15 erreurs à éviter en déco

Petite précision à ce titre mi-aguicheur mi-dictateur : en déco, il n’y a pas d’erreurs, de « faux-pas » tant que ça vous plaît à vous ! Et ça, c’est bien LA règle numéro 1. Car la première erreur en déco, c’est de suivre une tendance ou un conseil sans s’écouter soi-même.

Pourquoi cet article, alors ? Tout simplement pour vous partager ces petits détails que je vois souvent chez mes clients, quand ils me disent « on ne se sent pas bien dans cette pièce, il y a un truc qui cloche, quelque chose qui manque, mais on ne sait pas quoi ». Et bien souvent, un début de réponse est parmi ces éléments-là.

C’est donc bien évidemment sans aucun jugement que j’écris tout ce qui suit, chacun fait bien ce qu’il veut de ses quatre murs. Et si vous avez intentionnellement réuni ces 10 éléments chez vous et que ça vous rend heureux, grand bien vous fasse, c’est le plus important ! Je vous parle simplement d’après mon expérience, ce que j’ai pu observer et comprendre au fil de mes projets déco. J’aborde ici le rendu visuel, l’harmonie générale, et non les ressentis individuels et les goûts personnels, qui sont propres à chacun.

Bref, si vous faites partie de ceux qui doutent encore en matière de déco, qui hésitent et se posent la question, et finissent par faire comme ce qu’ils ont vu chez les autres (je ne vous jette pas la pierre, Pierre, on l’a tous fait… ) ou si vous êtes à la recherche de ce qui coince dans votre déco, de ce je-ne-sais-quoi qui ne va pas, voici peut-être des pistes à explorer !

 

1. Peindre ses murs en blanc

Ou plutôt, peindre ses murs en vrai blanc. Rien de tel pour rendre votre pièce ultra froide, et s’apercevoir qu’avec un certain angle et une certaine lumière (surtout celle du Nord), le blanc devient bleu-froid, en fait. Alors bien sûr, on a le droit de peindre ses murs en blanc (c’est d’ailleurs vivement recommandé pour apporter fraîcheur, luminosité et sensation d’espace), mais choisissez toujours la teinte de blanc juste après la teinte 0 (certaines marques l’appelleront « blanc off », ou « blanc 001 », ou tout un tas de jolis noms poétiques). Personne ne le remarquera à l’oeil nu, vos murs ne paraîtront ni sales ni jaunes, mais simplement il s’agit d’un blanc chaud, très légèrement cassé, qui, par définition, ne refroidira pas votre pièce.

Chez moi, mes murs blancs sont peints en blanc 001 de la marque blanche (huhu) de mon magasin de bricolage, mais pour ma chambre, j’ai choisi un blanc carrément chaud (il a une pointe d’ocre) pour pouvoir apporter de la fraîcheur et de la luminosité sans pour autant perdre en confort et en chaleur (il s’agit de la teinte Inspiration n°3, Arum (gamme Levis Atelier, en vente notamment chez Paint House à Wavre).

(sur cette photo vous voyez la différence entre le blanc chaud des murs, et le blanc froid du plafond ; vous voyez aussi que le blanc change d’un mur à l’autre, en fonction de son orientation/exposition à la lumière)

 

2. Tout miser sur un seul point d’éclairage

Un plafonnier dans la salle à manger ? Check. Une lampe sur pied dans le salon ? Check. Des lampes de chevet dans la chambre ? Check. Ok, ça, ce sont les grands classiques, mais si vous vous contentez d’eux, l’ambiance sera bien triste chez vous (après, hein, chacun son truc). Je vous conseille vivement de multiplier les points d’éclairage (je vous l’expliquais notamment ici, avec plein d’autres conseils sur la lumière), en variant leur fonction :

  • 1 éclairage général (grosse suspension au centre de la pièce, par exemple)
  • 1 éclairage fonctionnel (spots sous les meubles hauts dans la cuisine, lampe de bureau, liseuse dans le salon,…)
  • minimum 1 éclairage d’ambiance (qui ne sert pas vraiment à éclairer, je vous l’accorde, mais qui apporte douceur et équilibre dans votre pièce, et ça, c’est déjà pas mal (et plutôt indispensable) : c’est par exemple une petite guirlande lumineuse dans un coin, une lampe à poser au joli design,… Bref, un luminaire « coup de coeur » avec une faible intensité, mais une jolie esthétique.

(liseuse dans le salon et guirlande guinguette dans la chambre)

 

3. Négliger le couloir et les WC

C’est petit, c’est confiné, on ne fait qu’y passer, ça ne vaut pas la peine d’investir dans de la déco pour ces petites pièces « techniques ». Grave erreur, mon ami !

Bien au contraire, ces pièces-là, vous y passez plusieurs fois par jour, et justement, comme vous n’y restez pas longtemps, vous ne risquez pas de vous lasser de si tôt : vous pouvez vous permettre de vous lâcher un peu sur la déco, et faire quelque chose de fun, d’osé, d’inattendu. Et un petit pot de peinture ou quelques éléments DIY, ça ne coûte pas non plus un bras. De la peinture tableau noir, un papier peint graphique, des dessins à même le mur, des luminaires DIY farfelus… lâchez-vous, c’est le lieu pour !

Et si vous voulez voir ce que j’ai fait, moi, dans mes WC : rendez-vous ici !

(Chez moi, l’aménagement des WC et du palier d’escalier)

 

4. Ne pas mettre de tapis dans le salon

Bon, là, il y a 2 écoles : les militants anti-poussière-avec-des-enfants-et-un-chat-c’est-pas-possible-tu-comprends, et les défenseurs de la déco-ambiance-cosy-cocoon-un-tapis-ça-se-nettoie. Et moi, j’ai clairement choisi mon camp. Pourquoi ?

  • Parce qu’un tapis, ça dessine une zone de convivialité dans un salon, en reliant canapés, fauteuils, tables basses et poufs dans le même espace détente.
  • Parce que ça réchauffe tout simplement une pièce, visuellement et techniquement.
  • Parce que nos pieds, en rentrant du boulot ou pour fêter le week-end avec les copains autour d’un bon apéro, ils méritent bien un peu de douceur.
  • Parce que la poussière, dans une maison, c’est inévitable, et qu’un tapis, ça s’aspire comme tout le reste. Et si c’est des tâches dont vous avez peur : même votre parquet n’apprécierait pas une tâche de Pinot noir ou de sauce bolo, et je ne suis de toute façon pas du tout partisane des tapis à 4000€, ni des tapis tout blancs. Et puis à quoi bon vivre dans un endroit aseptisé, où l’on ne peut rien toucher ni salir ? Laissons ça aux hôpitaux et aux musées, voulez-vous ? Un intérieur c’est fait pour vivre !
  • Parce que c’est un élément déco qui occupera une belle surface dans la pièce et vous permettra de cacher un sol que vous n’aimez pas, d’apporter de la couleur, de la douceur, un style, un touche bohème/vintage/contemporaine,… Bref, d’exprimer votre personnalité.

(Il existe des tapis qui accrochent plus ou moins la poussière, et que l’on peut même passer en machine. C’est le cas de ceux en plastique recyclé de chez Liv Interior : testés et approuvés, doux et facile à entretenir, je vous les recommande ! Et pour ceux qui craignent les tâches, misez sur les motifs : ils permettront aux tâches de passer un peu plus inaperçues.)

 

5. Choisir un tapis trop petit

En parlant de tapis, en voilà une autre, d’erreur qu’on voit bien trop souvent : choisir un tapis trop petit pour l’espace. Un tapis trop petit, non seulement ça peut paraître un peu ridicule, mais surtout ça rapetisse la pièce visuellement. Et personne n’a envie d’avoir un salon plus petit qu’il ne l’est réellement, si ?

L’astuce que j’applique chez tous mes clients et chez moi-même : je fais en sorte que le tapis soit suffisamment large pour passer sous les pieds avants de chaque pièce de mobilier (canapé, fauteuil, lit). Pas la peine qu’il dépasse de l’autre côté (sauf si vous avez une immense villa et le budget qui va avec), tant que les bords disparaissent sous le mobilier, cette continuité donnera de la profondeur et de la perspective. Et donc une impression d’espace.

(Qui repèrera l’erreur sur cette photo ? 🙂 )

 

6. Coller ses meubles dans les coins

Pour éviter l’effet showroom, évitez de plaquer tous vos meubles contre les murs. Rien de pire pour les mettre en valeur ! Au contraire, amusez-vous en créant des zones au sein d’une même pièce : pourquoi pas le canapé au milieu du salon et une jolie console derrière, ce fauteuil en biais devant la bibliothèque, ou votre lit au centre de la pièce, avec un meuble en guise de tête de lit ?

Ce n’est clairement pas possible dans tous les espaces, mais c’est une idée à garder dans un coin de la tête !

Et pour tout ce qui est armoire, commode, buffet,… qui bien souvent ont quand même leur place contre un mur : ne les calez pas dans les coins, par pitié ! Placez-les au centre du pan de mur, et habillez les coins avec une plante, un joli vase, une échelle décorative, un luminaire… ou rien du tout, hein, parfois c’est pas plus mal quand c’est un peu aéré 🙂

(meubler un coin avec une échelle — ne pas coller ses meubles dans les angles ! 🙂 )

 

7. Afficher tous ses objets déco

Less is more !

Et c’est une grosse fana de déco qui vous écrit, donc je sais que la tentation est grande de vouloir exposer sa collection de bibelots ou ses 14 paniers en osier (mais ils sont tous différents, vous comprenez). Je ne vous juge pas, je vous mets juste en garde que plus il y en a, moins on les voit et donc moins on en profite. Et plus on étouffe. Rien de tel qu’une jolie sélection d’objets, bien mis en valeur sur un coin de meuble, l’appui de fenêtre, ou dans le coin de la pièce. Et stop, on s’arrête là : on n’en met pas sur tous les coins de meuble, sur tous les appuis de fenêtre, dans tous les coins de pièce.

Et si on vient d’acquérir un nouvel objet-chouchou, on le met à la place d’un autre, on fait tourner sa déco d’une pièce à l’autre, on remise au grenier pour quelques mois,… ou on arrête d’acheter tout ce qui nous passe sous la main sous prétexte que ça coûte moins de 5€ (oui, je parle bien des magasins comme Action, alias le diable en personne).

 

8. Succomber au total look

Vous adorez le style scandinave ? Vous êtes passionné par le vintage ? Vous avez un coup de coeur pour la déco industrielle ? Vous êtes adepte de l’esprit bohème chic ? C’est très bien de savoir ce qu’on aime, mais il faut aussi savoir doser pour ne pas que notre intérieur ressemble à une page de catalogue.

Mélangez les styles, associez des pièces inattendues, incorporez des meubles qui tranchent, pour faire ressortir chaque élément déco. Une jolie commode rustique sera bien mieux mise en valeur si elle n’est pas perdue au milieu d’une table rustique, de chaises rustiques, de cadres rustiques, et d’un buffet rustique. Trop de (insérez ici votre style déco de prédilection) tue le (insérez ici votre style déco de prédilection).

(Un petit meuble en bois retro acheté en seconde main qui prend sa place dans le hall d’escalier à côté d’une lampe style industriel et d’un miroir en laiton plutôt chic — une enfilade midcentury avec une échelle et un plaid plutôt bohème, contrastés par une étagère Tomado carrément vintage)

 

9. Occuper chaque pan de mur

Encore une fois, rien de tel pour surcharger l’espace, étouffer l’ambiance, et noyer votre déco dans la monotonie. Privilégiez un beau grand mur de cadres par exemple, ou bien 2-3 affiches sur ce mur-là mais aucune sur celui-ci. Laissez respirer quelques espaces pour mieux laisser vivre ce qui s’y passe dans les autres !

(Affiche Memory sur un pan de mur — gallery wall dans l’escalier)

 

10. Ignorer les fenêtres

Habillez-les, ces pauvres petites ! Outre la fonction occultation / intimité / on-peut-se-balader-tout-nu-chez-soi, ajouter du textile à ses fenêtres fait d’une maison une « home sweet home ».

Un voilage tout simple, de gros rideaux épais ou de jolis stores : il y en a vraiment pour tous les goûts, et ça rajoute tout de suite du confort et de la chaleur à une pièce. Bon, après, on n’est pas obligé d’en mettre partout-partout, mais je pense que dans un salon et dans une chambre, c’est indispensable.

 

11. Choisir des rideaux aux mauvaises dimensions

Et en parlant de rideaux… évitez d’avoir des rideaux aux dimensions exactes de la fenêtre : posez votre tringle tout en haut du mur, à 10 cm maximum du plafond (votre fenêtre paraitra plus grande), et faites tomber vos rideaux jusqu’au sol. Ceci est valable peu importe la dimension de votre fenêtre, son allège (distance entre le sol et la fenêtre), son imposte (distance entre la fenêtre et le plafond), la météo,… Et si possible, faites en sorte que votre tringle dépasse de chaque côté de la fenêtre, pour pouvoir ranger votre rideau (ouvert) sans obstruer la vue.

Pour ce qui est de la longueur des rideaux, là aussi il existe 2 écoles :

  • ceux qui ont tort : arrêter le rideau juste 1-2 cm au-dessus du sol ;
  • ceux qui ont tout compris : arrêter le rideau entre 2 et 5 cm plus long que le sol, pour créer une petite cassure, un joli pli élégant (comme pour le devant des pantalons de costume chez les hommes : même principe).

(Le rideau dans la chambre d’une cliente)

 

12. Placer une frise

S’il y a bien un faux-pas en déco, c’est la frise : on oublie ! Privilégiez plutôt les soubassements (en peinture par exemple, et vous pouvez même séparer le dessus du dessous avec une petite baguette de bois peinte elle aussi), ou les moulures, jouez sur la hauteur des plinthes,…

C’est bien plus moderne et ça ne casse pas la hauteur de la pièce.

 

13. Associer plus de 3 couleurs

J’aurai pu mettre cette erreur en premier, car c’est l’un des éléments fondamentaux en déco. Même s’il ne faut pas respecter à la lettre ce principe (ne brûlez pas votre tapis sous prétexte qu’il y a une quatrième couleur sur une toute petite partie de celui-ci), vous vous en rendrez compte assez rapidement : dès qu’on dépasse 3 couleurs principales dans une pièce, l’ensemble est un peu perdu, perd de sa cohérence et a l’air surchargé.

Evidemment, une couleur neutre ne compte pas vraiment (ne comptez pas le blanc par exemple, dans vos 3 couleurs, sauf si c’est la couleur principale de votre pièce comme dans ma chambre). Et si vos 3 couleurs principales sont des neutres (du beige, du noir, du blanc) : vous pouvez vous permettre une quatrième couleur (du gris clair), voir une cinquième (du jaune moutarde).

Pensez aussi aux matériaux, qui apportent de la couleur : le bois, le métal, les fibres naturelles,… Et dites-vous que vous pouvez rassembler plusieurs matériaux sous une même couleur. Par exemple, toujours dans ma chambre, avec tout ce blanc, ce beige et cette touche de noir, j’ai associé des coloris « dorés » : du laiton, de l’osier et du bois blond, que je considère comme une seule et même couleur (et qui se rapproche d’ailleurs du beige, donc on reste sur 3 couleurs principales, ce qui ne m’empêche pas d’ajouter une touche de moutarde ou de rose poudré quand l’envie m’en prend, avec quelques coussins et plaid par exemple, puisque le reste des couleurs sont neutres. Vous me suivez toujours ?).

Enfin, gardez en tête que ces couleurs doivent revenir dans des proportions différentes : une couleur principale, et deux autres couleurs qui seront en plus petites doses.

(Camaïeu de blancs, de beiges, de bois, de laiton et une touche de noir dans ma chambre)

 

14. Mixer les couleurs du métal et du bois

Ah. Sujet délicat.

Idéalement, on essaye de garder une seule couleur de métal dans une même pièce (métal doré, métal argenté, métal cuivré), et une seule couleur de bois (bois blond, bois moyen, bois foncé).

Mais c’est une « règle » assez dure à tenir. Notamment à cause de la robinetterie, que l’on est peu nombreux à pouvoir choisir dans la teinte que l’on souhaite. Par exemple, dans mon intérieur, ma couleur de métal est plutôt le doré (jadis c’était le cuivré), mais quand nous avons acheté notre appartement la robinetterie était déjà placée et neuve — et argentée —. Ç’aurait été une dépense inutile que de remplacer tous les robinets par des robinets dorés ou noirs, mais c’est quelque chose que je garde en tête pour le jour où nous ferons construire/rénover une maison.

Pour le bois, c’est un peu plus simple. Attention tout de même au parquet, qui va rapidement donner le ton au reste de votre déco. Encore une fois, le nôtre était déjà placé — et neuf — lors de notre achat ; je le trouve un peu trop foncé et orange à mon goût, mais je m’adapte en y associant du bois blond pas trop clair.

(Robinetterie noire, châssis de verrière noir, et accessoire de cuisine en métal noir dans la cuisine d’une cliente)

 

15. Trop de symétrie

La symétrie apporte équilibre et sérénité, mais c’est comme pour tout : quand c’est trop, c’est trop !

Exit donc les tables de nuits + lampes de chevet + tapis de chaque côté coordonnés. Idem pour les coussins du canapé. Un peu, d’accord, mais pensez à casser la symétrie avec un élément qui sort du lot, en variant les dimensions, les couleurs, l’emplacement.

(Pour rester dans l’exemple de la chambre et du salon : asymétrie au-dessus du lit avec cadres d’un côté et suspensions de l’autre, et applique liseuse d’un côté du canapé et panier bas de l’autre)

 

Maintenant que je vous ai livré tous mes secrets, à vous de me dire ce que vous avez remarqué chez vous : qu’est-ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas ? Quelle « erreur » avez-vous repérée ou n’est au contraire pas valable chez vous ?

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Articles Récents

20 Commentaires

  • Deborah
    14 octobre 2018 20 h 13 min

    Coucou ! Pas mal les conseils 😀
    je crois que je suis plutôt pas mal. Par contre je suis team blanc hôpital ahah. Mais c’est vrai que je trouve encore mon salon pas assez chaleureux ^^ D’ailleurs peut être que tu peux me donner un conseil : J’aimerais mettre des rideaux dans mon salon mais je suis embêté car le coffrage de mes volets roulants se trouve à l’intérieur et non dehors.. Pas facile pour trouver comment disposer des rideaux.
    Bonne soirée
    Deborah

    • Noémie Meijer
      15 octobre 2018 7 h 43 min

      Oui en effet pas facile de composer avec ces coffrages de volets roulants… Tu n’as pas trop le choix que de mettre ta tringle par-dessus, donc qu’elle soit un peu plus éloignée de ta fenêtre que la normale. Il existe aussi des tringles en U qui vont le contour, mais plus difficile à trouver aux bonnes dimensions.

      • Déborah
        15 octobre 2018 20 h 15 min

        Merci de m’avoir répondu 😀
        je vais regarder s’il y a ça, merci !
        Bonne soirée 🙂

  • Olivia
    15 octobre 2018 12 h 33 min

    Merci mille fois pour tout ces conseils, je suis avec beaucoup d’assiduité ton blog, j’aime tout! Nous déménageons dans trois semainse et j’ai hate de m’attaquer aux nouveaux chantier déco, j’ai déjà prévu la confection de la suspension bohême pour la chambre d’une de mes filles! Dans les erreurs à éviter, j’aurai ajouté poser des sols différents dans chaque pièces. Dans notre future maison, quatre sols différents au rdc (3 carrelages+ une moquette), pareil au second, et bien ça n’est pas terrible! Bonne continuation, et bon anniversaire!

    • Noémie Meijer
      16 octobre 2018 10 h 37 min

      Oh merci !
      En effet accumuler trop de revêtements de sol différents est souvent une erreur, et ça rapetisse notamment les espaces. Mais il n’y a rien contre varier les revêtements, quand c’est bien fait (et pas « trop ») c’est vraiment joli !

  • Sarah
    15 octobre 2018 13 h 00 min

    Bonjour Noémie,
    Merci pour cet article !
    Je vois que tu n’as pas mis de rideaux à la fenêtre de ton pallier, tu ne le conseilles donc pas ? J’ai des palliers très similaires aux tiens (mais plus petits, impossible de mettre un meuble, je ne mets de la déco que sur l’appui de fenêtre) et j’hésite à y mettre des rideaux pour rendre ce lieu de passage un peu plus chaleureux… Des conseils à ce sujet ? 🙂
    Merci d’avance ! Belle journée, Sarah

    • Noémie Meijer
      16 octobre 2018 10 h 39 min

      En l’occurrence dans mon palier on n’en a pas la nécessité, on n’y est que de passage donc pas vraiment d’intérêt 🙂 Et puis on a pu ajouter un peu de chaleur et de « cosy » avec la déco, le meuble, notamment, donc effectivement si chez toi tu ne peux rien placer de trop volumineux, un joli voilage peut être une bonne idée !

  • Lucie
    15 octobre 2018 13 h 01 min

    Super article !
    Je crois que je m’en sors pas trop mal, même si dans une location ce n’est pas évident de respecter tout ça (on va pas parler de l’effet hôpital des murs et du carrelage ). Par contre je suis moins convaincue pour les objets déco et les couleurs : j’ai vu des intérieurs avec accumulation d’objets et de couleurs qui donnaient une déco très réussie ! Même si c’est plutôt difficile à reproduire chez soi…
    Je trouve aussi que les intérieurs toutes couleurs assorties ont tendance à donner un petit côté magazine pas très chaleureux.
    En tout cas ça m’a donné envie de mettre un peu de nouveauté chez moi

    • Noémie Meijer
      16 octobre 2018 10 h 42 min

      Haha en effet challenge supplémentaire dans une location !
      Bien sûr tout ça reste très théorique et parfois il y a de très belles exceptions ! Mais ce n’est pas à la portée de tout le monde de réussir à combiner accumulation et joli intérieur… ça demande un peu de maîtrise ! Et la plupart du temps c’est juste surchargé. Idem pour les couleurs, il y a de très beaux intérieurs très colorés, mais si tu observes bien ceux qui sont vraiment réussis ne jouent pas avec plus de 3-4 couleurs différentes.

  • Naf
    15 octobre 2018 13 h 57 min

    Ahaha » action c est le mal » ! (gifi, foir fouille, bazar machin ). Entre rien et trop… e, additionnant tous les 5€, on a un joli objet original (pitié on evite de copier le catalogue maison du monde, c est d un manque d originalité…)

    • Noémie Meijer
      16 octobre 2018 10 h 16 min

      Tout à fait d’accord ! Je préfère économiser un peu plus longtemps et m’acheter un bel objet qui durera dans le temps et que j’aurai désiré pendant longtemps, que d’accumuler de petits objets sans valeurs, qui vont finir par s’abîmer/se casser, et dont je vais me lasser car ce sera des achats sur un coup de tête…

  • Ben aissa
    15 octobre 2018 15 h 42 min

    Je suis ravis de lire ton article et t en remerciendes precieux conseils que j ai partager avc mes amies qui aiment la déco. Et je suis plutôt fier de moi parce que je respect la majorité des critères à par un je crois le mélange de métaux (argent et or ) mais ds une pièce ou les couleurs sont neutre enfin moi je voudrais te demande peut être si tu avais le temps un jour qui sait un concours ou l une d entre nous emporterait des conseils sur une pièce de notre maison ou agencement ( vis à des photos qu on t en envera) enfin quelques choses comme sa

    • Noémie Meijer
      16 octobre 2018 10 h 14 min

      Merci pour ton message ! J’y ai déjà pensé mais il faut que je trouve une façon de le faire qui fonctionnerait bien, car ce genre de conseils me demande du temps et j’ai déjà un emploi du temps bien chargé… Pas évident d’y caser un projet gratuit 🙂 Mais affaire à suivre !

  • audrey
    15 octobre 2018 22 h 51 min

    Super article, que j’ai adoré lire! alors pour résumer, mes points faibles sont clairement de vouloir afficher tous mes objets déco et au contraire d’oublier d’habiller mes fenêtres ! Mais pour les baies vitrées panoramiques du salon,,c’est un peu un casse-tête. Elles ne descendent pas jusqu’en bas, et comme c’est une extension, le mur est en alu ou pvc blanc au-dessus ! Donc quid du perçage… Je t’assure que tu t’eclaterais, chez moi !

    • Noémie Meijer
      16 octobre 2018 10 h 11 min

      haha ! Difficile de te conseiller comme ça sans avoir vu, d’autant qu’un mur en alu ou en PVC me paraît bizarre 😉 Il y a toujours la solution d’accrocher ça au plafond ?

      • audrey
        16 octobre 2018 19 h 51 min

        Je t’envoie une petite photo sur Insta… Manière que tu vois la bête.

  • Estelle
    16 octobre 2018 7 h 33 min

    Article très intéressant! Nous allons prochainement emménager dans notre maison que nous avons fait construire et où malheureusement les murs seront blanc-blanc je pense. Mais je compte y remédier en peignant certains murs en couleur. Par contre pour les voilages, mettre la tringle à 10cm du plafond me parait haut (nos menuiseries font 2,15m/3m).
    Il ne me reste plus qu’à appliquer les conseils pour avoir un salon chaleureux. Petite question, que pensez-vous de 2 canapés de couleurs et formes différentes dans un salon? Ça match ou c’est une erreur ?

    • Noémie Meijer
      16 octobre 2018 10 h 09 min

      Pour les rideaux/voilages c’est vraiment valable peu importe les dimensions des châssis 🙂
      Pour les canapés, ça peut tout à fait marcher ! Tout dépend des styles, des couleurs, des formes, des dimensions,… 🙂

  • Line
    5 novembre 2018 14 h 39 min

    Merci beaucoup pour tous ces conseils c’est top !
    Je vais devoir repeindre mes murs blanc-blanc car maintenant je ne vois que ça haha!
    Pourrais-tu nous faire un point un de ces jours sur quels murs peindre dans un pièce en fonction de si on veut agrandir une pièce etc ? Car ma chambre est toute blanche mais je ne sais pas quel mur peindre en couleur 🙂
    Merci !

Envie de répondre ?