Visite d’un atelier de designer

C’est pleine de curiosité, les yeux grands écarquillés, et un sourire aux lèvres que j’ai sonné aux portes de l’atelier de la designer Magali Cruysmans par un beau matin de février.

Elle m’avait contactée quelques semaines auparavant pour que je découvre sa marque de meubles Ymagin. J’ai tout de suite su que ça me plairait (de l’artisanat local, tout en blanc et bois, au design épuré et respectueux de l’environnement), et à vous aussi ! Mais j’ai aussi saisi l’opportunité d’en découvrir les coulisses, et on s’est organisé une petite visite de son atelier. Découvrir un tel lieu de créativité, des machines pour couper, tailler, graver et plier les matériaux, et pouvoir voir un meuble de designer en pleine confection : c’était un peu Noël pour moi !

Je vous montre ?

La designer

Tout d’abord, derrière Ymagin, il y a donc Magali. Une jeune belge qui manie la fraiseuse (petite bête de 3m sur 5, quand même) comme personne, plie du plexiglas en 30 secondes montre en main, le tout avec le sourire et en te racontant tout le processus de ses créations. Moi, entre temps, j’ai à peine eu le temps de dégainer mon iPhone pour immortaliser ça.

Son objectif ? Réaliser des meubles faciles à vivre, qui s’harmonisent facilement dans nos intérieurs (grâce à leur style simple et épuré), que l’on peut moduler en fonction des envies (rien n’est collé, cloué, ni vissé : tout s’assemble, s’emboîte et évolue donc avec nous : on peut passer d’une table de chevet à une bibliothèque, ou à un buffet, juste en déplaçant/ajoutant quelques pièces !), le tout dans le respect de l’environnement (elle travaille essentiellement le bois et le plexiglas : le bois vient de forêts belges et européennes, le plexiglas aussi est local et chaque morceau non utilisé est récupéré, recyclé, refondu, remis en plaque et réutilisé : zéro perte !).

L’atelier

Sacrément impressionnant, et pourtant tout est à échelle humaine. Bon, ce n’est pas ce qu’il y a de plus instagrammable, mais quelle créativité tout cela permet ! Je m’imagine bien courir de droite à gauche, pour tester chaque machine, graver, couper, fraiser, plier, et observer Magali créer ses nouvelles collections ou honorer ses commandes. Les candidatures de stage, c’est par où ?

J’ai ainsi fait connaissance de :

  • la machine de découpe laser : une sorte d’imprimante géante, qui découpe le bois et le plexi selon le patron donné numériquement. Avec cette machine, on peut soit couper, soit graver (le laser va juste un peu moins profond, juste assez pour laisser apparaître un motif, un mot, un logo dans l’épaisseur du bois). Le laser brûle le bois, et va donc laisser une marque noire le long de la découpe ou de la gravure : ça donne un style tout à fait particulier, plutôt authentique !
  • la plieuse à chaud : Magali s’en sert pour plier les plaques de plexiglas. C’est en fait un fin fil métallique qui chauffe, on place la plaque par-dessus, et la magie Magali opère : le plexi se ramolli et elle doit immédiatement lui donner sa forme, de façon nette et précise. Elle place ensuite la plaque entre des cales, pour qu’elle refroidisse en conservant bien la forme donnée. Ici, pas le droit à l’erreur : vous vous imaginez le nombre d’essais qu’il faut pour prendre le coup de main et confectionner les bons gabarits de plis ?
  • la fraiseuse numérique : j’avoue, c’est ma chouchoute. Une sorte d’énorme table au-dessus de laquelle se balade un robot qui, du bout de sa petite pointe, va venir découper ou graver (en fonction de la profondeur qu’on lui donne) la plaque de bois ou de plexi. C’est notamment ici que Magali a découpé les pièces de mon petit éléphant (je vous en parle plus bas), et y a gravé mon nom sous mes yeux ! Petite séquence émotion 🙂
  • Il y a ensuite tout un tas d’autres machines : une deuxième fraiseuse pour pouvoir travailler sur deux projets en même temps, d’autres machines pour courber le plexi, des endroits pour faire sécher les matériaux, pour vernir le bois, stocker les chutes,… Je vous disais que le salon Maison & Objet était le Disneyland d’une décoratrice : l’atelier de Magali, c’est le Disneyland d’une bricol’girl.

Le mobilier

Bon, et il en ressort quoi, de ce bel atelier ? Des meubles confectionnés à base de bois et de plexiglas : des pièces modulables, dont on peut adapter les dimensions à nos pièces et à nos envies, en jouant avec les différents modules que Magali imagine.

Son modèle phare, c’est sa bibliothèque « Library » : on peut choisir différents formats, qu’on va pouvoir moduler comme on veut : plutôt en longueur pour un esprit buffet, plutôt en hauteur pour un look bibliothèque, en rajoutant des portes, des supports, ou des planches. C’est par un ingénieux système de rainures que le tout s’assemble. Et comme pour toutes ses créations, on peut la choisir en bouleau, en chêne, ou en blanc. Et je vous ai dit que c’était entièrement sans colle, ni clou, ni vis ? Rien n’est définitif, donc : on a le droit de changer d’avis et de disposition tous les mois si on veut 🙂

Elle réalise aussi des bureaux, des tables, et des plus petits objets comme des lampes ou des bougeoirs. Coup de coeur pour « Léon », le petit porte-manteau lapin !

Mon choix à moi s’est porté sur son éléphant « Olif ». Étant fan de design, je suis sensible à ce genre de pièce signature d’un designer. Bon nombre d’entre eux ont par exemple réalisé un oiseau : l’oiseau Eames, l’oiseau des frères Bouroullec, celui de … À l’image de l’éléphant Vitra (designé par Eames également), Magali rentre dans la cours des grands avec son éléphant à elle, et je ne suis pas peu fière de le voir trôner dans mon bureau de décoratrice : pas sûr que je laisse un jour mes enfants jouer avec ! 😉 Et le petit détail que j’adore : la notice de montage est gravée sur l’une des pièces !

Je vous rajoute également la petite séquence vidéo que j’avais partagée en story sur Instagram, en direct pendant ma visite : si vous voulez plus de moments « en coulisse » comme ça, n’hésitez pas à m’y suivre ! 🙂

Et vous, dites moi, ça vous inspire ce genre d’atelier ? Vous en avez déjà visité un, ou rêvé de le faire ?

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Article en partenariat avec Ymagin

Articles Récents

3 Commentaires

Envie de répondre ?

Répondre à Noémie Meijer Annuler la réponse.