Title Image

DIY #82 – Une console en enduit

J’avais vu passer cette technique d’enduit à la colle carrelage chez June Sixty Five, puis Lisa Germaneau, quand j’étais en plein chantier à la Maison Californienne. Et ça tombe bien, car en plein chantier, la colle carrelage, on en a en stock ! Alors je m’étais dit que quand le chantier toucherait à sa fin, je ferai un essai moi aussi. Le moment est venu ! Je vous montre ce que ça donne ?

Car oui, aujourd’hui on va non seulement réaliser une console de A à Z, mais on va aussi l’enduire avec… de la colle carrelage. C’est une matière qui est facile à travailler : de la poudre que l’on mélange à de l’eau, c’est un produit abordable que l’on trouve facilement en magasin de bricolage, que l’on travaille à la spatule/taloche, et qui durcit en séchant. Dans le bâtiment, on s’en sert pour coller le carrelage (CQFD), et je trouve très créatif cette variante « déco » que l’on commence à voir un peu partout ! Par contre, ce qu’il faut savoir et ne pas oublier, c’est que ça reste un matériau qui n’est pas prévu pour être un revêtement final. À force, ça va s’effriter et produire de la poussière. C’est pour cette raison que je l’utiliserais plutôt en décoration, sur un tableau par exemple (un autre DIY prévu prochainement ! 😉 ), ou ici sur une console décorative : ce n’est pas une surface que je vais régulièrement toucher, où je vais déposer et déplacer des choses,… Mais même malgré ça, je vous recommande de protéger et figer un minimum la surface de la matière avec un vernis pour faciliter son entretien.

Bon, ce petit aparté fait, on se lance ?

Matériel

Voici le matériel que j’ai utilisé (vous allez voir, c’est 100% récup’ de chantier !) :

  • des planches d’OSB et de MDF : je n’ai utilisé que des planches de récup’ qu’il nous restait du chantier, peu importe l’état de la planche (certaines étaient mélaminées, d’autres brutes), il suffit d’avoir des planches aux bonnes dimensions. J’ai eu besoin de :
    • pour les pieds : 8 morceaux de 82x15cm, épaisseur environ 18mm
    • pour le plateau : 2 morceaux de 105x30cm, épaisseur environ 18mm
    • (J’ai doublé les quantités pour pouvoir avoir une belle épaisseur totale de 36mm).
  • une scie sauteuse (j’ai également utilisé une scie circulaire pour les grandes longueurs pour que ce soit bien droit mais on peut tout à fait tout faire à la scie sauteuse)
  • un crayon
  • un mètre
  • des vis à bois : vous aurez pu le voir dans mon contenu sur Instagram ces deux dernières années, nous avons utilisé exclusivement des vis Spax pendant tout notre chantier, alors quand Spax m’a proposé d’être leur ambassadrice il y a quelques mois, c’était plus qu’une évidence ! J’ai du coup pu tester les différents types et gammes de vis, et bénéficier de leurs précieux conseils, et pour ce projet, j’ai utilisé des vis 5×30 et des 5×80, têtes fraisées torx (en forme d’étoile : ce sont les plus fortes et faciles à utiliser !).
  • une visseuse
  • de la colle carrelage flex blanche : ici aussi, j’ai utilisé la fin d’un stock qu’on avait acheté pour le carrelage de notre salle de bain, de la marque Kerakoll . C’est important qu’elle soit flex (ça évitera que cela ne fissure) et qu’elle soit blanche, pour avoir ce joli rendu minéral (ça existe aussi en gris, ce qui donne un rendu plus « béton »).
  • un mèche mélangeur à fixer sur la visseuse, et un seau propre pour faire le mélange de la colle carrelage
  • une spatule ou taloche, ou couteau à enduire, ou tout outil vous permettant d’étaler et de lisser la matière. Idéalement, deux outils pour pouvoir les racler (et donc les nettoyer) l’un sur l’autre au fur et à mesure.
  • du papier abrasif, grain fin (j’ai utilisé du 120).
  • des pieds en feutrine qui se clouent sous les meubles, pour protéger le sol de votre console, et vous aider pendant l’application de l’enduit.

Étapes

La première étape sera de déterminer les dimensions de votre console, et donc de vos morceaux d’OSB. J’ai déterminé les miennes en fonction de l’espace où je souhaitais l’installer : ce sera derrière mon bureau, à l’agence, pour pouvoir y déposer un peu de déco et faire un joli fond pour mes RDV visio (oui, mes chers clients, ce DIY est pour vous haha !).

Je voulais travailler une forme organique, avec des arrondis et des pieds « massifs », toujours plutôt minimaliste (on ne se refait pas). Après plusieurs croquis, je me suis arrêtée sur cette forme de plateau en oval allongé, et ces pieds en équerre symétriques. Vous retrouverez les dimensions des morceaux dans la liste des matériaux ; ma console fait au total 105cm de largeur, 30cm de profondeur et 86cm de hauteur

Pour l’épaisseur, comme je l‘expliquais plus haut, l’idée pour avoir un rendu le plus naturel et minéral possible, est d’avoir des montants assez épais. Ici, j’ai cumulé deux épaisseurs de planches pour obtenir une épaisseur total de 36mm. Si les montants sont trop fins, l’effet pierre/enduit sera moins réaliste.

J’ai dessiné l’arrondi de mon plateau à la main mais vous pouvez vous aider d’une assiette, bol ou autre objet rond, ou bien d’un compas (ou la version homemade : un fil attaché à un clou et avec un crayon au bout).

Une fois vos dimensions reportées sur vos morceaux de bois, on passe à la découpe ! Ici, si le résultat n’est pas 100% net ce n’est absolument pas grave, mais pour vous partager tout de même l’astuce : pour avoir une découpe bien nette, placez un morceau de scotch de peintre sur le trait avant de le scier. Ça évitera au bois d’éclater. Pour régulariser certains bords, j’ai utilisé la ponceuse mais ce n’est pas indispensable.

Ensuite, on va assembler les éléments entre eux, si comme moi vous avez plusieurs planches à solidariser pour former une belle épaisseur. Placez les deux planches l’une au-dessus de l’autre, et vissez tous les 30cm environ avec une vis qui fait un petit peu moins que l’épaisseur totale (5×30), pour qu’elle ne ressorte pas de l’autre côté mais qu’elle englobe bien les deux planches. Enfoncez la vis pour qu’elle ne dépasse pas de la surface : elle sera plus facile à camoufler.

À ce stade-là, vous devriez donc avoir un plateau (composé de 2 planches ovales), et 4 pieds (composés chacun de 2 planches rectangulaires).

On va d’abord assembler les pieds entre eux, deux par deux. Prenez deux des pieds et placez-les perpendiculairement l’un à l’autre. Aidez-vous d’un mur pour que le tout soit bien droit. Vous pouvez aussi maintenir les morceaux ensemble avec un serre-joint, ou demander de l’aide à quelqu’un. Utilisez des vis bien longues pour qu’elles traversent à la fois l’épaisseur du premier pied, et qu’elles entrent bien loin dans le second pied. De nouveau, enfoncez les vis de 1-2mm pour qu’elles disparaissent. Faites de même pour les deux autres pieds : attention de les assembler en miroir pour avoir deux pieds symétriques et non deux pieds identiques 😉

Il ne nous reste plus qu’à fixer le plateau sur les pieds. Sous le plateau oval, tracez l’emplacement des pieds pour vous repérer. Placez les pieds l’un en face de l’autre, en symétrie, avec le bon écartement, et déposez le plateau oval par-dessus. Vérifiez sous le plateau que les pieds soient bien positionnés. Vissez par au-dessus, avec les longues vis, et toujours en les enfonçant de 1-2mm.

Si besoin, poncez les bords pour avoir une structure plus nette et donc facile à enduire.

La structure est prête !

Retournez votre console et clouez les pieds en caoutchouc sous les pieds en OSB.

On passe enfin à l’enduit ! Préparez la colle carrelage en malaxant la poudre dans de l’eau, dans le seau propre (référez-vous aux proportions indiquées sur l’emballage : le mélange doit avoir une consistance ni trop épaisse ni trop liquide, ça ne doit pas dégouliner de la spatule, mais ça doit pouvoir se travailler facilement. Un peu comme un glaçage de gateau 

Pour la colle carrelage, et pour tous les enduits, mieux vaut préparer trop peu que trop de matière à la fois, car ça ne se conserve pas très longtemps.

Appliquez la colle carrelage sur l’entièreté de la console. Procédez face par face, et terminez par les angles sortants. Pour les angles rentrants, j’ai parfois utilisé le doigt pour bien aller dans l’angle, sinon la spatule, délicatement. Faites en sorte de bien recouvrir tout le bois de 1 à 4mm environ d’épaisseur d’enduit. Lissez légèrement le résultat avec la spatule, mais ne travaillez pas trop la matière au risque de la décoller du support. Gardez en tête qu’on ponce le tout après, donc ça ne doit pas être parfait.

Si les planches utilisées sont mélaminées (ou stratifiées), elles accrocheront moins bien l’enduit que l’OSB brut : vous pouvez les poncez avant pour améliorer l’adhérence, de mon côté j’ai simplement usé de davantage de patience et de délicatesse pour ces faces-là.

Laissez sécher l’enduit au moins 24 heures. Il doit être entièrement sec avant de poncer, au risque de laisser des marques en ponçant.

Pour poncer, j’ai testé à la ponceuse électrique pour les surfaces planes mais je trouve le résultat plus réussi à la main. Pour les angles, il vous faudra de toute façon le faire à la main. Allez-y délicatement, petit à petit pour ne pas poncer trop et voir apparaître le support en bois. Portez un masque, car ça fait beaucoup de poussière !

Passez un coup de torchon légèrement humide pour dépoussiérer. J’ai également carrément passé un coup d’aspirateur sur le meuble. Vous verrez qu’on ne peut jamais dépoussiérer entièrement un tel matériau, comme je l’expliquais au début c’est le défaut de cette technique 😉

Votre console est prête !

(Sauf si vous êtes sages, que vous faites ce que je dis mais pas ce que je fais, et que vous protégez bien votre console avec un vernis mat transparent !)

Résultat

Je suis très contente du résultat, l’effet minéral est très réussi ! Je me réjouis de tenter la version « tableau »… Affaire à suivre 😉

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Post a Comment