Week-end surprise à Venise

Quelle aventure que celle de ce week-end à Venise. Si vous me suivez sur Instagram ou sur Facebook, vous aurez pu vivre ça un peu avec nous, mais pour faire court, j’ai kidnappé le petit mari pour l’emmener incognito à Venise. Lui, une valise au bras, le regard abasourdi devant le tableau d’affichage de l’aéroport, ne sachant pas quelle destination serait la nôtre ; et moi, les yeux pétillants, le sourire ne me quittant pas, sautant comme une puce à l’idée de ces quelques jours rien qu’en amoureux qui allaient suivre.

 

Comme promis, je vous partage ici toutes nos bonnes adresses, nos découvertes, petits conseils et infos budget pour découvrir cette jolie ville envoûtante.

Pour tout vous dire, j’avais un petit a priori « Disneyland » sur cette ville, peur de me retrouver dans un cliché géant, où tout serait orienté et simulé pour le touriste. Et bien j’ai été complètement surprise. C’est une ville ultra authentique, dont les couleurs sont magnifiques (je ne vous parle même pas des sonnettes, toutes plus belles les unes que les autres !), l’atmosphère est si charmante, chaque coin de rue est époustouflant. Alors certes, il y a des rues bondées, mais il suffit d’emprunter les rues (désertes) juste à côté, et d’éviter les saisons touristiques (mai, juin et septembre).

Ah, et partez avec une carte mémoire vide : littéralement chaque coin de rue est photogénique. Et prêtez attention aux détails : les pavés, les vieilles pierres, les balcons, petits ponts, et autres sonnettes (voir plus bas)…

 

Visites, transport, achats

  • Piazza San Marco : incontournable, on y est passé de jour et de nuit, et c’est bien de nuit qu’on l’a trouvé la plus impressionnante, mystérieuse, envoûtante…
  • Casa d’Oro : superbe palais au style gothique flamboyant ; on n’a fait qu’une seule visite sur notre séjour et c’est celle-là que nous avons sélectionnée, surtout pour le bâtiment en tant que tel (il y a aussi une expo à l’intérieur). Jetez un oeil à la magnifique mosaïque au sol de la cour arrière, et laissez-vous séduire par le balcon du 2° étage, avec vue sur le grand canal… une merveille !

 

  • Teatro La Fenice : on n’est pas entré dedans car on a préféré profiter du beau temps à l’extérieur, mais c’est, paraît-il, une jolie visite à faire, et le bâtiment et la petite place sur laquelle il se trouve est sympa à voir.
  • Ponte Dei Sospiri : le fameux pont des soupirs, certes joli mais trop de touristes tue l’attraction : se battre pour avoir un selfie avec le pont, très peu pour nous 🙂 En tous cas, nous, on a été séduit par bien d’autres petits ponts dans les rues alentours !

 

  • Palazzo Danieli : on y est entré juste pour rêver. Les hauts plafonds sont grandioses, et il y a un hall plein de verdure, mais on ne s’est pas vraiment senti à notre place, avec nos petites baskets de baroudeurs…
  • île de Burano : c’est la fameuse île avec toutes ces façades colorées. C’est un peu plus « Disneyland » que Venise même, car il y a énormément de touristes (je n’ose imaginer en pleine saison…), mais en se baladant un peu on peut s’éloigner des foules et découvrir de petites ruelles désertes, avec les habitants qui arrosent leurs plantes et font sécher leur linge : un charme fou ! (On s’y rend tout simplement avec les bateaux Alilaguna, et on peut faire également escale sur l’île de Murano (célèbre pour ses artisans verriers.)
île de Burano

 

  • balade en gondole : (on l’a prise au pied du bâtiment Ca’ Sagredo, celui avec les mains qui le retiennent hors de l’eau) complètement cliché, mais un moment tout de même unique, hors du temps. On a rigolé tout le séjour en voyant passer des amoureux en gondole, se demandant si on allait assister à une demande en mariage (grosse déception : on n’a vu aucun genoux à terre pendant de notre séjour !). Et finalement, le dernier jour, on s’est laissé tenter : on voulait savoir ce que ça faisait, nous aussi, de vivre ce moment de cinéma. Et bien c’est une atmosphère vraiment particulière. À la fois très calme, rythmé par le clapotis des vagues contre la barque, et très animé quand on passe devant certaines ruelles peuplées (ou derrière un bateau-camion-poubelle, glamour bonjour), ou quand les gondoliers se crient parlent à 1 ou 2 canaux d’écart. N’oubliez pas d’observer leurs petites pirouettes pour éviter de se prendre les murs ou passer sous un pont un peu bas, d’ailleurs, c’est impressionnant ! Si toutefois vous n’avez pas envie d’investir un gros resto dans 29 minutes de bateau les fesses mouillées (j’exagère), empruntez au moins les gondoles qui vous font traverser le grand canal : 2 euros pour 30 secondes de fesses crispées, ça vaut l’expérience 🙂
  • balade de nuit : Venise est magnifique, mais de nuit, elle revêt un caractère carrément mystérieux, envoûtant… Tout est silencieux, les lumières se font toutes discrètes et tamisée, on se croirait dans un tableau d’Edward Hopper.

 

Pour se déplacer, nous avons tout fait à pied, sauf une traversée de long en large en bateau (Alilaguna), sur le canal principal. Nous sommes arrivés en bateau directement de l’aéroport, par l’arrêt Madonna Dell’Orto (à 5min à pied de notre hôtel), et pour prendre l’Alilaguna il nous suffisait de rejoindre l’arrêt San Marcuola ou celui de la gare, un peu plus bas.

À la fin du séjour, pour le trajet en bateau du retour vers l’aéroport, prévoyez un peu de marge car les bateaux ne sont parfois pas à l’heure, ou bien trop bondés pour pouvoir les emprunter… Il faut compter une grosse demie heure de Venise à l’aéroport.

 

Shopping

  • Libreria Acqua Alta : faire un petit détour rien que pour observer ce lieu tout particulier : des livres absolument partout, du sol au plafond, une gondole et même une baignoire en plein milieu (remplies de livres).
  • magasins de masques vénitiens : on en a fait 2-3, c’est très mystérieux, un peu flippant mais à faire absolument. Notamment celui-ci : Ca’ del Sol.
  • magasin de ballons en verre : comme souvenir déco, j’ai ramené de Venise un petit ballon en verre soufflé, et après avoir pas mal comparé les prix, j’ai jeté mon dévolu sur cette boutique : Arcobaleno (je vous partage l’adresse exacte sur l’appli Mapstr, car elle n’existe pas dans Google !). Au moins, là, vous saurez que c’est du véritable verre de Murano, et non du made in China… Mon petit ballon blanc d’environ 10cm de diamètre m’a coûté 25€.
  • marché Rio Terà S. Leonardo : un petit marché (épices, alimentation, petits souvenirs) qui s’installe le soir venu, et qui se part de petites loupiottes DIY, j’ai adoré cette ambiance tamisée !
masques vénitiens

 

Food

Des petites adresses pour se régaler, dénichées sur internet, parmi vos bons conseils, ou au gré du hasard sur place.

  • Torrefazione Cannaregio : après avoir testé une fois ce petit café local… on y est retourné absolument tous les matins. Et pourtant, on déteste retourner aux mêmes endroits (et moi je ne bois habituellement jamais de café), mais là, c’était tellement fabuleux : l’ambiance, les odeurs, la non-chalance italienne : une adresse à faire absolument ! Et autant vous prévenir : à Venise, on boit son café debout, au comptoir (et sans sucre !).
  • Caffè del Doge : ne repartez pas sans avoir dégusté leur Giacometto : chocolat, café, noix concassées… un vrai dessert dans une tasse.
  • Ai Tre Archi : difficile de faire plus local. Il faut se faire entendre pour dégoter une table, mais une fois assis, la magie opère : les plats sont délicieux, et les serveurs plutôt sympas. Probablement les meilleures pizzas qu’on ai mangé lors de notre séjour (oui, on en a mangé bien 3 fois en 4 jours…).
  • Al Vecio Canton : petite maison au coin d’une rue très étroite, il faut savoir où elle se trouve pour la repérer. La déco est plutôt sombre (et les plafonds plutôt petits : mon petit mari de 2 mètres ne tenait pas debout, à l’étage !) mais c’était tout simplement le meilleur risotto de ma vie. Voilà.
  • Osteria al Vecio Pozzo : délicieuses pizzas, et du jambon coupé finement devant vous, recouvrant généreusement la mozzarella di Bufala fondante et crémeuse à souhait en dessous… Je me fais du mal, là.
  • Acqua e Mais : une super petite adresse (un brin trendy) pour un lunch, on y a dégusté des fritures de poisson et des petits légumes rôtis dans des cornets à emporter, un régal !
  • Trattoria Casa Mia : petite adresse qui ne paye pas vraiment de mine (ni de l’extérieur, ni de l’intérieur), mais on y mange une cuisine locale et surtout familiale : ici, pas de chichi sur la présentation, c’est simple mais c’est bon !
  • Il Paradiso Perduto : une adresse hyper locale, une ambiance très vivante, une lieu prisé jusque sur le trottoir : les signes d’un petit resto à ne pas rater 🙂 Et en plus on y mange super bien et super frais (et on grignote l’apéro en attendant sa table). S’il n’y a qu’une seule adresse à faire, c’est bien celle-ci ! (Mieux vaut réserver, par contre, même plusieurs jours à l’avance.)
  • Gelateria Paolin S. Stefano : une adresse plutôt connue, testée et approuvée : on a préféré manger notre glace en se baladant dans les ruelles alentours (et en observant les sonnettes, évidemment) plutôt que de payer un supplément pour la déguster sur place.
  • Amo Gurmet (Cannaregio 2686) : la dernière gelato avant de repartir, dégustée au soleil, sur le quai, les pieds presque dans l’eau : c’est plutôt le contexte qui faisait tout, mais la glace aussi était bonne, si vous passez par là.
Torrefazione Cannaregio

 

Logement

  • Hôtel Al Mascaron Ridente : à Venise, vous trouverez principalement (si pas que) des hôtels à la déco très marquée (et très chargée !). C’est un peu kitsch, mais ça fait partie du charme de cette ville ! Cet hôtel déniché sur Booking ne déroge pas à la règle, mais à la différence près qu’on y sent un vrai air de modernité : des murs sobres, des matériaux authentiques et simples, seuls les textiles et les dorures ajoutent ce côté baroque. Un bon compromis entre le local et le contemporain, et mis à part la très faible isolation des murs… le confort était top !
Hôtel Al Mascaron Ridente

Je fais toujours mes recherches sur Booking, et je vérifie avant de réserver que le prix n’est pas un peu moins cher directement sur le site de l’hôtel… parfois on a des bonnes surprises 🙂

 

Budget

Sans tabous, voici le budget de notre séjour :

  • avion : l’aller-retour pour 2 personnes a coûté 450€
  • logement : 470€ pour 3 nuits : c’est bien plus cher que ce qu’on met habituellement dans un hôtel de citytrip, mais c’était le meilleur rapport qualité/prix que j’ai trouvé en m’y prenant un peu last minute (et je crois qu’en pleine saison c’est encore pire…)
  • transport, par personne : 15€ pour le bateau depuis l’aéroport, 20€ pour l’aller-retour à Burano, 7€ pour un trajet sur le Grand Canal
  • gondole : 80€ (qu’on soit 1, 2 ou 6, c’est le prix pour le gondolier)
  • nourriture : autant vous prévenir, on s’est fait plaisir… sans se restreindre, donc, on en a eu pour presque 300€ pour 2 pour presque 4 jours (et beaucoup de pizzas).

Au total donc, 4 jours remplis de soleil et d’évasion sans se priver, pour un budget d’environ 700€ par personne.

 

Passion Sonnettes

Je ne pouvais évidemment pas faire un article racontant notre séjour à Venise sans parler… des sonnettes. Si vous m’avez suivi sur les réseaux sociaux pendant notre petit périple, vous aurez pu voir naître cette passion, cette extase, cette obnubilation pour les si jolies sonnettes vénitiennes : toutes de laiton vêtues, elles sont toutes différentes et uniques, à tête de lion, inscriptions gravées ou autres décors tout à fait inutiles mais tellement poétiques.

J’ai bien évidemment cherché à en ramener une pour chez moi, mais c’était plutôt difficile à trouver, et le prix (une cinquantaine d’euros pour les jolis modèles) m’en a dissuadé… Je n’ai pas le choix : il va falloir que je m’achète une maison à Venise, juste pour avoir ma sonnette.

Petit palmarès des plus beaux spécimens :

 

(Et pour retrouver toutes mes adresses sur une carte, rendez-vous sur l’application Mapstr : mon pseudo est @noemiemeijer !)

Ciao !

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Articles Récents

4 Commentaires

  • Triolo Laurence
    23 juin 2018 11 h 17 min

    Merci Noémie d’avoir parlé de Venise avec ton coeur et d’avoir laisser les préjugés de côté ! Tu nous as donné envie d’y retourner !

    • Noémie Meijer
      28 juin 2018 12 h 54 min

      Oh je suis ravie que ça t’ai plu ! <3

  • Le Vourch
    4 octobre 2018 14 h 46 min

    Bonjour Noémie,
    Nous partons le 22 octobre prochain pour Venise. Nous y resterons jusqu’au 25. Nous logeons au Mascaron Ridente. J’avais réservé par Booking.com en mars. Une petite question ou même deux ou 3 !
    Peut-on prendre la navette aller-retour en bateau sans craindre pour le retour à l’aéroport ? Plusieurs blogs parlent de risque de retard avec la navette bateau… Ou mieux vaut-il prendre le bus pour le retour et comment se rendre à la place Roma de l’hôtel ? De même, si nous prenons cette navette bateau pour le retour, où doit on la prendre en partant de l’hôtel ? Avez-vous pris les pass pour les vaporetti pour 72 heures ? Cela vaut-il la peine ?
    Merci beaucoup pour votre aide
    Cordialement
    Anne

    • Noémie Meijer
      5 octobre 2018 11 h 56 min

      Oui effectivement il y a souvent des retards avec les navettes. Pour celle vers l’aéroport, le mieux est d’acheter un billet aller-retour à l’aller pour déjà éviter la file au guichet au retour, et prévoir un peu large pour la navette du retour. On n’a finalement pas eu de soucis mais on était bien en avance pour éviter de stresser et de courir 🙂
      La navette tu la prends au même endroit qu’elle t’aura déposé, tout au nord de l’île donc à quelques rues de l’Hôtel (Madonna dell’Orto).
      Je n’ai pas pris le bus donc je ne pourrais pas te conseiller sur ça…
      Pour les Vaporetti on a quasi tout fait à pied donc pas eu besoin du pass 72h, on a juste pris 1 trajet 1 fois si je me souviens bien 🙂
      Bon voyage !

Envie de répondre ?