Title Image

La Maison Californienne – questions/réponses

Quel bonheur de vous retrouver par ici avec un nouvel article sur notre Maison Californienne !

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, c’est notre gros projet de 2020 : on rénove et on déménage ! Je vous avais présenté le projet dans cet article, ici je souhaitais prendre le temps de répondre aux nombreuses questions que vous m’avez posé à son sujet.

La recherche

Combien de temps pour trouver cette maison ? Combien de maisons visitées ? 42 maisons visitées en 1 an et demi de recherches… ! L’avantage, c’est qu’on était sûrs de faire le bon choix (et d’avoir une bonne connaissance du marché) quand on aurait enfin LE coup de coeur. On a, en réalité, eu 3 autres coups de coeur pendant nos recherches : on a abandonné le premier par crainte de manque de luminosité, le deuxième car maison en trop mauvais état structurel, et on avait fait une offre sur le troisième mais elle a été refusée. Et heureusement ! Notre maison à nous, notre vrai coup de coeur, nous attendait quelques mois plus tard.

Quels étaient les critères de recherche ? On en avait beaucoup, d’où le temps que ça nous a pris pour dénicher la perle rare. On avait 4 critères primordiaux :

  • un bien à rénover : on ne souhaitait pas faire construire, ni acheter une maison déjà rénovée ou en parfait état. Notre projet, c’était vraiment d’acheter un bien à rénover, tomber sous le charme de volumes et d’une structure existante, conserver la valeur du passé et y apporter notre touche avec des travaux plutôt conséquents (pas uniquement un coup de peinture !).
  • la localisation : à la campagne, dans un endroit calme et vert, mais à proximité de nos proches et de nos jobs. On était très sélectifs sur l’environnement : pas de grosse route passante, pas de façade mitoyenne, pas de vis-à-vis depuis la rue,…
  • l’espace : on voulait du volume ! De la surface pour les espaces de vie, mais aussi pour le rangement (ce qui nous manquait cruellement dans notre appartement en ville), et enfin pour mes bureaux : l’agence s’agrandit, il fallait de l’espace pour pouvoir continuer à travailler et accueillir mes clients/collaborateurs.
  • la hauteur sous plafond : un critère très subjectif, mais un vrai besoin pour nous. Nous sommes grands tous les deux, et notre appartement actuel a des hauts plafonds : on voulait conserver cet agréable volume, et avoir des plafonds très hauts dans au moins un endroit dans la maison.

À côté de ces critères non discutables (sans compter le critère du budget, bien entendu), on avait pas mal de souhaits plus ou moins négociables, plus ou moins subjectifs. On avait établi une liste pour notre “maison de rêve” avant de démarrer les recherches. On l’avait un peu oubliée, et on s’est amusés à la relire une fois la maison signée : c’était fou de réaliser qu’on avait réellement trouvé LA maison de nos rêves… (!) Je vous retranscris ici la liste telle qu’on l’avait établie il y a maintenant 2 ans, en italique les critères qu’on retrouve dans notre maison :

  • de la luminosité, beaucoup de luminosité
  • un jardin ni trop grand ni trop petit (notre rêve de trentenaires citadins : avoir un potager et un compost !)
  • une belle exposition Sud/Ouest pour profiter du soleil toute la journée (ce qui nous manquait cruellement sur notre terrasse actuelle)
  • l’âme de la maison : on voulait une maison qui avait vécu une belle histoire, qui avait été aimée par ses propriétaires
  • des demi-niveaux, une ou deux marches qui séparent des espaces ouverts (!)
  • un vrai espace invités pour recevoir nos proches qui vivent à l’étranger
  • un espace buanderie séparé, avec un conduit pour le linge qui tombe depuis les chambres (!)
  • un espace atelier pour bricoler
  • un cellier séparé dans la cuisine
  • avoir la rue en contrebas des pièces de vie (!)
  • avoir un espace bureau qui puisse s’ouvrir et se fermer sur le séjour
  • une cheminée et une niche “coin lecture” dans le salon
  • une terrasse avec une partie couverte (!)
  • une chambre avec cloison coulissante qui puisse s’ouvrir sur la cheminée dans le salon (oui, bon, hein, on a le droit de rêver un peu !)
  • une belle cage d’escalier dégagée
  • et un dernier critère, qu’on avait mis sur notre liste un peu en rigolant, mais qui a achevé de nous convaincre quand on a visité la maison : avoir un figuier dans le jardin… (!)

A-t-on dû élargir ces critères ? Au fil des visites, nos critères se sont affinés : ceux qui apparaissaient comme finalement indispensables, d’autres moins prioritaires. Mais on a toujours gardé en tête nos 4 critères principaux, ce qui nous a permis de ne pas nous égarer pendant nos visites. L’essentiel aussi, et c’est mon conseil principal quand on cherche une maison : bien dissocier les éléments qui ne pourront jamais changer (comme la localisation, les niveaux d’une maison, l’orientation du terrain,…) de ceux qu’on pourra un jour modifier (les espaces, l’agencement intérieur, les finitions, la luminosité,…). Je vous partageais ici tous mes conseils pour le choix de sa nouvelle habitation !

Quel a été l’élément coup de coeur dans la maison ? Beaucoup de choses, mais principalement sa luminosité (des grandes ouvertures, de tous les côtés), et son organisation tout en demi-niveaux, jusqu’aux 3 petites marches dans le salon. Puis aussi sa localisation parfaite pour nous, sa structure saine et en bon état, la hauteur sous plafond dans le salon et mes bureaux, la possibilité d’y faire ce qu’on souhaitait en terme d’agencement (son potentiel), la cheminée double face, les chevaux au fond du jardin, et puis … ce figuier ! 😉

Est-on passé par une agence ? Nous étions inscrits auprès de toutes les agences et sites immobiliers de la région. On consultait presque quotidiennement les nouvelles annonces, et certains agents finissaient par nous appeler directement quand ils pensaient avoir repéré un bien dans nos critères. Nous avons finalement trouvé notre maison via le site Immoweb, l’annonce était faite directement par le particulier vendeur.

Que fait-on de notre appartement actuel ? On le garde ! On le mettra en location dès que nous aurons déménagé. On a un prêt travaux, qui nous permet d’occuper les deux habitations pendant quelques mois sans stress financier, le temps des travaux.

Pourquoi ne pas avoir choisi de faire construire ? Tout simplement car ce n’est pas du tout le même projet ! En rénovation on reprend une structure existante, on tombe sous le charme du cachet de l’ancien, des volumes, de l’histoire de la maison, pour en faire notre maison et se l’approprier. Question budget aussi, ce n’est pas du tout la même chose : par exemple, on a vu des terrains à vendre dans notre région au même prix que la maison que nous avons achetée.

A-t-on dû faire appel à un architecte ? Non. Je suis architecte d’intérieur donc j’ai réalisé tous les plans moi-même. Nous avons conçu la maison à deux, selon nos envies. On ne modifie pas la structure, l’enveloppe du bâtiment donc un permis d’urbanisme n’est pas nécessaire dans notre cas. Et pour les points plus techniques/structurels, on est conseillés par mon entrepreneur et son ingénieur.

le fameux figuier et les chevaux au fond du jardin, vue depuis la chambre invités

La maison

Où est-elle située ? Elle se trouve dans un petit village de campagne à proximité de Bruxelles, dans le Brabant Wallon. Le grand écart après 14 ans à la Capitale !

Quelle est sa superficie ? Au total, elle fait 250 m2 habitables (c’est-à-dire en espaces de vie : sans les caves, garage, grenier,…). Au sous-sol, on a presque 100 m2 en plus comprenant les caves, la buanderie, l’atelier et le garage. Il y a également les greniers, répartis sur 80 m2 de surface au sol.

Combien d’étages a-t-elle ? En tout 3 étages, mais au total 6 niveaux :

  • 1° étage (niveau rue) : cave, garage, buanderie
  • 1° étage (niveau entre la rue et le jardin) : atelier, caves
  • 2° étage, niveau 1 (niveau jardin) : entrée, séjour, cuisine
  • 2° étage, niveau 2 : chambre et salle de bain invités, petit bureau
  • 3° étage, niveau 3 : chambres et salles de bain
  • 3° étage, niveau 4 : bureaux de mon agence

Combien a-t-elle de chambres ? À la base, elle a 6 chambres, 1 bureau, et 5 pièces d’eau. À la fin de nos travaux, elle aura 4 chambres, 2 bureaux, et 3 pièces d’eau.

Comment va-t-on séparer la partie pro (les bureaux de mon agence) ? Ça a été la question tout au long de nos recherches. Pendant toutes nos recherches, on pensait aménager un garage en bureaux, pour ne pas sacrifier un espace de vie et pour avoir un accès aux bureaux à la fois depuis la maison et depuis l’extérieur. Mais cette maison-ci disposait d’un studio : au 4° niveau, une grande chambre, une petite kitchenette et une salle de bain, rattachées à la maison mais avec également un accès extérieur totalement distinct. On n’aurait pas pu rêver mieux pour notre projet !

Comment sont les extérieurs ? Pour des raisons de vie privée 😉 je ne peux pas vous montrer la façade avant, mais je vous avais montré l’arrière sur Instagram. Son apparence extérieure n’est pour l’instant pas extraordinaire : la façade n’a jamais été rafraîchie, et le jardin est assez peu travaillé. On pense repeindre la façade cet été pour lui donner un coup de frais. Et pour le jardin (1000 m2 de superficie), j’ai déjà plein d’idées : agrandir la terrasse, poser un bardage bois, créer un potager, un petit coin repas au fond du jardin, une banquette encastrée, des arbres fruitiers, et pourquoi pas construire un petit bassin de nage un prochain été !

Quelle est l’histoire de la maison ? Elle a été construite dans les années 1970, par une famille qui y a vécu plus de 40 ans. C’est une maison d’architecte (donc des volumes singuliers, des espaces bien pensés), et ça nous touchait beaucoup qu’une seule et même famille y ai vécu avant nous.

Les travaux

Quels sont les travaux envisagés ? Globalement, pas mal de choses. On garde la structure de la maison, mais on la remet en état (plomberie, électricité), on l’améliore (isolation, étanchéité) et on la met à notre goût (ouverture de murs, revêtements, finitions). On a peu de travaux de gros oeuvre (juste un pilier porteur à solidifier, quelques fissures à traiter et des chapes à couler). Je vous montre tout ça au fur et à mesure sur mon compte Instagram !

Réalisons-nous les travaux nous-mêmes ? Nous avons fait quasiment toute la démolition nous-mêmes (sols, lambris, cloisons, ouverture du grenier, dépose du carrelage, de l’isolation, des anciens sanitaires, de l’ancienne cuisine,…). On laisse la main aux professionnels pour tout ce qui est technique (électricité, plomberie) et structurel (pilier porteur), et on se réparti la reconstruction et les finitions en fonction des expertises : ils gèrent la pose des isolants et des sanitaires, la construction des murets et le plafonnage, on s’occupe de la pose des revêtements de sols et de murs, de la peinture,… On a confié les tâches à un entrepreneur qui coordonne ses différents sous-traitants (maçon, plombier, électricien, toiturier,…).

Combien de temps vont durer les travaux ? Avant le confinement, on était partis pour 4 à 5 mois de travaux (de mars à juillet). Mais ça, c’était avant 😉 Avec le retard dû au confinement (arrêt des chantiers, puis réduction des effectifs, puis fournisseurs fermés, puis surcharge due à la reprise de tous les chantiers en même temps,…), les congés du bâtiment (qu’on aurait dû éviter, mais là on va tomber en plein dedans), les travaux seront étalés sur 6 à 7 mois (mai à novembre).

Quand emménageons-nous ? Quoi qu’il arrive, nous devons déménager début novembre au plus tard, pour mettre notre appartement en location. Reste à savoir dans quel état sera la maison à ce moment-là… ! 🙂

Allons-nous tout rénover/décorer avant d’emménager ? Clairement, non ! Tout d’abord parce que financièrement ça ferait beaucoup d’un coup. Et puis aussi parce que c’est un vrai projet de vie : on veut prendre le temps de rénover petit à petit, d’y passer quelques weekends par-ci par-là, de bricoler, de créer notre nid au fil du temps. On fait le plus gros des travaux cette année avant d’emménager, et on se garde le reste pour les mois/années à venir. Notre priorité avant d’emménager : le séjour, la cuisine, et notre suite parentale.

Quelle est la chose que je souhaite absolument dans la nouvelle maison (côté travaux) ? L’un de nos critères principaux pour choisir notre nouvelle maison, c’était cette fameuse hauteur sous plafond. On rêvait d’un toit cathédral ! Dans le salon, on aura une très belle hauteur (2m85), et mon bureau a une belle hauteur sous pente également. Mais pour avoir cette hauteur cathédrale avec charpente apparente dans une pièce de vie (et pas uniquement pour moi dans mon bureau), j’ai très rapidement soumis l’idée au petit mari d’ouvrir l’une des chambres sur le grenier au-dessus, pour en faire une belle suite parentale sous les (hauts) toits. Les travaux sont déjà faits à ce stade-ci, le résultat est plus qu’à la hauteur de nos envies !

Quel est le budget travaux ? Vaste question ! On me demande souvent un prix au m2. Il peut aller de 500€/m2, à plus de 3000€/m2 en fonction des gros postes à prévoir, des finitions choisies, si on fait les travaux en partie soi-même ou non, de la région,… On compte en moyenne 1200-1400€/m2 pour une rénovation. Pour notre projet, nous avons un budget de 100-120.000€ de travaux. Mais comme je l’expliquais, on ne rénove pas les 250 m2 d’un coup ! Si on considère les pièces de vie et la suite parentale que l’on fait en priorité cette année, on est à 140 m2, ce qui ferait un peu moins de 900€/m2. Nous faisons beaucoup nous-même, ça joue beaucoup… !

la salle à manger en plein travaux… ou en mode minimaliste ?

La déco

A-t-on choisi le style de la déco avant ou après le choix de la maison ? On a nos goûts déjà bien affirmés, nos envies en terme de mobilier, de style, d’ambiance, de couleurs. Mais forcément, le style de la maison influence aussi la façon de la décorer. Je pense qu’on a eu le coup de coeur pour cette maison parce qu’on y voyait la possibilité d’y harmoniser nos goûts 🙂

Est-ce plus difficile de créer un projet pour soi-même (que pour mes clients) ? Oui et non ! Certains choix sont des évidences, des choses auxquelles j’ai toujours pensé et souhaité. D’autres choix sont plus stressant car avec mon métier je croise une tonne d’idées à la minute, j’aurais besoin de 5 maisons pour faire tout ce dont j’aurais envie ! Il faut donc choisir et ne pas avoir peur de se lasser. Mais c’est avant tout un avantage, car je sais que grâce à mon expérience je pense à beaucoup de détails, j’ai les connaissances pour faire ça bien et ça nous rassure tous les deux.

Quelle est la chose que je souhaite absolument dans la nouvelle maison (côté déco) ? Cette maison, ce sera un peu mon terrain de jeu ! Y installer mes coups de coeur, mes références favorites, au fur et à mesure des découvertes aussi. J’ai envie de papiers peints, de couleurs aux murs, de revêtements de sol différents,… Tout en gardant une harmonie dans toute la maison. Mais si je devais choisir un élément que je rêve d’installer (et le petit mari aussi) c’est… un piano !

Est-ce qu’on a les mêmes goûts avec le petit mari, ou est-ce qu’on doit faire des concessions ? On a globalement vraiment les mêmes goûts, les mêmes choses nous font rêver et on se sent bien dans le même genre d’intérieur. Forcément, je lui propose beaucoup plus d’idées puisque c’est mon métier d’être inspirée 😉 mais on tombe très vite d’accord. Mais les concessions, il y en a toujours ! Heureusement pour ça, on a chacun notre pièce bureau à la maison : c’est carte blanche dans ces pièces-là !

Quels seront les principaux matériaux ? Du bois, du béton ciré, du métal noir, du laiton, de la pierre naturelle, de la terre cuite, des carreaux de ciment, du papier peint,… et tout ce qui nous inspire !

Quelles sont mes inspirations déco ? Quel style de déco va-t-on apporter à cette maison ? On souhaite vraiment mettre en avant la luminosité de la maison, et ses volumes. On aura donc des teintes chaudes et lumineuses, des matières naturelles, des meubles et déco plutôt minimalistes, des éléments simples mais au style affirmé.

Va-t-on rester sur la même déco qu’à l’appartement ? Nous allons louer notre appartement meublé, ce qui fait qu’on va finalement déménager peu de choses dans la nouvelle maison. L’occasion de racheter des pièces coups de coeur, qui s’adapteront aux nouveaux volumes et à notre style qui a forcément muri et évolué depuis que nous avons emménagé dans l’appartement il y a 7 ans.

Pourquoi l’avoir appelée “Maison Californienne”? C’est justement en lien avec le style de la maison, et de la déco que l’on souhaite y faire… Encore un peu de patience, je vous révèle ça dans le prochain article !

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Post a Comment