DIY #40 – Une table basse

Il y a de ces bricolages où l’on part un peu à l’aveugle, sans grande connaissance en la matière, en se disant juste « ça doit pouvoir marcher, sait-on jamais, allez je tente ».

Alors je vous vois venir, et je vous arrête tout de suite : oui, j’aime bricoler, mais je suis loin (loin) d’être une pro de la menuiserie. Je suis juste arrivée à saturation de mon ancienne table basse (et j’ai convaincu S. que lui aussi, pauvre chaton, était saturé). Et comme dans mon esprit formaté au DIY, une table ce n’est rien d’autre que des pieds + un plateau, je me suis mise à la recherche de pieds, et d’un plateau.

  • Pour les pieds, c’était tout trouvé : des pieds en laiton (pour aller avec mon enfilade mid-century), qui apporteraient originalité et légèreté. Et j’avais eu un coup de coeur pour ceux de chez Ripaton : une fabrication artisanale 100% française, un prix tout à fait abordable, il ne me restait plus qu’à les peindre !
  • Pour le plateau, je voulais du bois, et je voulais du rond (pour plein de raisons mais surtout pour arrêter de me prendre les coins dans les tibias #storyofmylife). J’avais dans l’idée de récupérer le plateau d’une ancienne table, mais ne trouvant pas mon bonheur dans mes dimensions et mon budget (c’est bien souvent comme ça que commence un DIY, chez moi), et voulant apporter un peu de caractère à ma table, je me suis mise en tête de fabriquer mon plateau avec des motifs chevrons (comme les parquets en point de Hongrie des appartements parisiens, dont j’ai toujours été sous le charme).

Et comme mes proches me soupçonnent d’avoir acheté ma table toute faite, et que seul S. peut témoigner des 5 jours vécus dans l’odeur de sciure de bois et de vernis (encore une fois, pauvre chaton) : je me devais de vous partager les étapes et les photos de tout ça.

 

Pour les pieds :

  • des pieds en métal brut : j’ai choisi le modèle à 3 branches de chez Ripaton, et comme je leur avais précisé que je souhaitais les repeindre, ils m’ont proposé de me les envoyer brut (c’est-à-dire sans aucun traitement/apprêt, pour que la peinture puisse bien adhérer). J’ai choisi ceux en 30 cm pour que ma table fasse au total 34 cm avec le plateau (pour choisir la hauteur de votre table, je vous donne quelques astuces par ici)
  • de la peinture en bombe couleur laiton (Pébéo, déco spray 882 chrome or opaque)
  • du vernis en bombe (Pébéo, déco spray vernis acrylique transparent brillant)
  • 12 vis (j’ai utilisées celles de Ripaton, pour être sûre de mon coup)
  • des gants et un masque

Pour le plateau :

  • des planches de bois brut (sapin) de 10 cm x 1,9 cm : j’ai utilisé en tout 6 planches de 2m10, mais j’ai eu pas mal de chutes car j’ai souhaité éviter les noeuds que je trouvais disgracieux (oui, j’ai fait ma difficile sur ce coup-là) ; en calculant bien, ça tient en 4 planches. (Brico)
  • un panneau de multiplex de 8 mm d’épaisseur, découpé au format 90 x 90 cm (Brico)
  • un crayon, une règle, et du scotch de peintre
  • une scie sauteuse (généreusement prêtée par mes gentils voisins <3 )
  • une boîte à onglets et une scie manuelle : je n’en ai finalement pas eu besoin
  • de la colle à bois (Pattex)
  • des clous et un marteau : finalement c’était largement suffisant avec la colle à bois
  • une spatule et de la pâte à bois coloris neutre (très important pour pouvoir teinter le bois ET les joints par après) (Les Anciens Ebenistes)
  • du vernis teinté coloris chêne clair (3V3) et un pinceau large plat
  • de l’huile protectrice anti-tâches spéciale extérieur (3V3) et un chiffon
  • du papier abrasif grain fin (120)
  • une ponceuse électrique grain fin
  • des gants de jardinage (toujours mieux pour poncer et scier)

(oui, les non-belges parmi vous découvrent la joie des packagings bilingues 🙂 )

 

Les pieds

Sans oublier ses gants et son masque (pourquoi ? Parce que !), on passe une première fine couche de peinture, on laisse sécher 2 à 3 heures, on passe une deuxième couche (toujours aussi fine), on laisse sécher, et on applique une troisième et dernière couche pour faire quelques retouches aux endroits nécessaires.

Pour le vernis, j’ai attendu que la peinture ait séchée au moins 24 heures, puis j’ai bombé l’entièreté des pieds. J’ai attendu 2 à 3 heures puis j’ai passé une seconde couche uniquement sur la pointe des pieds, qui sera en contact avec le sol (ou plutôt mon tapis) : je voulais être sûre que la peinture ne déteigne pas.

J’ai fait ces étapes au tout début, pour que mes pieds soient vraiment secs au moment de les placer sous le plateau.

 

Le plateau

On commence par tracer les découpes à réaliser sur chaque planche de bois, pour y caser tous les morceaux à découper. Essayez d’éviter les gros noeuds (c’est moins joli et surtout plus fragile : le bois risque de s’abîmer à cet endroit et le noeud peut aller jusqu’à se détacher et créer un trou).

Si vous souhaitez réaliser le même motif que le mien, je vous glisse un petit schéma représentant toutes les pièces à découper et leurs dimensions. J’ai donc eu besoin au total de 4 x 8 pièces, pour une table de 90 cm de diamètre.

 

 

On passe ensuite à la découpe. C’est tout à fait réalisable avec une scie manuelle (et de préférence une boîte à onglets) mais ce sera bien plus rapide et moins fatiguant avec une scie sauteuse. Si vous n’en avez jamais utilisé, c’est moins traumatisant que ça en a l’air. C’est plutôt stable, il suffit de respecter quelques règles de sécurité élémentaires (mettre des gants, maintenir la planche en place, ne pas trop appuyer pour ne pas être déséquilibré quand la lame a terminé la découpe, ne pas mettre ses pieds juste en-dessous,…).

Petite astuce : pour éviter que la lame n’abîme le bois, il y a 2 techniques :

  • placez du scotch de peintre sur le trait et sciez par-dessus
  • reportez le trait de découpe au dos de la planche, et sciez de cet autre côté (ça n’abîme généralement que le dessus du bois que l’on coupe, pas le dessous)

Prenez également en compte que la lame fait perdre 2 mm de bois en le sciant (j’ai placé ma lame à côté du trait et non dessus).

 

Une fois tous vos morceaux de bois découpés, poncez-les rapidement, surtout sur les rebords, pour éviter les échardes et avoir des bords plus nets.

Un coup de chiffon très légèrement humidifié pour enlever la poussière, et vous êtes prêts pour la suite.

 

Sur la grande planche en bois (dont les côtés font la taille du diamètre de votre future table), tracez le centre au crayon de façon à diviser le carré en 4 petits carrés.

Placez vos morceaux de bois sur la planche selon le schéma. Vérifiez que tous les morceaux sont joliment placés, que les petits noeuds et imperfections sont bien répartis, et qu’il n’y a pas trop de jours entre chaque morceau. Je vous rassure, c’était loin d’être parfait du premier coup chez moi, j’ai dû poncer quelques bords pour ajuster et resserrer mes morceaux.

 

 

On passe au moment le plus satisfaisant : coller ses morceaux ! En laissant tous les autres à leur place, on retire un premier morceau, sous lequel on place un joli zigzag de colle, puis on le replace. En ainsi de suite pour tous vos morceaux.

(C’est le moment de laisser un petit message d’amoûûûr sous l’une des planches, je dis ça, je dis rien.)

Laissez sécher et adhérer la colle pendant 24 heures (en fonction des instructions), en plaçant un poids dessus (merci la collection de BD !).

 

Pour tracer un cercle parfait, j’ai tenté une technique que j’avais repérée sur internet, mais c’était loin d’être aussi concluant que prévu. Ça m’a tout de même permis d’avoir un premier tracé, que j’ai ensuite ajusté.

  • première technique : on cale un clou au centre, sur lequel on attache un morceau de ficelle, et on noue l’autre bout à un crayon, à la distance voulue. Le problème, c’est que le crayon bouge de gauche à droite, du coup le cercle est loin d’être parfait…
  • pour ajuster tout ça, deuxième technique : on re-mesure le rayon de notre cercle à plusieurs endroits, pour obtenir un cercle régulier.

 

Quand vous aurez obtenu votre cercle : on repasse à la scie sauteuse ! (Pour cette étape-ci, elle est plutôt indispensable pour obtenir une jolie découpe.)

On va donc découper les 2 épaisseurs de bois pour obtenir notre plateau rond. N’oubliez pas de placer un morceau de scotch sur tout votre tracé afin d’éviter de déchiqueter le bois le long de la découpe.

 

Poncez, poncez, poncez :

  • les tranches et le dessus du plateau à la ponceuse électrique (bien moins fatiguant et plus régulier)
  • les angles à la main, au papier abrasif (plus délicat et plus précis)

Vous devez obtenir un résultat ultra lisse au toucher, sans aucune écharde ni recoins (creux) attrape-poussière (à part entre les morceaux de bois, évidemment, mais ça on y vient justement).

Coup de chiffon humide, et même aspirateur pour enlever toute la poussière !

DIY table basse pieds en métal Ripaton hairpin legs plateau bois chevrons

 

Un moment que je pensais chouette, mais en fait non : le rebouchage des trous avec la pâte à bois. C’est plus sec que je ne le pensais (du coup plus difficile à étaler), et ça sent vraiment fort.

Bref, on rebouche, on laisse sécher 1h, on ponce au papier abrasif (vous n’avez pas fini de poncer, je vous le dis), puis encore un coup à la ponceuse électrique pour obtenir un résultat vraiment parfait.

(Reboucher les trous est nécessaire si comme moi, vous prenez souvent l’apéro voire le repas sur votre table : ça évite d’accumuler toutes les miettes et la poussière…)

 

À ce stade, vous avez donc votre plateau définitif : à la bonne dimension, correctement poncé et égalisé, surface lisse, trous rebouchés. Il ne reste « plus » qu’à le protéger.

J’ai souhaité donné une teinte un peu plus authentique à mon bois, c’est pourquoi j’ai utilisé 2 produits :

  • un vernis teinté (qui teinte et protège contre les coups) ;
  • une huile protectrice (qui protège contre les tâches).

Vous pouvez très bien n’utiliser qu’un seul produit 2 en 1, ou juste une teinte puis un vernis, ou pas de teinte et simplement une huile,… Tout dépend du résultat que vous voulez, et de l’utilisation que vous ferez de votre table. Personnellement, je voulais un aspect mat et une teinte « chêne clair », je voulais utiliser des produits que j’avais déjà chez moi (et dont j’avais déjà testé le résultat), et surtout : je voulais une protection maximale (vous aurez pu voir sur Instagram que j’étais assez angoissée à l’idée de renverser un verre de vin rouge sur ma table, du coup c’était indispensable de parvenir à la protéger pour éviter de devoir retenir ma respiration à chaque apéro ; oui, ça se prend beaucoup, l’apéro, par chez nous).

Voici donc les étapes par lesquelles je suis passée :

  • 1° couche de vernis teinté
  • 3h de séchage
  • un coup de ponçage (léger, au papier abrasif)
  • 2° couche de vernis teinté
  • 3h de séchage
  • un coup de ponçage
  • 3° couche de vernis teinté (pas obligatoire, c’était pour foncer encore un peu la couleur)
  • 24h de séchage
  • un coup de ponçage
  • 1° couche d’huile
  • 20min de séchage
  • un coup de chiffon pour enlever le surplus
  • 6h de séchage
  • 2° couche d’huile
  • 20min de séchage
  • un coup de chiffon
  • 24h de séchage

(C’était la première fois que je ponçais entre chaque couche de vernis, parce que j’ai toujours eu la flemme, mais MON DIEU la différence est tellement flagrante : un fini ultra doux et lisse, c’est incomparable ! Plus jamais sans ponçage ! #larévélation)

Après autant de patience, il est temps d’admirer le résultat : votre plateau est terminé !

 

L’assemblage

Rien de plus simple : on détermine où l’on souhaite positionner ses pieds (j’ai placé les miens sous chacune des 4 rainures principales), on retourne son plateau, on positionne les pieds, on visse, et basta.

 

Le résultat

Je suis ultra ravie du résultat, elle a un style à la fois authentique, élégant, un brin rétro (ce style mid-century que j’aime tant), et elle est hyper stable. Mais vraiment. On fait plutôt partie de la catégorie de gens qui mettent allègrement les pieds sur la table basse, et elle ne vacille pas d’un millimètre !

 

DIY table basse pieds en métal Ripaton hairpin legs plateau bois chevrons

 

DIY table basse pieds en métal Ripaton hairpin legs plateau bois chevrons

sur le buffet DIY : lampe en bois (cadeau), petits paniers Ikea, cactus Bloomingville,
cadre Genius Pic, photo encadrée Audrey Dufer
fauteuil et canapé Sits, plaid à pompons DIY, coussins House Doctor, Ikea, coussin DIY,
tapis berbère DIY, panier Maisons du Monde, panier à pompons DIY
affiche Jazz (festival), maison en verre Déco Addict,
miroir DIY, suspension DIY, lampadaire en bois (old)

Et si vous voulez voir l’avant-après par rapport à notre ancienne table basse (Ikea)… la différence est flagrante : ça encombre nettement moins la pièce, et pourtant on a une plus grande surface de table, on gagne en légèreté, ça réchauffe, ça apporte du caractère, et surtout… on ne se cogne plus les tibias !

Et si vous êtes tout aussi convaincu que moi pour ces jolis pieds en métal, Ripaton a gentillement proposé de vous offrir un petit code promo : 10% de remise sur tout le site avec le code PIERREPAPIERCISEAUX !

Bon bricolage !

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

 

Si vous reproduisez ce tutoriel, n’hésitez pas à partager ça avec moi, avec nous !
Utilisez le #PierrePapierCiseauxDIY sur les réseaux sociaux ou envoyez-moi votre photo par email noemie@pierrepapierciseaux.be : je publie toutes vos réalisations sur cette page !

Articles Récents

26 Commentaires

  • Lalo
    22 mars 2017 13 h 03 min

    J’ai tout lu (genre je vais m’y mettre #pasbricolopourunsou) … et j’ai envie de dire WOW :O
    Noémie, je suis ultra fière de toi ; ce rendu est incroyable, le style est canon. Limite, j’ai envie de poser ma joue dessus vendredi (je peux? #pasbourrée) tellement cette table est canon. Bref, tu m’épates!

    • Noémie Meijer
      22 mars 2017 14 h 05 min

      rholala, trop d’amour par ici ! <3 Haha ok pour la séance caressage de table vendredi 😉

      • Lalo
        23 mars 2017 11 h 23 min

        :-*
        Smack (et vivement demain ♥)

  • Une Hirondelle
    22 mars 2017 15 h 44 min

    Bravo c’est canon ! mon préféré de tes DIY après la vertigo 😉 par contre je suis étonnée de l’application de l’huile après le vernis, celui ci ne l’a pas empêché de pénétrer ?

    • Noémie Meijer
      22 mars 2017 15 h 51 min

      Oh merci ! Clairement un de mes DIY préférés également 🙂
      Je n’étais pas vraiment sûre de mon coup non plus, mais je tenais absolument à lui apporter une couche de protection en plus, du coup j’ai testé sur un morceau de bois (préalablement vernis) et ça a super bien fonctionné (j’ai poncé le vernis avant d’appliquer l’huile, ce qui explique peut-être que ça a pénétré). et mon vernis étant un vernis anti-coup et mat, il n’était pas tout à fait imperméable je suppose…

  • Noix De Déco
    22 mars 2017 16 h 31 min

    Tes DIY m’impressionnent beaucoup ! Je suis devenue carrément FAN et j’attends à chaque fois ta prochaine réalisation 🙂
    Je vais bientôt déménager et pour mon prochain appart je vais essayer de réaliser ta suspension style Vertigo.. en espérant y arriver ahah
    Vraiment bravo !
    Charlène

    • Noémie Meijer
      22 mars 2017 19 h 03 min

      Oh ça me touche beaucoup ce que tu dis là, merci ! Bon courage pour la Vertigo, elle en vaut la peine 😉
      (je planche sur une nouvelle version avec de la fibre de verre, bonne adresse incluse, ce sera probablement à temps pour ton déménagement 😉 )

  • marjorie
    22 mars 2017 20 h 50 min

    Magnifique, ton blog est une source d’inspiration incroyable! J’ai une petite question, combien pèse environ le plateau. J’aimerai faire une table à manger mais je ne sais pas si ca ne sera pas un peu lourd pour les pieds!
    Encore bravo, c’est juste une tuerie!

    • Noémie Meijer
      23 mars 2017 23 h 10 min

      C’est une très bonne question ! Je t’avoue ne pas l’avoir pesé, mais je le trouve surprenamment léger. Je l’ai porté très facilement toute seule, et ce modèle de pieds Ripaton peuvent de toutes façons supporter 50 kg il me semble :-O donc c’est largement assez 😉

  • Béatrice (Madame Décore)
    22 mars 2017 21 h 09 min

    Bravo, je suis vraiment impressionnée ! Le résultat est sublime 😉

    • Noémie Meijer
      23 mars 2017 23 h 08 min

      Oh merci beaucoup ! <3

  • lydia
    23 mars 2017 6 h 43 min

    Superbe réalisation que nous avons pu suivre depuis ton IG. J’aime beaucoup ton travail et tes goûts qui sont très proche de mes inspirations.

    Le temps me manque pour le moment mais j’ai hâte de partager rapidement la réalisation de ma suspension V…… et j’ai une autre idée en tête avec les petits pieds ripaton.

    Bisous miss Lydia

    • Noémie Meijer
      23 mars 2017 23 h 07 min

      Ravie que ça te plaise ! Et hâte de voir ce que tu vas faire avec les pieds Ripaton 😀

  • Leila
    24 mars 2017 18 h 18 min

    Superbe, vraiment c’est génial !!!
    http://designanddecoration.ma/tapisserie-et-menuiserie/

    • Noémie Meijer
      25 mars 2017 17 h 48 min

      merci 🙂

  • Miss T
    29 mars 2017 19 h 35 min

    Du travail de pro. J’admire.

    • Noémie Meijer
      30 mars 2017 6 h 35 min

      Oh merci <3

  • framboiizy
    31 mars 2017 17 h 35 min

    Alalala, mais quel talent! Franchement, je suis fan. J’avais vu toute l’avancée de cette table sur ton insta story et j’ai adoré. Je ne suis pas aussi bricoleuse que toi, mais j’adore l’idée.
    En tout cas, il n’y a pas photo pour le avant/après, ça change tout le style et l’ambiance générale de la pièce je trouve.
    Passe un bon week-end,
    Shannon.

    • Noémie Meijer
      1 avril 2017 10 h 40 min

      Oh merci ! Complètement d’accord, rien qu’avec 1 meuble ça change tout le style de la pièce.
      Bon week-end ! 🙂

  • Trackback: Hairpin legs : La tendance DIY qu'à su séduire les blogueuses déco ! | DecouvrirDesign
  • Brigitte
    23 avril 2017 13 h 04 min

    Wouahou juste magnifique cette table !!
    Vivement que je déménage ! Obligé je tente d’en faire une !! Et ces pieds de table une merveille !
    Je viens de tomber in love
    Merci tes tutos sont géniaux

    • Noémie Meijer
      24 avril 2017 10 h 12 min

      Oh merci, ton message me touche beaucoup ! <3

  • Cookie
    12 mai 2017 14 h 01 min

    Elle est vraiment belle, j’adore son côté haussmannien

    • Noémie Meijer
      15 mai 2017 6 h 10 min

      C’est tout à fait ça ! Merci 🙂

  • Alexia M.
    4 juin 2017 18 h 01 min

    Je suis impressionnée par le travail accompli! Je tenais à vous laisser un message pour que vous sachiez que vous avez toute mon admiration 🙂 et pour vous féliciter et vous remercier pour tout vos supers tutos! 😉

    • Noémie Meijer
      4 juin 2017 19 h 10 min

      Oh merci pour ce gentil message <3 ça me touche beaucoup !

Envie de répondre ?