Choisir sa literie : quelques marques au banc d’essai

En soi, il n’y a pas de conseils universels pour bien choisir sa literie. La clé, c’est d’essayer, jusqu’à trouver ce qui nous convient parfaitement. Sauf qu’essayer, ça a un coût. Alors comme, grâce à ce joli blog, j’ai eu l’occasion d’être contactée par quelques marques dans le domaine, j’ai pu tester différents produits et je vous propose ici mon petit récap’, si ça peut vous éclairer dans vos choix.

Le matelas

L’essentiel, pour le matelas, est vraiment de pouvoir le tester pendant quelques nuits (on ne se fait pas un réel avis en s’allongeant dessus avec nos chaussures dans un magasin). Car le confort, c’est tellement subjectif, et on change de position pendant la nuit : c’est important de le tester en conditions réelles. La plupart des marques proposent désormais ce service, notamment la marque du matelas qu’on a actuellement : on avait 100 nuits d’essai, et si on n’était pas satisfaits, ils revenaient chercher le matelas à domicile.

Pensez aussi à l’indépendance de couchage : si vous n’avez pas la même corpulence ou les mêmes besoins de confort que celui/celle qui partage votre lit, c’est un critère important. Certaines marques proposent des conforts différents à droite et à gauche du matelas.

Côté dimensions, tout dépend du lit que vous avez, si vous dormez à deux ou seul, si vous êtes grands,… On a un 180 x 200 cm : l’avantage, c’est qu’on ne se dérange pas mutuellement pendant la nuit (le petit mari pourrait dire le contraire quand je viens coller mes pieds froids contre les siens), l’inconvénient c’est que les lits et les draps sont un peu plus rares dans ce format-là. Idéalement, on aurait un lit de 2m10 de long, car nous sommes assez grands tous les deux, mais ça veut dire draps, lit et couette sur mesure, ce qui n’est pas dans notre budget pour le moment… !

Il existe des matelas à ressorts, en latex, ou en mousse. Voici notre petit banc d’essai :

  • Personnellement, le confort des matelas à ressorts ne me convient pas du tout, j’ai déjà dormi dessus mais on n’en a jamais possédé.
  • On a testé un matelas en latex pendant 5 ans : une belle qualité (800€ le matelas), qui a bien résisté même s’il fallait le retourner de temps en temps pour éviter qu’il ne se creuse par endroits. L’inconvenient : il faut faire très attention à ne pas renverser un verre d’eau dessus, sinon le latex durcit et c’est fichu.
  • J’ai aussi eu un matelas en mousse de chez IKEA pendant des années, à l’époque j’étais étudiante donc j’avais acheté le premier prix, au bout de quelques années il était tout creusé et la mousse a mal vieilli. Mais c’était un premier prix, on ne peut pas tout avoir 🙂
  • Depuis 1 an, on a un matelas en mousse avec une couche de mousse à mémoire de forme. La révélation. On en avait testé quelques uns très hauts de gamme (2000€ le matelas chez Tempur) : le bonheur au niveau du confort, mais côté budget ça ne passait pas pour nous. Depuis 1 an, on a celui de chez Emma Matelas : on en est absolument ravis ! Il est assez haut (30 cm d’épaisseur), au confort à la fois ferme (on se sent soutenu) et moelleux (on se sent bien enveloppé), c’est assez particulier. Le petit mari est adepte du ferme, moi du très mou, et on y trouve tous les deux notre compte. Pour 900€ de budget, ça nous convenait tout à fait* !

* Le matelas m’a été offert par la marque, mais il était hors de question pour moi d’accepter un produit que je n’aurais pas pu me payer dans d’autres circonstances. Ce n’est en tout cas pas ma philosophie, que de vous parler de produits que je trouve inaccessibles 🙂

L’oreiller

Aaah, le choix de l’oreiller. Celui qui a torturé mon esprit pendant de longs mois. Ça paraît anodin, de choisir un petit carré moelleux comme ça, mais il faut prendre en compte pas mal de critères :

  • notre morphologie : notre poids et notre taille, qui peut influencer les dimensions de l’oreiller et son rembourrage
  • notre position de sommeil : le soutien doit être différent si on dort principalement sur le dos, sur le ventre, ou sur le côté
  • nos besoins et nos envies : plutôt souple pour un effet « comme sur un nuage », plutôt ferme pour un bon maintien. Il faut s’écouter aussi. Moi, j’aime l’ultra moelleux, celui dans lequel notre tête s’enfonce comme dans de la barbapapa (sans le côté collant), celui des hôtels chics, gonflé à bloc mais doux comme un agneau. Et pourtant, ma nuque fragile et mes douleurs récurrentes au dos pourraient m’orienter vers un soutien plus ferme. Sauf que c’est le meilleur moyen pour que je me réveille avec la nuque bloquée, justement.
  • nos convictions : synthétique ou naturel. C’est tout à fait subjectif, mais je refuse de dormir sur du rembourrage d’origine animale. Tous les produits dont je vous parle plus bas sont donc en rembourrage synthétique.
  • le format : si on souhaite un soutien pour la tête et la nuque, plutôt se diriger vers un oreiller rectangulaire ; si on souhaite un soutien pour la tête, la nuque et les épaules, plutôt se diriger vers un oreiller carré.

Bref, un parcours du combattant. Voici le mien, avec les marques que j’ai pu tester, avant de trouver chaussure oreiller à mes pieds oreilles :

  • Depuis mes années d’étudiante, budget oblige, je m’étais tournée vers des oreillers IKEA. Je pense les avoir tous essayés. Le constat est le même : c’est très bon marché, c’est parfait pour un sommeil d’appoint (chambre d’amis par exemple), mais le rembourrage s’affaisse avec le temps. Après chaque essai raté, je retournais tout de même tout le temps vers le même : le ÄRENPRIS (je ne l’ai pas retrouvé sur leur site mais il a le même liseret rayé que celui-là).
  • En même temps que mon matelas, j’ai eu l’occasion de tester l’oreiller Emma : bien plus haut de gamme, on sent réellement la qualité, et avantage non négligeable : on peut moduler le confort et l’épaisseur (il est composé de 3 couches de mousses qu’on peut enlever/ajouter à sa guise). La mousse à mémoire de forme est certes confortable, mais au final pour un oreiller c’était trop ferme pour moi (mais encore une fois, c’est tout à fait subjectif).
  • J’ai ensuite testé l’oreiller Wopilo : un oreiller ergonomique au concept novateur, puisqu’il enveloppe un petit coeur de mousse pour épouser parfaitement les courbes de la nuque, et la soutenir comme il se doit. Je dois dire que ce soutien est vraiment unique, et assez confortable. Par contre, j’ai trouvé l’oreiller trop épais, trop haut (ou alors je n’ai pas la tête assez lourde ?), et ça m’a tout de suite dérangé pendant mon sommeil. Aussi, le fait de devoir garder l’oreiller dans un seul sens (pour bien épouser la forme de la nuque), j’avoue que ça m’angoissait un peu pendant la nuit. Mais son confort est tellement particulier, je vous conseille de tester si vous en avez l’occasion, ce sera peut-être la révélation pour vous !
  • Enfin, le dernier test en date : l’oreiller Petit Meunier. Concept intéressant déjà, puisque le site propose un petit questionnaire pour nous aider à trouver l’oreiller adapté à nos nuits. Ça m’a conforté dans mon choix : j’ai choisi le Moelleux synthétique en 50x70cm. Et là, révélation. Un vrai confort d’hôtel comme je les aime, un moelleux incomparable, l’oreiller est très rebondi, très gonflé, et pourtant la tête s’enfonce tout de suite (il ne reste pas « haut ») et on est enveloppé comme dans un nuage (comme si on savait ce que c’était, concrètement, d’être dans un nuage…). Autre avantage, son budget : il est seulement à une vingtaine d’euros. Seul petit point négatif : l’oreiller étant très gonflé, les taies sont assez serrées dessus (c’est vraiment pour lui trouver quelque chose… !).

La couette

Pendant des années, de nouveau, j’ai confié mon sommeil aux couettes IKEA. Il en existe de toutes les tailles, de toutes les épaisseurs, de toutes les qualités. J’avais un modèle « toutes saisons » comme celui-ci : 2 couettes que l’on peut attacher entre elles, plutôt pratique pour jongler entre l’été et l’hiver.

Après 12 ans de bons et loyaux services, il était temps de changer, et c’est lors d’une collaboration avec Blancheporte que j’ai eu l’occasion de tester celle qui m’enveloppe désormais, passé minuit : la couette Confortloft. Elle est lourde (on se sent bien enveloppé) et légère à la fois (on ne se sent pas écrasé). Elle est chaude (parfaite pour s’emmitoufler dedans en hiver) et fraîche à la fois (en été, je la laisse sur mes jambes sans soucis, et sans transpirer). Une vraie couette bien épaisse, comme à l’hôtel (je crois que j’ai un problème avec la literie d’hôtel).

Au niveau des dimensions, je n’ai pas la configuration idéale. Pour mon lit en 180×200, j’ai une couette de 220x240cm. Elle recouvre tout juste le matelas, mais je rêverais d’une couette encore plus grande, pour bien déborder (côté esthétique) et pouvoir s’enrouler dedans (côté pratique). Mais ça voudrait dire avoir du mal à trouver des draps adaptés… Alors en attendant, je tire dessus pour piquer le côté du petit mari. Mais chut !

J’espère que ce petit tour d’horizon de mes essais en terme de literie pourront vous éclairer un peu parmi la pléthore de choix dont on dispose. Ce n’est pas toujours facile de se repérer, de déceler ce qui peut nous convenir, alors mon principal conseil reste le même : testez ! Car mon avis ne sera pas forcément le vôtre 😉

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Je précise que cet article n’est sponsorisé par aucune des marques citées : j’ai reçu certains des produits gratuitement lors de précédentes collaborations, mais cet article n’est pas une commande spécifique d’une marque. C’est simplement que suite à mes différents partages sur Instagram, j’ai pu voir que le sujet vous intéressait, et j’ai donc décidé de faire un petit récap’ par ici pour vous partager mon avis en toute objectivité et transparence.

Articles Récents

4 Commentaires

  • Laurence S
    11 juin 2019 10 h 54 min

    Petit meunier me tente beaucoup mais les fdp sont aussi chers que le coussin en lui-même 🙁

    • Noémie Meijer
      24 juin 2019 18 h 04 min

      oui ils sont en train d’étudier de meilleurs frais de port pour la Belgique 😉

  • Émilie
    15 août 2019 16 h 20 min

    Bonjour et merci de vos conseils! Nous allons tester le matelas Emma mais j’ai du mal à trouver un joli lit en bois en 180×200. Pouvez-vous me dire d’où vient le votre ? Merci d’avance

    • Noémie Meijer
      19 août 2019 9 h 42 min

      J’ai acheté le mien chez Home24 ! 🙂

Envie de répondre ?