Mini-coachings déco de Noël 2018 : les avant-après !

En décembre 2018, j’ai eu envie de vous faire plaisir différemment. Alors plutôt que d’organiser un concours par jour pour gagner un objet déco, comme je l’avais fait en 2017, j’ai décidé de vous offrir un peu de ma personne 🙂

J’ai donc proposé un mini-coaching chaque jour du mois de décembre, pour vous aider à aménager, décorer, optimiser un espace de votre intérieur qui vous posait soucis. Car décorer, c’est mon métier ! Et les coachings déco font partie de mon quotidien : j’en fais 4 ou 5 par semaine pour mes clients, ils durent entre 1h30 et 3h en fonction de la demande, des besoins. Pour ces mini-coachings, l’idée était de vous partager un maximum de conseils en quelques minutes, et via un petit croquis sur ma tablette.

Et en vous partageant tous ces mini-coachings quotidiennement sur Instagram, même ceux qui n’ont pas gagné ont pu profiter de mes conseils et idées, vous allez voir… !

En tout : 29 gagnants, 29 mini-coachings, 29 problématiques déco et les 29 conseils qui vont avec. Quelques mois plus tard, je suis super heureuse de vous partager le suivi de quelques uns de ces mini-projets déco, l’avancement et les résultats avant/après. Je vous montre ?

Le bureau de Céline

Céline a un coin bureau dans son séjour, et souhaitait en faire un vrai coin déco. Elle avait envie d’un mur noir et d’un joli papier peint végétal, mais avait besoin de conseils pour bien harmoniser et aménager ça.

Je l’ai tout d’abord conseillé sur l’emplacement de son mur noir et du papier peint. Je lui ai conseillé de peindre le mur du fond en noir (pour le rapprocher visuellement), de placer le papier peint sur le mur de droite (visible depuis le salon, sorte de transition entre le bureau noir et le séjour lumineux), et de laisser le mur de gauche en blanc, pour ne pas obtenir un coin trop sombre.

Ensuite, le bureau se positionne naturellement sur le mur du fond : le choisir en noir, pour se fondre avec le mur et laisser la place à la déco. Sur le mur, pourquoi ne pas placer quelques étagères, noires elles aussi, pour y caser un peu de rangement et de déco supplémentaire. Enfin, devant le papier peint, laisser quelques plantes pour créer une transition en trois dimensions entre le motif végétal et la véritable verdure. De quoi intégrer parfaitement le papier peint à l’espace.

Et voici ce que ça donne, Céline a déjà intégré les éléments principaux de son nouveau coin bureau, et le résultat est vraiment top ! Quelle classe, vous ne trouvez pas ?

Le salon de Sophie

Sophie avait besoin d’un conseil tout simple : elle hésitait entre ces deux dispositions pour son séjour, et souhaitait des recommandations pour le choix du tapis.

De mon point de vue, il n’y avait aucune hésitation : la première disposition divise vraiment le salon, de part la dimension des fauteuils : les deux plus massifs se font face, et le petit au milieu est un peu pris en étau. Le seul avantage, c’est qu’il bloque moins la luminosité, puisqu’il est placé devant la baie vitrée et qu’il est moins encombrant. La deuxième disposition est plus conviviale, on forme presque un canapé en L, et surtout on laisse plus d’espace entre les assises et le meuble TV, qui se trouve sur la droite. Ça met également plus en avant la jolie étagère graphique au mur. Ça fait moins encombré, plus spacieux, et pourtant on a juste inversé deux fauteuils !

Pour le tapis, je lui ai conseillé de partir sur un coloris neutre, avec des motifs très légers ton sur ton ou bien des différences de matières pour créer du motif sans imprimés, et s’harmoniser avec le reste de sa déco plutôt uniforme.

Sophie a tout de suite appliqué mes conseils et je la remercie pour les photos du résultat qu’elle m’a rapidement envoyées :

L’entrée d’Alexandra

Chez Alexandra, l’entrée dans la maison se fait directement dans la cuisine, ce qui lui posait soucis pour bien distinguer et séparer ces deux espaces.

Il y a plusieurs façons de séparer des espaces sans cloisonner (car ici, ce serait dommage d’obstruer la luminosité qui vient de la porte et de la fenêtre). J’ai proposé à Alexandra de retirer la fin de sa rambarde en bois et de la remplacer par une cloison semi-vitrée : une verrière posée sur un muret. On laisse passer la luminosité, mais on isole visuellement et concrètement.

Une astuce supplémentaire pourrait aussi de placer un sol différent pour ce petit rectangle d’entrée : par exemple des petits carreaux de ciment, du vinyle, un très grand paillasson,…

La chambre d’enfant d’Aude

Aude était un peu perdue pour la disposition des meubles dans la chambre de sa fille. D’un côté, elle était gênée par la fenêtre, de l’autre par le grand placard intégré. Elle ne trouvait pas de solution pour placer la table de nuit.

Je lui ai suggéré de placer le lit dos au mur du fond, légèrement rapproché de la fenêtre : c’est toujours plus agréable et rassurant d’avoir un mur derrière la tête de lit, et on crée comme ça un petit couloir entre le lit et la fenêtre, couloir réservé au soir, pour aller se coucher (et où on place donc la table de nuit) ; et de l’autre côté du lit, bien distinct, un grand espace jeux. Les zones sont ainsi mieux définies entre la nuit et le jeux, on a créé différents recoins dans un même grand espace. J’ai illustré tout ça avec un petit croquis :

Entre temps, elle avait déjà tourné le lit, et voici le résultat avec la déco !

La bibliothèque de Lucie

Lucie souhaitait créer une bibliothèque sur le mur qui entoure sa cheminée, mais ne savait pas vraiment comment s’y prendre.

Et moi, vous le savez, les bibliothèques ça me parle !

Alors je lui ai proposé de placer des étagères en chêne clair massif (comme son joli parquet) de part et d’autre de la colonne de cheminée, sans dépasser sa profondeur. En plaçant sa télévision sur l’une des étagères, elle dégagerait ainsi de la place au sol. L’essentiel étant de ne pas trop surcharger chaque étagère, et de ne pas trop les rapprocher, pour ne pas trop encombrer visuellement ce mur et faire de l’ombre à la cheminée. L’idéal, aussi, serait de jouer l’asymétrie entre les étagères de part et d’autre : ne pas les aligner !

L’entrée de Valérie

Valérie trouvait qu’il manquait un truc sur ce mur-ci dans son entrée, que quelque chose clochait.

J’ai donc dégainé ma tablette pour lui montrer qu’il ne manquait pas forcément quelque chose, mais qu’effectivement on pouvait déplacer quelques éléments pour harmoniser le tout.

Je lui ai conseillé de regrouper ses petits objets déco, plutôt que de les éparpiller uniformément sur son buffet : on crée ainsi plus de rythme, une composition plus intéressante avec des zones décorées et des zones vides pour laisser respirer (et mettre en valeur la déco à côté). Et pour équilibrer un petit regroupement en bas à gauche par exemple, il suffit d’accrocher en haut à droite un ou deux cadres : de nouveau, on crée un dynamisme. Et ne pas oublier de jouer sur les plantes pour créer de la hauteur, sans oublier le sol !

Enfin, pour la petite touche déco et pour bien délimiter l’entrée, je lui ai proposé d’ajouter un tapis, idéalement rond (pour casser avec le côté anguleux du buffet et des cadres), décentré par rapport au meuble.

Voici le résultat avant/après de ces petites modifications déco, sans budget !

La chambre de Sophie

Côté chambre, une autre Sophie ne parvenait pas à trouver un agencement qui lui convenait pour son mur en tête de lit.

Je lui ai conseillé de remplacer son étagère, assez lourde, par une tête de lit confortable (par exemple en tissu matelassé, pour un côté chic en harmonie avec le reste de sa déco). Ce n’est jamais très agréable d’avoir un objet imposant au-dessus de sa tête quand on dort… Et pour équilibrer avec le côté très élégant, je lui ai proposé de jouer la carte de la modernité avec deux lampes de chevet dépareillées : l’une style lampe de bureau, l’autre en applique par exemple. Enfin, en optant pour des tables de chevet posées au sol plutôt que suspendues, ça aidera à asseoir l’espace, et ça équilibrera avec le cadre de lit plutôt massif.

La chambre parentale d’Aude

Notre deuxième Aude souhaitait rendre sa chambre plus cosy, plus chaleureuse, plus accueillante.

Avec ce rapide croquis, je lui ai d’abord suggéré de descendre ses suspensions placées en chevet : ça abaisse la ligne d’horizon, et rend le tout moins imposant, moins intimidant, moins écrasant.

En ajoutant une tête de lit à son lit, elle pourrait aussi adoucir et intimiser l’espace, rendre le lit vraiment la pièce maîtresse du lieu. Je lui ai aussi proposé de placer un tapis légèrement sous le lit pour ajouter de la matière textile (la clé du cosy !), et de placer plutôt une petite assise comme un banc en face du lit, au lieu de la commode : de nouveau pour abaisser un peu la ligne d’horizon, et parce que ça donne une perspective plus douce, plus reposante depuis le lit.

Aude a déjà appliqué quelques uns de mes conseils : elle a descendu ses suspensions au maximum, et installé un banc (qui combine du rangement) en face du lit. Voici le résultat !

La cuisine de Sophie

Direction la cuisine de Sophie (encore une Sophie ! 🙂 ), à présent, qui souhaitait de l’aide côté éclairage.

Je lui ai tout d’abord conseillé de varier ses éclairages : deux suspensions différentes, l’une au-dessus de l’ilot central, l’autre au-dessus de la table à manger. Varier les styles, les couleurs et les proportions, pour ne pas faire trop « magazine » où tout est issu de la même collection, tout en gardant une harmonie, une cohérence.

Côté ilot de cuisine, je lui ai conseillé de rester dans le fonctionnel, car ils vont travailler en-dessous : pas de suspension trop pendante donc, mais plutôt de jolis spots, assez graphiques, minimalistes et discrets, pour laisser toute son ampleur à la suspension côté salle à manger.

Côté salle à manger, du coup, ça nous laissait un peu carte blanche ! Pour s’harmoniser avec sa cuisine déjà bien colorée, je lui ai proposé de jouer plutôt sur les matériaux : une belle suspension volumineuse en osier par exemple, l’essentiel étant de garder quelque chose de léger, d’aérien, qui laisse passer la vue pour ne pas plomber l’espace et la cuisine qui se trouve derrière. Et puisque la sortie électrique n’était pas centrée au-dessus de la table (ce qui bloquait Sophie), je lui ai proposé de la décentrer avec un petit crochet, tout simplement. C’est élégant, c’est moderne, et ça solutionne le problème !

Entre temps, le mari de Sophie lui a offert pour Noël un coaching complet avec moi pour sa maison toute entière, du coup j’ai eu l’occasion de venir voir sur place le résultat de ce petit coup de pouce déco : Sophie m’a dit que toute la famille était ravie par cette nouvelle suspension, qu’ils n’auraient jamais osé la décentrer mais qu’ils ont trouvé l’idée super ! Il ne manque plus que les spots à remplacer 😉

Le coin télé de Virginie

Chez Virginie, sa question se situait au niveau du mur de sa télévision : que mettre dessus pour l’habiller ?

Je lui ai conseillé de jouer sur les hauteurs, pour intégrer au mieux sa télé dans sa déco. Par exemple, installer un grand macramé qui passerait légèrement derrière la télé, et une déco (plante, fleurs de pampa, bois flotté,…) dont la hauteur se situerai entre les deux. On aurait pu partir sur un mur de cadres pour faire illusion et intégrer la télévision comme si c’était un cadre parmi tant d’autres, mais ici je voulais proposer à Virginie de choisir une seule et grande pièce (le macramé), pour uniformiser et simplifier l’espace, et surtout laisser la part belle à son joli mur noir.

Côté mobilier, j’ai précisé à Virginie que le jour où elle souhaiterait remplacer son meuble télé, l’idéal serait de choisir un modèle un peu plus long, pour qu’il occupe environ 2 tiers du mur : c’est une proportion plus harmonieuse (ici le meuble est un peu petit, il n’occupe que la moitié du mur, et sa télé paraît légèrement démesurée en comparaison). Mais rien ne presse, c’est un détail et son meuble est en très bon état !

Le salon d’Agathe

Chez Agathe, son soucis déco était situé sur ce pan de mur : elle trouvait les murs un peu vides, et ne trouvait pas de solution adaptée pour positionner son mobilier.

Ce que j’ai tout de suite repéré, c’est le soucis de proportions. Elle a placé un meuble imposant devant une petite fenêtre, et un petit meuble fin (l’échelle) devant un grand mur vide. du coup, le meuble paraît d’autant plus imposant, et le grand mur d’autant plus vide.

Je lui ai proposé tout simplement d’inverser les deux meubles : l’échelle, puisqu’elle est ajourée, ne posera aucun soucis devant une fenêtre, elle laissera passer la luminosité tout en habillant les rideaux le soir venu. Le meuble, quant à lui, permettra d’occuper correctement l’espace sous le mur blanc, et elle pourra y placer quelques cadres, une décoration murale,… au-dessus pour habiller ce mur.

C’est donc ce qu’elle a fait : on a l’impression de respirer, devant la fenêtre, non ? Et elle en a même profité pour déplacer le canapé et placer le meuble à cases juste derrière. Il ne manque plus que la déco murale !

Le salon d’Alexandra

Une autre Alexandra souhaitait améliorer la déco de son salon qu’elle trouvait un peu froid. Elle avait déjà un joli mur de briques sur le mur face au canapé, c’est donc plutôt au-dessus de ce dernier que j’ai travaillé. Et le mur de briques étant un élément fort de sa déco, il allait forcément conditionner ce qu’on mettrait au mur qui lui fait face. L’idée étant de ne pas lui faire de l’ombre !

Je lui ai donc proposé de faire un mur de cadres décentrés au-dessus de son canapé, et pourquoi pas en y intégrant une applique, pour rythmer le tout.

Son salon lui paraît froid car elle a effectivement ce grand mur blanc tout vide, une table en marbre (un matériau froid), et des coussins bleu-vert, une teinte plutôt froide. Pour remédier à ça, on a donc trouvé la solution côté mur, on garde la table car elle est très jolie, et côté coussins, je lui ai soumis l’idée de réaliser un camaïeu de rouges, pour rester dans des tons chauds : mais attention, pas des rouges vifs… des rouges briques ! Du terracotta, du vieux rose,… des teintes douces mais chaleureuses, et qui vont — par définition — parfaitement avec le matériau des briques d’en face.

Le couloir de Marjorie

Marjorie se sentait un peu bloquée avec son couloir tout blanc, et très long, qu’elle trouvait fade. Elle avait pourtant déjà investi dans une jolie applique en laiton.

Un couloir, moi je vois ça comme un million d’opportunités de se faire plaisir côté déco ! Comme je l’ai expliqué à Marjorie, un couloir on ne fait qu’y passer : moins de risque de se lasser, donc, et plus de raisons de se lâcher un peu décorativement parlant. De la couleur, des motifs, il faut laisser parler ses coups de coeur et ses envies un peu folles !

Ici, je lui ai proposé une astuce pour réduire visuellement la longueur de son couloir. En peignant le mur du fond dans une couleur sombre (je lui ai proposé du bleu marine ou du noir, qui se marient bien avec le laiton), mais aussi les murs attenants (sur environ 1m), on fait un petit trompe-l’oeil, et on a l’impression que le mur du fond est plus proche. Et bien sûr, on n’oublie pas le plafond et les portes pour que l’illusion soit parfaite !

Côté mur, elle était déjà bien partie avec ses étagères toutes fines. Et pour le sol, pourquoi pas un joli tapis rectangulaire pour souligner le couloir et apporter un peu de couleur ?

Marjorie a retroussé ses manches et a repeint le mur du fond en noir, pour aller avec les étagères. Par contre, son conjoint a mis le véto pour repeindre le plafond et créer l’encadrement proposé ! Mais le rendu est déjà top, vous ne trouvez pas ? Et son couloir paraît moins long !

Et puis… ce mini-coaching en a inspiré d’autres, puisque j’ai reçu peu après la photo d’une abonnée, qui avait appliqué mes conseils pour son couloir à elle : j’adore !

Encore un grand merci à vous tous qui avez suivi jour après jour ces mini-coachings sur Instagram, c’était hyper motivant d’avoir vos retours quotidiens, et j’ai été très touchée par votre engouement ! Certains m’ont dit qu’ils attendaient ça chaque soir avec autant d’impatience qu’une série télé, j’avoue, j’ai été très flattée 🙂

À très vite pour de nouvelles aventures déco !

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Articles Récents

2 Commentaires

  • Cindy
    19 avril 2019 14 h 24 min

    Superbe !!
    Noémie tes inspirations sont vraiment top , je suis fan et je dévore ton blog comme un magazine art deco.
    tu es très inspirante et me donne envie de refaire mon intérieur tous les 36 du mois

    J’espère qu’il y aura de nouveaux un concours dans ce type que je puisse tenter ma chance .
    Bonne continuation

    • Noémie Meijer
      20 avril 2019 7 h 39 min

      Oh merci pour ton message ! ça me touche beaucoup <3

Envie de répondre ?