Title Image

Choisir son canapé en 7 étapes : FAQ, mes conseils et mon choix

Il y a des éléments comme celui-ci qui méritent une attention toute particulière lorsqu’on aménage son intérieur. Choisir une lampe, un nouveau vase ou la peinture de l’entrée : OK. Mais choisir son canapé, celui qui va accueillir nos temps de repos, visionner Netflix avec nous, écouter nos discussions passionnées, recevoir nos amis pour l’apéro, potentiellement faire dormir l’un ou l’autre invité, héberger les cabanes et autres jeux des enfants, soutenir quelques heures de télétravail par ci et subir quelques repas sur le pouce par là : il va en vivre, des choses, notre canapé !

Et toutes ces fonctionnalités techniques auxquelles il doit répondre, sont sans compter les exigences esthétiques qu’on va y ajouter. Ajoutons à cela le vaste choix qui existe sur le marché, la place maîtresse qu’il prendra dans votre séjour (d’où l’importance de ne pas se tromper), les gammes de prix qui viennent compliquer la donne… et ça y est, je vous ai tous perdus.

C’est pourquoi je vous propose dans cet article de faire le point sur les critères à prendre en considération, les points auxquels être attentif, les différentes possibilités sur le marché, et de vous partager mes conseils expérimentés pour vous aider à faire votre choix, celui qui sera adapté à votre mode de vie, celui que vous ne regretterez pas.

Je vous y partage également le choix que j’ai fait moi, pour la Maison Californienne : vous aurez pu suivre cela sur Instagram, je me suis tournée vers mon fournisseur pro Vano Home Interiors, parce qu’il répondait à mes propres critères que je vous développe plus bas. C’est un éditeur de tissus belge haut de gamme, qui décline ses produits sur des habillages de fenêtre, des coussins, des canapés, fauteuils et poufs. Vano travaille avec plusieurs fabricants belges et tous les modèles sont personnalisables avec leur large gamme de tissus, et en fonction des dimensions/modules souhaités. Du vrai sur mesure ! RDV en fin d’article pour tous les détails.

Pour pouvoir établir vos critères à vous, la première étape consiste à lister toutes les activités que vous ferez dans ce canapé : lecture, sieste, repas, jeux, seul, en couple ou à plusieurs, en soirée ou en journée,… ça vous aidera à envisager toutes les configurations, et donc les besoins auxquels votre canapé doit répondre ! La deuxième étape est de définir un budget pour votre investissement canapé : préférez-vous investir peu pour pouvoir répondre aux besoins du moment, et changer dans quelques années ? Ou est-ce plutôt un investissement à long terme que vous envisagez ?

La liste est prête ? Le budget est fixé ? Voici mes conseils !

Les différents critères de choix

Afin de faire un choix éclairé, mon esprit psycho-rigide organisé et moi, on aime faire des listes. Quand j’accompagne des clients dans le choix de leur canapé, c’est un élément tellement central dans leur maison et dans leur vie quotidienne que je leur pose beaucoup de questions afin de pouvoir les guider correctement, les conseiller habilement. J’ai résumé ici les critères essentiels, les questions à se poser, une sorte de checklist pour en déduire son canapé idéal.

1. Le modèle :

Attention à l’idée reçue (et je parle d’expérience, si vous saviez le nombre de clients qui me disent être déçus de leur précédent choix…) qu’un canapé méridienne ou d’angle est plus convivial : on y place finalement moins de personnes assises que sur un canapé droit + fauteuil à côté ! Car personne ne s’assied réellement dans l’angle, les genoux sont trop proches,… Le canapé méridienne (ou canapé d’angle si on a davantage d’espace) est donc plutôt pour allonger ses jambes, regarder la télévision seul ou à 2-3.

Si vous aimez plutôt l’ambiance conviviale des longs apéros entre amis autour de la table basse, privilégiez des assises qui se font face : deux canapés droits, ou un canapé droit + un ou plusieurs fauteuil(s) autour. Facile à déplacer, les fauteuils permettront plus de modularité.Mon astuce si on aime les deux ? Ne pas choisir entre ses amis ou Netflix, mais privilégier un pouf assorti au canapé droit : on peut le placer devant le canapé pour étendre ses jambes, et le décoller pour en faire une place assise supplémentaire. Ou encore mieux : opter pour un canapé modulable pour pouvoir créer, au fil des occasions, plusieurs configurations.

2. La couleur :

Ça peut dépendre de beaucoup de choses (les murs autour, les autres meubles, la luminosité, votre style,…), même si globalement le canapé étant l’élément central du salon, c’est un peu lui qui va dicter l’ambiance.

Un canapé clair apportera beaucoup de luminosité et un certain chic tout en restant “ambiance vacances, détente”, mais sera plus salissant (peut-être moins adapté avec de très jeunes enfants ou des animaux qui montent sur les canapés ?). Dans ces cas-là, il existe tout de même des solutions : je recommande le déhoussable et un tissu chiné : c’est plus permissif pour les tâches. Ou encore, opter pour un tissu adapté, comme la finition Haute performance ou Easy Care que j’ai choisie chez Vano.

Un canapé foncé sera très élégant, et fonctionnera bien avec des murs plutôt clairs ou bien colorés (attention au mariage des teintes foncées entre elles). Certaines tâches sont par contre très visibles sur les textiles foncés, notamment le lait, sans oublier les poils d’animaux. Une façon d’alléger un canapé foncé visuellement, est de le choisir avec des pieds plutôt qu’un effet “bloc”.

Je recommande majoritairement à mes clients de choisir un canapé de couleur neutre : c’est un gros élément dans LA pièce de vie centrale de la maison, on risque donc de se lasser plus rapidement d’une couleur à cet endroit. Les couleurs neutres sont plus intemporelles. Et c’est toujours plus simple (et plus économique) de remplacer quelques coussins et accessoires déco, que tout un canapé si on s’est lassé. Par contre, j’encourage vivement à choisir des assises complémentaires en couleur : le fauteuil en face du canapé, voir un canapé dans un salon TV séparé, dans un bureau,… Là, c’est moins risqué et donc l’occasion de s’amuser !

Enfin, si vous souhaitez assortir votre canapé à un mur coloré, voici quelques associations qui fonctionnent bien :

  • associer un canapé camel sur un mur vert forêt
  • associer du bleu et du vert (canapé vert sur mur bleu, ou vice versa)
  • associer un canapé blanc ou beige sur un mur de couleur chaude (terracotta, brique, ocre, camel, moutarde, vieux rose,…)
  • associer un canapé gris clair sur un mur de couleur froide (vert de gris, bleu nuit, bleu-gris, vert forêt,…)
  • associer un canapé neutre clair avec un mur foncé, ou un canapé foncé avec un mur clair : de manière générale, il y a peu de chance de se tromper en travaillant sur des teintes à l’intensité tout à fait opposée ! C’est plus évident en tout cas que de travailler sur deux teintes à l’intensité similaire.

3. La matière :

Le choix du tissu va impacter subtilement l’ambiance : ce n’est pas la première chose que l’on va voir, mais un tissu peut apporter davantage de chaleur ou renforcer un côté chic, ajouter une touche bohème,…

Voici quelques conseils, en vrac :

  • Les tissus plus souples comme le lin vont apporter une touche plus bohème, plus apaisante, moins sérieuse, plutôt maison de campagne.
  • Les tissus chinés seront plus faciles d’entretien, car les micro-tâches se verront moins (C’est ce que je recommande toujours dans le cas d’un canapé clair, pour dédramatiser un peu ce choix et faciliter le quotidien).
  • Le velours apporte instantanément un côté élégant, légèrement vintage (à voir si vous souhaitez renforcer ce côté-là avec la forme du canapé ou au contraire choisir un canapé très contemporain dans sa forme pour calmer le jeu), mais il accroche plus facilement les poils d’animaux et il laisse les marques d’assises (ça s’efface bien sûr du revers de la main, mais on n’a jamais un rendu parfait “magazine” au quotidien !). Attention également que ce tissu est plutôt connoté “hiver”, et est donc peut-être moins adapté à des régions où il peut faire très chaud l’été ? Alternative très tendance en ce moment : le velours côtelé !
  • Le (simili)cuir est facile d’entretien, même si à long terme il a tendance à craqueler : ça peut faire son charme notamment sur les jolis Chesterfields, mais c’est à savoir. Privilégier une bonne qualité pour ce type de revêtement.
  • La laine bouclée : très tendance depuis quelques années, c’est un joli tissu même si fortement associé à une mode, et donc potentiellement moins intemporel : peut-être plutôt pour un fauteuil à côté, que pour tout le canapé ?
  • Les tissus à caractéristiques techniques : ils sont de plus en plus prisés car ils répondent à nos besoins actuels, et nous facilitent la vie tout simplement. Je pense aux tissus Easy Care et Haute Performance de Vano, mais aussi aux tissus spécifiquement résistants à la lumière, aux tâches, à la javel,… À vous d’adapter selon vos besoins et exigences.

4. Le style :

Ici aussi, un large spectre de possibilités ! Laissez-vous guider par l’architecture de votre maison, votre style personnel, vos envies, le mobilier qui entourera le canapé, les choix précédents également,…

Gardez en tête que votre canapé étant la pièce centrale de votre salon, si son style est chargé et bien assumé (vintage, très classique, scandinave très marqué,…) le reste autour peut être un peu plus sobre. Au contraire, si votre déco est déjà bien marquée (déco vintage, affiches et coussins colorés, meubles de styles différents, luminaires éclectiques,…), le canapé pourra sublimer subtilement le tout en restant épuré (modèle “bloc“, minimaliste, campagne, sobre, lignes simples, pas trop de détails dans les pieds et les accoudoirs,…).

5. Les pieds :

Justement, parlons-en ! Un petit détail qui fait pourtant toute la différence.

Discrets et très bas, ils seront quasi invisibles et donneront au canapé un style très contemporain, plus épuré mais aussi plus massif.

Hauts et fins, ils apporteront de l’élégance à votre canapé, permettront d’alléger le tout, facilitera aussi l’entretien (passage de l’aspirateur en dessous 😉 ), même si ça ajoute du détail et donne donc un effet moins épuré. Dans ce cas-ci, il vous faudra aussi penser au style des pieds, puisqu’ils seront visibles : en biseau, en fuseau, en métal, noirs, bois, dorés,… pensez à faire un rappel avec un autre meuble, ou la couleur de vos luminaires par exemple ? Le fameux fil conducteur !

6. Les accoudoirs :

Eux aussi ont leur rôle à jouer dans le style d’un canapé. Quelques questions à vous poser :

  • Aimez-vous pouvoir déposer une tasse, un bouquin sur l’accoudoir ? (si oui : accoudoirs larges)
  • Avez-vous l’habitude de vous allonger, de faire la sieste dans votre canapé (je ne juge pas, bien au contraire ! 😉 ) ? (si oui : accoudoirs pas trop hauts sinon ça a tendance à casser la nuque)
  • Préférez-vous les styles plus classiques, plus épurés ? (si oui : accoudoirs bas)
  • Préférez-vous les canapés au style plus marqué, plus assumé ? (si oui : accoudoirs hauts et fins)
  • Préférez-vous les canapés plutôt design, contemporain ? (si oui : une partie du canapé sans accoudoir peut très bien donner dans ce cas-là, on laisse ouvert avec une zone même sans dossier)
  • Aimez-vous la modularité ? (si oui : on s’oriente alors vers un canapé modulable, en le composant avec quelques éléments sans accoudoirs pour pouvoir faire différentes combinaisons)
  • Allez-vous opter pour un grand canapé, quelque chose de volumineux ? (si oui : des accoudoirs larges seront plus proportionnels)

7. Convertible ?

La question du convertible doit avant tout répondre à un besoin : aurez-vous l’utilité, dans votre salon, de recevoir du monde à loger ?

Gardez en tête que bien souvent, un canapé est soit très confortable comme assise mais un peu moins dans le couchage (trop mou), soit très confortable en couchage mais un peu moins en assise (trop dur). Ce n’est pas une généralité, mais j’ai souvent pu le constater.

FAQ : vos questions, mes réponses, pour vous aider à choisir votre canapé

J’ai repris ici les questions qui m’ont été le plus posées dans le choix d’un canapé, j’espère que vous y trouverez réponse à vos interrogations !

  • Doit-on assortir ses canapés/fauteuils ou peuvent-il être de différentes couleurs et styles ? Plein d’associations sont possibles, mais c’est vrai que j’aime toujours bien avoir un fil conducteur dans les assises : une couleur en commun (même juste sur un coussin), un matériau en rappel dans les pieds,… Si vous avez 3 assises ou plus, essayez de limiter les styles et les couleurs à deux maximum pour davantage d’harmonie.
  • Doit-on placer son canapé contre un mur ou le décoller ? Si vous avez un salon spacieux, j’aurais tendance à dire que c’est l’idéal de le décoller : ça aère l’espace, c’est convivial de pouvoir tourner autour, on peut placer derrière un banc, une petite bibliothèque, une lampe,… Si vous devez le placer contre un mur, pensez à décorer ce mur en fonction ! Mur de cadres, grand miroir, papier peint, peinture colorée,… Si vous décollez votre canapé du mur, pensez à laisser un espace de passage d’au moins 50 cm (idéalement 70 cm) pour pouvoir circuler.
  • Doit-on orienter son canapé face à la télévision, à la cheminée, ou à la baie vitrée ? En soi, pas d’erreur dans ces 3 possibilités, tout va dépendre de votre mode de vie : si vous vous posez dans le salon uniquement le soir, la vue vers l’extérieur n’a plus autant de sens ; si vous regardez la télévision à plusieurs absolument tous les jours, la placer en face est plus cohérent ; … Il est parfois possible de combiner TV et cheminée sur le même mur, ce qui peut faciliter l’agencement. Si vraiment vous ne savez pas choisir entre les vues à privilégier, un canapé modulable peut être la bonne solution, ou plusieurs canapés si votre espace vous le permet ! Car la saisonnalité a aussi son rôle à jouer : vue sur cheminée en hiver, vue sur jardin en été.
  • Peut-on placer son canapé dos à une fenêtre / baie vitrée ? Ce n’est pas réellement un soucis car l’essentiel de la luminosité qu’apporte une fenêtre passe par le haut de la fenêtre et non le bas, donc vous ne perdrez pas forcément de lumière. Par contre, je trouverais important que ce ne soit pas la seule fenêtre de la pièce que l’on “condamne” ainsi. Aussi, ce sera plus harmonieux si le canapé peut être bien centré par rapport à la fenêtre en question. Enfin, idéalement laissez un espace de passage entre le canapé et la fenêtre (50 cm minimum) pour aérer visuellement.
  • Comment choisir la taille du canapé par rapport à la taille de la pièce ? Ici, on serait vraiment dans du cas par cas, mais gardez en tête qu’il vaut mieux avoir un canapé un peu plus petit et y ajouter 1 ou 2 fauteuil(s), que d’avoir un canapé trop grand qui va déséquilibrer la pièce.
  • Comment harmoniser la couleur du canapé et la couleur du sol ? Pas de règle absolue à ce sujet je trouve, mon astuce est que si les deux couleurs sont assez proches, choisissez un tapis qui contrastera un peu pour “décoller” visuellement le canapé du sol.
  • À quelle distance du canapé doit-on placer sa table basse ? En théorie je compte une quarantaine de centimètres, ensuite tout dépend de vos habitudes 🙂
  • Quel taille de tapis en fonction du canapé ? Une “erreur” que je vois souvent est le choix d’un tapis trop petit par rapport au canapé. Selon moi, l’équilibre se situe avec un tapis qui passe au moins sous les pieds avants de chaque assise. Pour le canapé, afin qu’il ne paraisse pas tassé, l’idéal est que le tapis dépasse d’au moins 20 cm de part et d’autre du canapé.
  • Quels coussins et combien en ajouter sur son canapé ? Les nombres impaires fonctionnent toujours bien en déco, donc par exemple 1 d’un côté, et 2 de l’autre ! Côté couleurs, pensez à faire des rappels des couleurs existantes dans la pièce (tableaux, déco, meubles, luminaires, tapis,…). Pas de soucis pour mélanger les motifs, tant que les couleurs restent harmonieuses et que le format des motifs varie.
  • Quel tissu pour résister aux griffes du chat ? Pour les animaux, je ne saurais que trop vous recommander d’investir dans une bonne qualité de textile, car il doit l’être pour résister à leurs petits coups de griffes quotidiens. Plus un tissu aura des fils épais (et résistants), plus il aura tendance à résister aux griffes.

Un dernier petit conseil pour la route : pensez à la vue que vous aurez en entrant dans votre pièce salon. Généralement, j’essaye de privilégier un canapé qui nous tend les bras quand on arrive dans la pièce, c’est plus accueillant et chaleureux ; ce n’est pas toujours une configuration possible, mais ça peut être un argument qui vous parle !

Et moi dans tout ça, qu’ai-je choisi pour la Maison Californienne ?

Vous le savez, depuis plusieurs mois je rénove et aménage notre Maison Californienne, et je vous partage toutes les étapes, mes choix et conseils au fil du temps, par ici et sur Instagram. Et je sais que le choix du canapé était attendu pour les plus assidus d’entre vous, je vous dévoile donc ici qui, que, quoi, pourquoi, comment : tous les détails sur le canapé de la Maison Californienne !

Comme je suis une bonne élève 🙂 , j’ai commencé par lister nos habitudes de vie, nos envies, nos besoins, et nos critères pour ce canapé :

  • un canapé modulable : ça, c’était mon incontournable. Pouvoir conjuguer ses assises en fonction de l’occasion : soirée film, apéro entre amis, jeux de société, lecture chacun dans son coin,…
  • un canapé de couleur claire : un indispensable pour moi pour s’harmoniser avec notre décoration, et maximiser la luminosité de l’espace salon.
  • un style “bloc” : de nouveau, pour l’aspect minimaliste et car je savais que le canapé serait un gros volume dans la pièce, je voulais alléger son impact visuel.
  • une assise profonde : étant grands tous les deux, et moi aimant tout particulièrement replier mes grandes jambes dans le canapé, c’était un critère essentiel !
  • des accoudoirs larges : pour le style minimaliste mais aussi et surtout pour pouvoir y déposer des choses, voir s’y asseoir.
  • des pieds non visibles : pour le style minimaliste et respecter ce côté “bloc”
  • un canapé déhoussable : le meilleur ami du canapé clair, un indispensable pour nous qui mangeons régulièrement dans le salon.
  • un budget confortable : on savait que ce serait un bel investissement, à long terme, et notamment parce que le reste des critères nous assurait un choix assez intemporel.

Une fois les critères réunis, j’ai fait le tour de mes fournisseurs habituels et j’ai décidé de travailler avec Vano Home Interiors pour notre canapé. Je savais que je pourrais trouver chez cet éditeur belge de tissus haut de gamme la réponse à tous mes critères, et qu’il s’agirait là d’un bon investissement.

Mon choix s’est porté sur leur modèle UTAH, qui rassemblait tous nos critères. Modulable, un joli style minimaliste, de larges accoudoirs, et une chouette particularité : il comprend des têtières rabattables. Refermées, elles sont imperceptibles ; ouvertes, elles permettent d’y glisser le coussin du dossier et d’élargir considérablement l’assise. Dans cette configuration, on parvient même à s’allonger côte à côte à deux ! Définitivement ma fonctionnalité préférée.

Pour le côté modulable, je sais que ça vous avait beaucoup questionné : il s’agit d’une composition de différents modules (chez moi : 3 modules bâtards, 1 module chauffeuse et 1 module pouf), que l’on peut combiner comme on le souhaite pour former, par exemple, 2 canapés droits, 1 grand canapé d’angle, 1 très grand canapé droit, 2 canapés droits + 1 pouf ou 1 fauteuil séparé,… Les possibilités sont multiples ! Et nous, on adore changer tous les 2 mois environ, en fonction des occasions. On redécouvre notre salon ! Pour faire le changement, il suffit de déplacer les éléments et de les solidariser (ou pas) par en-dessous : chaque module dispose de crochets cachés sous l’assise, pour qu’il puisse s’accrocher à son voisin.

Quand au choix du tissu, Vano étant spécialiste, j’ai pu le sélectionner soigneusement ! J’ai choisi un tissu made in Italy (référence Capri, coloris 101), avec une qualité Easy Care : une finition innovante à base de nanoparticules qui forment une fine couche de protection sur le tissu, et permettent de nettoyer simplement à l’eau et au savon doux les tâches ménagères. Pour info, ils ont aussi une gamme de tissu Haute performance pour une plus grande résistance aux animaux notamment.

Un aspect non négligeable : la durabilité. Et pour que cet investissement tienne dans le long terme, et en sachant qu’on passe beaucoup de temps dans cet espace, c’était important pour nous que ce canapé soit facile à vivre au quotidien. C’est pourquoi on a maximiser nos chances : des dossiers et assises déhoussables, un tissu Easy Care, et un tissu chiné ! On est parés pour résister aux tâches.

Enfin, côté budget, parlons en toute transparence ! Je vous le disais, nous savions que ce post “canapé” serait un investissement long terme pour nous. Je savais aussi que Vano est un éditeur de tissus haut de gamme, et c’est justement pour leur qualité et leur durabilité que j’ai souhaité me tourner vers eux. Leurs gammes de prix varient selon la personnalisation et la gamme de prix de chaque tissu. Pour le canapé Utah dans le tissu Capri (ma sélection), les prix démarrent à 908€ par module ; la combinaison totale de la Maison Californienne (5 modules comme décris plus haut) atteint un budget total de 7500€.

Petit point infos pratiques : Vano est un fournisseur professionnel avant tout, en tant que particulier vous pouvez donc retrouver cette marque via leurs revendeurs ou vous fournir auprès de professionnels comme moi (je visite leur showroom avec mes clients pour tester les différents modèles, et ce que j’adore : Vano a son stock de tissus directement derrière le showroom, on peut donc dérouler les tissus sur les modèles exposés pour vraiment se rendre compte ce que ça donnera en grand format !).

J’espère de tout coeur que cet article bien complet vous aura permis de vous orienter dans votre choix de canapé, de répondre à vos interrogations et aux grands mystères que cela pose parfois, un tel choix !

Bon, vous m’invitez à prendre un thé sur votre joli canapé, maintenant ? 😉

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Article créé et rédigé en collaboration avec Vano, ce qui m’a permis d’illustrer chaque conseil et de détailler chaque aspect comme je le fais avec mes clients. Et en plus, vous donner un joli aperçu de l’étendue de leur gamme !

Post a Comment