48h à Barcelone

Un week-end pour s’évader, deux jours pour découvrir une autre ville, une autre culture, un autre rythme. Je vous l’accorde, c’est court, mais c’est d’autant plus intéressant du coup de vous partager nos découvertes, notre itinéraire et nos bonnes adresses : pas une minute à perdre pour profiter au maximum de cette mini aventure !

J’ai profondément aimé notre petit séjour à Barcelone. Un bon mélange de toutes ces choses que j’aime dans la vie : le soleil, l’architecture, la déco, marcher et (bien) manger. (Et partager tout ça avec S., évidemment.)

D’ailleurs, si je devais résumer …

 

Mes coups de cœur

  • Se mettre au rythme espagnol, en faisant la sieste sur la plage de la Barceloneta et en se mettant à table à l’heure ou les autres pays vont se coucher.
  • Se laisser charmer par la déco soignée des petites adresses à la mode, comme chez El Nacional ou au Praktik Garden.
  • Se régaler en testant de nombreux tapas aux noms alléchants chez Tapas 24.
  • Se cultiver en découvrant les derniers étages de La Perdera.
  • Se perdre dans les jolies ruelles escarpées du quartier gothique et de la Barceloneta.
  • Se plaire à arpenter les pavés gravés et hexagonaux des trottoirs de la ville, dessinés par Gaudì.

 

Où manger

  • La Bombeta (tapas locaux en plein coeur de La Barceloneta)
  • Tapas 24 (tapas branchés près du Passeig de Gràcia)
  • El Nacional (s’il n’y en avait qu’un à faire, c’est celui-là !)
  • Satan’s Coffee Corner (petit-déj healthy et jolie déco, je n’ai pas encore trouvé le lien avec le nom…)

Si je devais revenir à Barcelone, j’irais aussi … :

  • Pez Vela (Paseo del Mare Nostrum 19/21 ; au pied du W Hotel sur la plage de la Barceloneta)
  • La Cova Fumada (Calle Baluard 56 ; l’adresse avait l’air délicieuse, malheureusement fermée quand nous y étions)
  • Flax & Kale (Calle Tallers 74b ; adresse healthy)

 

Où dormir

Nous avons séjourné au Praktik Garden, une super adresse qui a également d’autres petits hôtels dans la ville. J’ai été vraiment charmée par l’endroit, une déco originale et soignée, un personnel accueillant et bienveillant, une jolie terrasse où l’on peut amener son repas acheté ailleurs, et surtout une très bonne localisation dans la ville : nous avons quasiment tout pu faire à pied.

Le seul point noir, son prix, mais nous nous y sommes pris tellement au dernier moment (1 semaine avant) qu’on était bien contents de trouver un si bel endroit pour loger. Mon conseil : bookez votre logement le plus tôt possible ! La ville est prise d’assaut pendant cette saison (nous y étions début juillet), je n’ai jamais eu autant de mal à trouver un hôtel qu’à Barcelone.

 

Notre itinéraire

Vendredi

Notre arrivée du vendredi soir n’était pas bien intéressante, mis à part de nous permettre de se réveiller déjà sur place le samedi matin, et de pouvoir directement entamer notre découverte de la ville. Notez que l’aéroport (La Paz) est à une bonne demie heure du centre, qu’il est assez facile de prendre le bus A1 pour le rejoindre / pour rejoindre la ville, mais que passé 23h il vous faudra prendre un taxi. On a découvert trop tard que bien que Barcelone n’ai pas Uber, il existe un service qui s’appelle Cabify et qui, me semble-t-il, en est l’équivalent.

Bref, donc après un peu de retard de notre vol, un joli « Buena sera » lancé par S. à notre chauffeur (disons que mon mari a d’autres qualités que les langues), un petit MacDo dégusté sur le Passeig de Gràcia à 2h du matin (seule adresse qui servait encore à cette heure-ci), et un déménagement du mobilier dans notre chambre d’hôtel (il faut m’avoir suivi sur Instagram pour comprendre !)  : dodo salvateur.

Samedi

Une petite pâtisserie avalée en chemin et hop, nous voilà direction la Sagrada Familia. Nous ne sommes pas rentrés car les prix étaient exorbitants pour nous, pauvres petits touristes qui n’avions pas eu l’intelligence de réserver à l’avance, mais nous avons passé une bonne demie heure à l’observer de l’extérieur, en faire le tour et lire toutes les infos qu’on y trouvait dans notre guide, pour mieux comprendre son histoire, sa façade et ses détails.

Passage par le parc juste à côté et par l’avenue Diagonal pour revenir sur nos pas, vers le centre. Visite de La Pedrera (ou Casa Milà) : une merveille architecturale de Gaudì. Sur 48h il a fallu faire des choix et il nous fallait caser impérativement une visite de Gaudì. Nous avons choisi la Pedrera car elle nous donnait l’occasion de visiter (en plus d’admirer l’extérieur, la cour intérieure et la terrasse) un appartement meublé ainsi qu’un petit musée sur l’architecte. Vraiment une visite à faire (achetez vos billets en ligne (22€/personne), même 30min avant : moins cher et coupe-file), son travail et son sens du détail sont impressionnants. L’audio-guide gratuit est assez bien fait.

Les visites, ça ouvre l’appétit, et à Barcelone vous ferez tout sauf mourir de faim. On a été littéralement happés par cette adresse un peu cachée mais tellement branchée : Tapas 24. Un peu bondé mais carrément local, on y a dégusté bien trop de tapas pour nos petits estomacs, mais tous étaient délicieux. L’ambiance et le lieu ont vraiment ajouté au charme : on a adoré !

Petite balade digestive sur le Passeig de Gràcia, on observe la Casa Battlò en passant, on traverse la jolie Plaça Catalunya (petit crochet par le gigantesque centre commercial Corte Inglés), et on se dirige vers La Rambla. Une avenue typique, tout à fait différente du nord de la ville que nous avions jusqu’ici arpenté. Bien plus populaire, et même si l’avenue en tant que telle est sympa à traverser (ne ratez pas la mosaïque de Mirò), je ne peux que vous conseiller d’aller vous égarer dans les ruelles perpendiculaires. On y a notamment déniché le Mercat de la Boqueria (marché couvert, délicieuses odeurs de tapas et petites bouchées de charcuteries à déguster : ce n’était pas l’heure de manger pour nous mais on se serait bien arrêtés chez Ramblero et chez Quim) et la Plaça Reial : mon endroit préféré à Barcelone. Une petite place au calme, parfaite pour reprendre des forces autour d’un thé glacé en admirant les jolies façades à l’ombre des palmiers. Nous avons bu le nôtre au Café Ocaña.

Pour terminer l’après-midi, shopping dans petites ruelles quartier gothique, (si vous cherchez un petit carreau hexagonal comme ceux qui pavent la ville, j’ai trouvé le mien chez 1748) détour par la cathédrale de Barcelone, et la Plaça del Rei, et nous sommes rentrés à l’hôtel pour se changer. Car le soir nous attendait une petite table au restaurant El Nacional : une merveille, aussi bien déco que gastronomique. 9 bars-restaurants en un, tous plus jolis les uns que les autres, une ambiance incroyable, un décor soigné : le plus dur sera de choisir celui que vous voudrez tester ! Nous avons opté pour La Braseria et ses viandes maturées, après un bon gros apéro-tapas dans le bar central.

 

Dimanche

Petit-déjeuner acheté chez Satan’s (très bon mais un peu cher) et dégusté dans le jardin de l’hôtel, en établissant notre itinéraire de la journée. Nous avons emprunté le bus (sympa pour l’expérience, mais assez cher : 2,15€) jusqu’au Parc Güell : encore une fois, nous n’avions pas anticipé la foule de touristes et nous n’avons pas pu visiter la plus belle partie (pensez à réserver vos billets en ligne, plusieurs jours à l’avance). Mais le reste du parc reste agréable pour y crapahuter (gratuitement) sur les hauteurs et découvrir la ville vue d’en haut.

Re-bus pour descendre jusqu’au quartier de la Barceloneta, le quartier de la plage de Barcelone. Balade en zigzag dans les mini ruelles et petites places de quartier, tellement charmantes. On s’est arrêtés à La Bombeta, dans un resto à tapas qui m’avait été conseillée par l’une d’entre vous. Une adresse ultra locale, ultra bruyante, ultra délicieuse : ultra recommandée !

Petite digestion sur la plage de la Barceloneta : malgré la proximité (c’est bondé !) avec les espagnols qui sont un peu (beaucoup) moins pudiques que par chez nous, et les vendeurs de mojito-el-mejor-de-la-playa-sin-colorante-verde, c’est à faire, au moins pour le plaisir de pouvoir poser ses fesses pieds dans le sable en plein city-trip.

Une petite glace pour se donner du courage (prise sur le Passeig de Joan de Borbò), et nous voilà repartis à pied jusqu’à l’hôtel. Récupérer les bagages, marcher jusque la Plaça Catalunya et prendre le bus A1 direction l’aéroport (5,90€ par trajet par personne, à acheter directement dans le bus), et nous voilà repartis vers notre Belgique, du soleil plein la peau, du sable plein les pieds, des mosaïques plein les yeux et des tapas plein l’estomac !

 

Pour retrouver toutes les adresses exactes, rendez-vous sur ma Google Map spéciale voyages ! J’y épingle toutes les bonnes adresses visitées, que ce soit logement, resto, visites ou déco !

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Articles Récents

Envie de répondre ?