un rouge terracotta,…

  • David
    2 juillet 2019 11 h 05 min

    Bonjour Noémie

    Avez-vous reçu le message que je vous ai envoyé il y a quelques jours ?

    Bien à vous,

    David

    • Noémie Meijer
      2 juillet 2019 17 h 34 min

      Bonjour David,
      Je suis à jour dans mes emails donc si je ne vous ai pas répondu, c’est qu’il a dû se perdre quelque part… N’hésitez pas à me renvoyer votre message sur noemie(@)pierrepapierciseaux.be ou via le formulaire de contact sur mon blog 🙂

  • Lila
    15 juillet 2019 23 h 21 min

    Bonjour j’ai l’intention de refaire la peinture de mon salon mais je suis totalement perdu j’ai un canapé modulable gris/ beige et un rose mauve
    D’où j’ai du mal à définir le coloris exact le reste de met meuble sont blanc et une grande baie vitrée d’où j’ai l’intention de poser des stores californiens blanc
    Mes mur actuel sont côté canapé gris et l’autre côté blanc je souhaite lever se gris mais j’ai aucune idée de choix merci pour votre aide

    • Noémie Meijer
      20 juillet 2019 12 h 07 min

      Bonjour, n’hésitez pas à compléter mon formulaire ou à m’envoyer un email à noemie(a)pierrepapierciseaux.be pour que je puisse vous conseiller personnellement 😉

Envie de répondre ?

Répondre à Leikha Annuler la réponse.