DIY #60 – Un plaid en laine XXL

Mais en voilà, un joli DIY blanc comme neige, pour clôturer l’année en douceur et en beauté !

Un tutoriel sous forme de « j’ai testé pour vous » puisque dans cet article je vous partage mon test d’un kit We are knitters. Vous n’avez décemment pas pu passer à côté de cette jolie marque, qui se propose de rendre le tricot moderne, tout à fait tendance, et surtout accessible à tous : plusieurs kits pour réaliser différents modèles (mode et déco, je vous laisse deviner dans quel camp je me trouve), pour tous les niveaux.

Bref, on n’a plus d’excuse pour ne pas s’y mettre : ils nous livrent tout, la bonne quantité (et qualité) de laine, les instructions, les aiguilles à tricoter (dans la bonne taille), et même une petite étiquette « proudly knitted by myself » (« fièrement tricoté par moi-même ») à coudre sur sa création une fois terminée.

 

J’ai choisi de réaliser un plaid XXL (et même XXXL, comme ils la nomment chez We are knitters : il s’agit du kit pour la VELKY BLANKET), en laine 100% naturelle du Pérou, et avec la particularité de devoir être tricoté… avec les bras ! Depuis le temps que ces gros plaids tout douillets me faisaient de l’oeil, et que j’avais envie de tester cette technique pour le moins rigolote… C’est chose faite.

J’avais déjà tricoté avant, mais avec des aiguilles, et je dois avouer que j’ai trouvé ça légèrement plus compliqué avec les bras, et ce pour plusieurs raisons :

  • notre bras n’a pas une circonférence régulière, ce qui rend difficile de parvenir à garder la même tension du début à la fin de chaque rang. Moi qui préfère les tricots assez serrés et pas trop aérés, j’ai choisi de serrer un petit peu mes mailles, et résultat : ça sert un peu le bras au niveau du coude 🙂
  • notre ouvrage ne s’étale pas sur la longueur d’une aiguille, mais doit tenir sur la longueur de notre avant-bras, et pour un plaid ça fait court ! Du coup l’ouvrage est constamment compressé, difficile donc de se rendre compte si on serre trop, pas assez, si on est régulier… ou si on s’est complètement loupé.
  • ça fait sacrément travailler les muscles des bras ! Abandonnez votre abonnement à la salle de muscu le mois où vous vous mettez au tricot avec les bras, je vous aurais prévenu 🙂
  • Inutile de préciser qu’une pause pipi en plein ouvrage est une option à oublier 🙂 Une fois que vous aurez commencé, il va falloir terminer !

Mais heureusement, il y a tout de même des avantages, et les voici :

  • tricoter avec les bras est ultra rapide ! J’ai été vraiment étonnée. Il m’a fallu un peu moins de 2h pour tricoter ce grand plaid de 90 x 150 cm (on peut obtenir un plaid plus grand, mais comme je vous le disais, j’ai choisi de faire des mailles assez serrées).
  • qui dit tricot avec les bras, dit tricot avec une laine très épaisse, et le rendu est incomparable : c’est ultra cosy, moelleux et chaud !
  • c’est tout de même une expérience rigolote de tricoter avec ses bras 🙂
  • Et si vraiment vous avez peur de la crise de panique, menottée à votre tricot, utilisez tout simplement 2 manches à balais pour faire office d’aiguilles géantes : ça marche aussi 🙂 (et pour les pauses pipi, faites tout simplement glisser vos mailles en court sur un morceau de bois et enfilez-le de nouveau sur votre bras quand vous souhaiterez reprendre).

 

Maintenant que vous êtes briefés, on s’y met ?

We are knitters a bien fait les choses puisqu’ils nous proposent des tutoriels vidéos pour accompagner les kits (et heureusement, parce qu’avec uniquement les explications écrites dans le manuel reçu avec le kit, je dois avouer que j’aurai été un peu perdue). Voici les 2 vidéos que j’ai utilisée, et qui expliquent très bien toutes les étapes :

  • comment tricoter avec les bras
  • comment assembler 2 tricots ensemble : je me suis servie de cette technique car j’ai confectionné mon plaid en 2 morceaux au lieu d’un seul, tout simplement car j’ai eu peur de trop tasser les mailles sur mon bras (mon plaid au total fait 19 mailles de large : j’ai donc réalisé un premier ouvrage à 12 mailles (avec 3 pelotes), et un second à 7 mailles (avec les 2 pelotes restantes)). À refaire, je tasserai tout sur mon bras et je ferai en un seul morceau. Ça aurait été un peu moins confortable, mais je me suis un peu compliqué la vie à faire 2 morceaux.

Ces vidéos sont plutôt claires, et je vous invite vraiment à commencer par elles, mais je vous ai tout de même fait quelques photos au fur et à mesure de mon tricot, pour vous illustrer tout ça. Ça peut s’avérer plus pratique que de cliquer sur pause, les bras emmêlés dans sa laine 🙂

En gros, il y a 3 étapes à ce tricot :

  1. monter les mailles = créer la première rangée de mailles, qui fera la largeur du plaid (dans mon cas, comme je l’ai fait en 2 fois, j’ai monté 12 mailles puis 7 mailles pour le second morceau)
  2. réaliser les mailles en point jersey = c’est le point de base ; dans mon cas, j’ai fait 44 rangées (22 sur chaque bras, un bras après l’autre) de 19 mailles au total, pour obtenir un plaid de 90 x 150 cm en mailles assez serrées
  3. rabattre les mailles = « fermer » la dernière ranger de mailles

1. Monter les mailles

 

2. Le point jersey

 

Prolonger un fil de laine

Pour raccorder 2 pelotes entre elles, notamment. Il s’agit tout simplement d’un noeud plat.

 

3. Rabattre les mailles

 

Terminer l’ouvrage

il suffit de faire un noeud, et de cacher le surplus de laine en le glissant entre les mailles.

 

Raccorder 2 morceaux de tricot

Si vous voulez raccorder 2 morceaux de tricot l’un à l’autre, il suffit d’enfiler un morceau de laine entre les mailles des 2 bords, tout simplement, par l’arrière de l’ouvrage :

 

L’étiquette

Et histoire de terminer correctement votre ouvrage, ajoutez la petite étiquette 😉 Tout simplement avec du fil et une aiguille (fournie, même si je l’ai trouvée un peu grosse pour ce travail-là).

 

Ce type de plaid XXL est vraiment une pièce maîtresse qui apporte tout de suite du caractère à une déco : un bon esprit cosy et chaleureux, on a envie de se jeter dessus et de ne plus jamais le quitter !

Je l’ai placé dans la chambre, parfait pour se réchauffer les pieds en hiver et pour décorer tout au long de l’année, négligemment jeté au pied du lit.

 

… Mais il va aussi très bien dans le salon 🙂

 

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Si vous reproduisez ce DIY, n’hésitez pas à partager ça avec moi, avec nous !
Utilisez le #PierrePapierCiseauxDIY sur les réseaux sociaux ou envoyez-moi votre photo par email noemie@pierrepapierciseaux.be : je publie toutes vos réalisations sur cette page !

Articles Récents

8 Commentaires

  • Anne sophie
    27 décembre 2017 20 h 12 min

    J’adore !
    J’en rêve mais j’ai peur de me louper et le prix refroidi un peu aujourd’hui…
    mais un jour pourquoi pas tenter !

    • Noémie Meijer
      31 décembre 2017 14 h 17 min

      Oh tu sais si tu te loupes, tu défais et tu recommences 🙂 ça n’abime absolument pas la laine ! J’ai recommencé plusieurs fois au début (après avoir monté plusieurs rangs de mailles), car je voulais un résultat plus serré, plus régulier, et ça prend un peu de temps de prendre la main !

  • Loïc
    27 décembre 2017 21 h 16 min

    Super tuto comme toujours mais c’est bien le prix que j’ai trouvé sur leur site ? (250€ ?)

    • Noémie Meijer
      31 décembre 2017 14 h 18 min

      Merci ! Oui c’est bien le prix, une laine aussi épaisse a un coût, et c’est vrai que c’est un budget assez conséquent…

  • Laura
    27 décembre 2017 21 h 46 min

    Coucou,

    Je rêve de faire mon plaid XXL avec leur kit, mais je t’avoue que j’ai vraiment peur de rater !
    Je n’ai jamais fait de couture de ce genre, hormis coudre un bouton, c’est tout que je sais faire, du coup, je n’ose pas, mais purée, j’en rêve de ce plaid ! Il est tellement beau !

    Belle soirée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    • Noémie Meijer
      31 décembre 2017 14 h 19 min

      Comme j’explique en réponse à un autre commentaire, il n’y a aucun mal à se louper, moi même j’ai recommencé plusieurs fois, et il suffit d’enlever son bras, et les mailles se défont toutes seules sans abimer la laine : donc on peut recommencer jusqu’à ce qu’on soit contente du résultat 🙂

  • Camille
    10 janvier 2018 4 h 53 min

    Bonjour ! Je decouvre ton univers et je me regale ! Je trouve tout un tas de belles idées DIY et cela est très motivant ! Merci ! Jai une petite question sais-tu quelle quantité de laine tu as acheté ? La longueur Jaimerai me lancer dans la confection dun tel ouvrage mais jaimerai que cela me coute moins cher ! Alors je cherche une alternative ! Merci encore !

    • Noémie Meijer
      11 janvier 2018 17 h 50 min

      Oh merci ! Et bienvenue par ici alors 🙂
      En tout j’ai utilisé 5 pelotes de chacune 35 mètres. Bon DIY 🙂

Envie de répondre ?