5 choses à savoir en déco (#2 – La lumière)

Après la couleur, je poursuis sur ma lancée des conseils et astuces déco, cette fois sur la lumière.

Comment en tirer profit au maximum ? Comment combiner lumière du jour et lumière artificielle ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Comment choisir ses luminaires ? Les réponses par ici !

 

1 – Varier les sources lumineuses

La lumière, encore plus que la couleur, c’est vraiment l’élément clé qui peut tout changer dans une déco. Outre la lumière naturelle (essentielle évidemment, mais celle-là on ne la maîtrise pas vraiment #coucoulanuitquitombeà16h30enhiver), il existe 3 grands types d’éclairage, qu’il faut à tout prix accumuler et associer dans une même pièce, et ce pour des raisons fonctionnelles mais aussi esthétiques :

  • l’éclairage général, qui permet de circuler et d’y voir clair, en somme (une grosse suspension au centre de la pièce, ou des spots encastrés par exemple)
  • l’éclairage fonctionnel, qui sert à une tâche en particulier (spots sous les meubles hauts dans la cuisine pour couper les légumes, lampe de bureau pour travailler, lampe sur pied à côté du canapé pour bouquiner,…)
  • l’éclairage d’ambiance, qui ne sert pas vraiment à éclairer, je vous l’accorde, mais qui apporte douceur et équilibre dans votre pièce, et ça, c’est déjà pas mal, et plutôt indispensable (c’est par exemple une petite guirlande lumineuse dans un coin, une lampe à poser au joli design, une boîte lumineuse à message,… Bref, un luminaire « coup de coeur » avec une faible intensité, mais une jolie esthétique). Les bougies sont aussi de jolies lumières d’ambiance !

(Bon, si je voulais vous embrouiller, je vous expliquerais qu’il existe aussi l’éclairage directionnel, l’éclairage d’orientation, et l’éclairage de service, mais 1/ dans une habitation on n’en a pas systématiquement besoin, et 2/ je suis une nana plutôt sympa, je n’ai pas envie de vous embrouiller.)

Ah, et le cadeau bonus, c’est que plus vous multiplierez les sources de lumière, plus vous réduirez les ombres. Pas négligeable.

Mon conseil : pour éviter d’accumuler 14 lampes dans une même pièce (bonjour la facture d’électricité), gardez à l’esprit que certains luminaires peuvent avoir une double fonction, par exemple :

  • dans une chambre, des lampes de chevet avec régulateur d’intensité (dimmer) peuvent être fonctionnelles (lecture au lit) et d’ambiance (cocoon-love-pas-besoin-de-vous-faire-un-dessin) ;
  • dans un salon, une jolie lampe sur pied peut servir d’éclairage général qu’on allume pour circuler dans la pièce, et se révéler fonctionnelle si elle est à côté du canapé et qu’on veut bouquiner ;
  • chez moi, mon coin bureau se trouve dans mon salon, du coup le soir, je place ma lampe de bureau derrière mon écran d’ordinateur, et puisqu’elle est ainsi tamisée, elle se transforme en lumière d’ambiance #pasfollelaguêpe.

Mon deuxième conseil : soyez créatifs ! Eclairage fonctionnel ne veut pas forcément dire lampe à poser ou lampe sur pied, ça peut être une petite suspension qui tombe assez bas au-dessus de la zone à éclairer, ou bien une applique placée à hauteur du canapé par exemple.

sources photos : Inrichting Huis / Bjurfors

 

2 – Influence de la lumière sur la couleur

Il faut savoir que dans une pièce qui comporte une ouverture sur dehors (fenêtre ou porte vitrée), une même couleur ne rendra pas du tout pareil selon le mur sur lequel elle est placée : la lumière, en fonction de son intensité et de son orientation, influence et change la manière dont nous percevons les couleurs.

Du coup, on la place sur quel mur, notre couleur ?

  • Sur le mur de l’ouverture en question, elle apparaîtra plus foncée qu’elle ne l’est réellement, car elle sera toujours à contre-jour par rapport à la source de lumière naturelle (un mur blanc par exemple apparaîtra gris clair) ;
  • Sur les murs perpendiculaires, la couleur sera toujours en dégradé (d’abord très sombre dans le coin, puis plus claire près de la fenêtre, et plus foncée quand le mur s’en éloigne), donc vous n’aurez pas d’uniformité dans votre teinte de mur (mais vous n’en mourrez pas, soyez rassuré ; et ça peut au contraire donner un peu de dynamisme à tout ça) ;
  • Sur le mur opposé à l’ouverture, la couleur bénéficiera du maximum de lumière dans la pièce, et sera donc la plus fidèle possible à la teinte que vous avez choisie en magasin. C’est pour cette raison que c’est généralement ce mur qu’il est conseillé de choisir quand on souhaite peindre un mur de couleur, mais ça n’est pas toujours la meilleure solution en fonction de la disposition de votre mobilier…

Mais comme ça, au moins, vous êtes prévenus.

Mon conseil : peignez un morceau de carton ou de bois (minimum format A4) dans votre couleur, et plaquez-le sur le mur envisagé (à tester à plusieurs heures de la journée) : vous vous assurerez ainsi d’avoir pleinement conscience du rendu de votre couleur, avec l’orientation et l’éclairage réel, avant de vous lancer. Si ça ne rend pas comme vous le souhaitiez, essayer sur un autre mur, ou essayez la teinte un poil plus claire/foncée dans la gamme !

sources photos : Homey Oh My / Italian Bark

 

3 – Lumière chaude et lumière froide

Il y a une différence de température entre le Nord et le Sud.

Bon, point de vue degrés Celsius, vous vous en doutiez déjà. Mais saviez-vous qu’en déco, l’exposition de votre pièce va jouer un rôle important sur la façon dont vous percevrez les couleurs ? C’est simplement dû au fait que la lumière venant du Nord-Est est plus froide et plus bleue que celle venant du Sud-Ouest, qui elle est chaude et jaune. Vous voyez les différences entre certaines ampoules, celles qui apportent une lumière blanche-hôpital et les autres une lumière jaune-vieillot ? Et bien c’est le même principe. Un exemple ?

  • Un rouge paraîtra chaleureux dans une pièce exposée au Sud, mais électrique, froid et presque agressif dans une pièce exposée Nord.
  • Pareil pour un vert d’eau : il pourra avoir un joli rendu scandinave dans une pièce exposée Nord, mais deviendra vert-sale-hôpital s’il est exposé au Sud (mais quel est donc mon problème avec les hôpitaux, êtes-vous en train de vous demander).

Evidemment, certaines personnes n’y verront que du feu (Sud, chaleur, feu, vous l’avez ?), et trouveront leur rouge très chaleureux là où il est. Mais d’autres ne comprendront jamais pourquoi elles ne trouvent pas si chaleureuse et confortable cette chambre pourtant repeinte entièrement en rouge… et orientée plein Nord.

Mon conseil : si vous choisissez de peindre en blanc les murs d’une pièce exposée Nord/Est, choisissez un blanc avec des sous-tons de jaune pour qu’il ne vous paraisse pas trop glacial (c’est juste une question de mélange de pigments, ça ne se verra pas à l’oeil nu et votre mur ne paraîtra pas jaunâsse, mais il existe des blancs avec des sous-tons bleus : ne vous trompez pas !).

sources photos : Studio McGee / Pierre Papier Ciseaux

Dans cette seconde photo (de mon Home Sweet Home, coucou), le gris de la carte du monde est exactement le même que le gris de l’arcade (près de la bibliothèque)… Je vous assure. C’est simplement que le gris de la carte est éclairé par une fenêtre orientée Sud, et que le gris de l’arcade est situé pile en face d’une fenêtre orientée Nord. Il paraît donc plus clair, et plus froid que la carte du monde.

 

4 – Choix de l’ampoule

Vous vous doutez bien que si le nombre d’ampoules différentes proposées sur le marché est si vaste (ce qui rend notre choix si cornélien), ce n’est pas pour vous pourrir la vie, mais bien parce qu’à chaque ampoule, sa fonction. Petites astuces pour y voir plus clair (huhu) :

  • la nature de l’ampoule (LED, hallogène, fluocompactes,…) : je ne peux que vous recommander les ampoules LED, bien plus écologiques mais aussi économiques à long terme, elles ne chauffent pas, et la technologie actuelle permet d’obtenir toutes sortes de couleurs et de rendus !
  • la température (°K) : plus elle est élevée, plus la lumière sera froide et blanche (presque bleue) ; pour elle est faible, plus la lumière sera chaude et jaune.
  • le wattage (W) : c’est la puissance de l’éclairage, mais attention : il y a puissance consommée et puissance rendue (c’est pour ça qu’on trouve des ampoules LED qui consomment 5W mais qui ont un rendu de 50W : c’est-à-dire qu’elles éclairent aussi bien qu’une ampoule classique qui consommerait 50W, mais en consommant nettement moins d’électricité, et ça, on aime).
  • l’esthétique : il existe une multitude de formes et de finitions qui jouent sur le rendu décoratif ; à vous de choisir selon vos goûts (et votre luminaire), mais il y a une chose à savoir : une ampoule sablée (translucide) permet de limiter le report des ombres (notamment de votre luminaire) sur les murs, tandis qu’une ampoule transparente projettera les ombres.

Mon conseil : essayez de ne pas trop mélanger les températures de couleurs (°K) dans une même pièce, ça sautera aux yeux et ne sera pas très harmonieux (et ça fait plus travailler notre cerveau, paraît-il).

sources photos : LEDsky / Hire Space

 

5 – Choix du luminaire

Maintenant que vous avez la bonne ampoule, qui éclaire la bonne pièce pour la bonne fonction et au bon endroit, il est temps de penser au luminaire sur lequel vous allez la placer. Et il y a une série de détails à prendre en compte.

  • le type : suspension, lampadaire, spot, lampe à poser, lampe de bureau, applique… Choisissez ceux qui vous plaisent, l’important étant de les mixer dans une même pièce : une suspension ici, une lampe sur pied dans ce coin, une lampe à poser sur ce meuble et une guirlande par là-bas.
  • la taille : yes, size matters ! On voit généralement trop petit en terme de luminaire, on a peur que ça paraisse trop grand pour notre pièce… mais c’est vraiment une erreur ! Un luminaire démesuré paraîtra bien moins ridicule qu’un luminaire riquiqui. N’hésitez donc plus à placer un énorme lustre dans ce petit hall d’entrée, ni une suspension Vertigo dans votre étroite salle à manger ! Au contraire, ils occuperont l’espace et habilleront le plafond. Par contre, une énorme lampe à poser sur un minuscule buffet : out. Quand vous associez votre luminaire à un meuble, il faut qu’ils soient proportionnels, sinon le défaut de l’un va amplifier celui de l’autre.
  • la hauteur : je vois très souvent (même sur Pinterest !) l’erreur de placer une suspension trop haute, notamment au-dessus d’une table (à manger ou table basse du salon) ou au-dessus d’un lit. Du coup ça éblouit, et surtout, une fois qu’on est assis, c’est un peu intimidant d’avoir quelque chose qui pend, bien haut au-dessus de nous. Si un meuble est placé en-dessous (comme la table à manger, la table basse ou le lit), il va éviter qu’on se prenne la tête dans le chandelier, du coup n’hésitez pas à le baisser d’un cran pour l’avoir à hauteur d’oeil.
  • la couleur : là, c’est à vous de jouer ! Ton sur ton avec le mur derrière, contrasté pour ressortir, voire aucun abat-jour pour un esprit discret et minimaliste : amusez-vous ! N’oubliez pas que le métal peut aussi ajouter une jolie touche de couleur (en ce moment je fonds littéralement pour ces luminaires en laiton !).
  • la quantité : seul ou en groupe, alignés ou en grappe, jeu de hauteurs, de formes et de couleurs… Inspirez-vous chez les designers et dans les magazines de déco pour un peu plus d’originalité !

Mon conseil : on y pense rarement, mais si vous le pouvez, dans votre salle de bain, placez vos luminaires de chaque côté du miroir, et non au-dessus : ça donne un regard beaucoup moins fatigué (vous imaginez les économies d’anti-cerne ?!) ; ça peut être une paire d’appliques évidemment, mais aussi des suspensions, des lampes à poser,… ou un mix des deux !

Mon autre conseil : pensez au DIY… ça peut paraître compliqué de chipoter avec l’électricité, mais même si vous ne vous sentez pas l’âme d’un électricien, il y a plein de choses faisable : repeindre, customiser l’abat-jour,… Lancez-vous ! (Et pour l’inspiration, vous savez où me trouver)

sources photos : Hanna’s Inspo / Emmas Blogg / The Design Chaser

The Glossier Nerd / Pierre Papier Ciseaux / Woodworking Daily

(Si vous voulez retrouver le tutoriel des suspensions origami DIY, c’est ici !)

 

Encore une fois, j’espère que ces conseils vous seront utiles et que vous êtes en train de faire plein de « oooh » et de « aaah » en lisant tout ça 🙂

Et si vous avez raté l’épisode 1, c’est par ici !

N.


 

Articles Récents

15 Commentaires

  • Aude
    16 novembre 2016 18 h 35 min

    J’ai quasiment terminé la maison, et je sèche complètement sur les luminaires, ton article tombe à pic !!!! 🙂 Merci pour ces précieux conseils 🙂

    • Noémie Meijer
      17 novembre 2016 5 h 51 min

      Ravie que ça puisse t’aider un peu ! Connaissant ton style, je suis sûre que le résultat sera canon 😉

  • Caetera Moda
    16 novembre 2016 20 h 52 min

    Je vais bientôt refaire ma chambre (qui est très mal agencée et manque cruellement de lumière) donc tes conseils tombent à pic ! Merci !

    xx

    http://www.caetera-moda.blogspot.com

    • Noémie Meijer
      17 novembre 2016 5 h 51 min

      Avec plaisir ! Bonne rénovation 😉

  • Emilie
    2 janvier 2017 10 h 02 min

    Bonjour Noémie,
    Tout d’abord je tiens à te féliciter et te remercier pour ce blog pleins de bons conseils. Je suis ravie d’être tombée dessus en consultant Pinterest. Je voulais te demander si par hasard la suspension qui se trouve dans la chambre (type lanterne) a été créée par tes soins (si toutefois la photo est de chez toi). Si c’est le cas aurais-tu un tuto à proposer ?

    • Noémie Meijer
      2 janvier 2017 16 h 36 min

      Merci pour ton gentil message ! Ravie que le blog te plaise 🙂
      Si tu parles de la chambre dans la partie 1 (structure bois et tissu blanc), ce n’est pas chez moi mais j’ai l’impression qu’elle serait facile à réaliser en DIY… Il faudrait juste créer la structure en bois (2 rectangles à croiser), et y ajouter un joli tissu style lin pas tout à fait opaque. Je vais méditer sur le sujet !
      Si tu parles de la chambre dans la partie 5 (avec les 3 boules style origami), le tuto est en effet sur mon blog (le lien est sous l’image).
      Dans les 2 cas, bon DIY ! 🙂

  • Helena
    3 janvier 2017 2 h 19 min

    Hello Noémie 🙂
    Quelle belle découverte ce site! Merci pour tes bons conseils! Tu fais du super boulot, et je compte bien tenter le tuto vertigo 😉
    Je viens d’acheter une petite maison dans laquelle il y a beaucoup de travaux. Elle est tout en longueur, cuisine côté rue (nord), salle à manger et enfin salon au sud dans une future extension qui donne sur la terrasse puis un petit jardin 80 cm plus haut. Jusqu’ici j’espère que tu me suis 😉
    J’ai deux questions (en réalité bien plus ;)): Pour casser l’effet de longueur car les pièces sont toutes ouvertes, je compter surélever la partie salon avec 2 marches (40cm plus haut que la sàm) et faire la terrasse à la meme hauteur que penses tu de cette idée? De plus ca me permettrait de réduire la hauteur du jardin (sans les marche 120cm de haut).

    • Helena
      3 janvier 2017 2 h 19 min

      Dans le salon, la hauteur sous plafond (+ puis de lumière sera légèrement plus basse que pour les autres pièces… on me conseille de mettre des spots au plafond mais j’ai peur que ça écrase encore davantage la piece..? Qu’en penses-tu ? Et tu serais plus plafond droit ou incliné?
      Par avance merci 🙂

      • Noémie Meijer
        3 janvier 2017 10 h 14 min

        La hauteur sous plafond « normale » c’est 250cm et plus, donc si tu es au-dessus tu ne dois pas t’inquiéter. Si tu es en-dessous, il y a plusieurs techniques pour le faire paraître moins bas (le peindre en clair, ne pas mettre de meubles hauts comme de grandes armoires, mais privilégier les lignes basses pour les fauteuils, buffets,…). Pour ce qui est des luminaires, effectivement les spots sont ce qui prendra le moins de place, mais pour un salon ça peut faire un peu impersonnel. Je privilégierais plutôt plusieurs luminaires à poser, sur pied, voire en suspension, pour avoir un éclairage plus doux que des spots. Et en effet, une lumière qui vient du plafond va écraser, tandis qu’une lumière qui vient du sol va élever.
        Quant au plafond droit ou incliné, tout dépend du charme de ta maison, un joli plafond avec poutres anciennes rend super bien quand il est incliné, mais pour un look plus moderne un plafond droit est plus adapté. Si tu as déjà un plafond incliné, ce serait dommage de le reboucher (tu perdrais de l’espace, en plus !), non ?

    • Noémie Meijer
      3 janvier 2017 10 h 09 min

      Merci pour ton gentil message ! Ravie de lire que le blog te plait 🙂
      Le rêve, une maison à retaper… Je pense que c’est une excellente idée, ces marches ! Non seulement ça coupera l’effet « couloir » de pièces en enfilades, mais aussi ça évitera que le salon ne donne trop l’impression d’être « enterré » par rapport au jardin. Et puis les marches, ça délimite bien les zones, ça rendra plus cocoon ton salon, je pense que c’est idéal dans ton cas ! Attention juste aux hauteurs sous plafond. Et faire la terrasse au même niveau que le salon permettra d’agrandir visuellement ton salon, comme si la pièce se prolongeait à l’extérieur. Si tu peux, essaye de faire encore un palier dans ton jardin, pour avoir par exemple d’abord 40cm puis encore 40cm, au lieu de 80cm en une fois… Et puis pour casser encore plus cet effet de longueur, n’hésites pas à jouer avec les couleurs, notamment dans ton salon qui profitera du coup d’une belle lumière plein Sud !
      Par contre, maintenant tu as attiré ma curiosité, je veux voir une photo avant/après 😉
      Bons travaux !

      • Héléna
        3 janvier 2017 13 h 42 min

        Bonjour Noémie,
        Merci pour tes réponses 🙂
        Oui le rêve, je vais pouvoir faire tout ce que je veux… tant que ça rentre dans mon budget évidemment !
        Pas de souci pour les photos avant après. Je comptes justement aller prendre de belles photos en noir et blanc avant les travaux et pendant la démolition des murs et pourquoi pas les encadrer et les mettre au mur quand la maison sera terminée… donc tu auras tes photos promis.
        Si tu passes dans la métropole lilloise tu peux même venir voir, c’est pas si loin après tout 😉

  • Héléna
    3 janvier 2017 13 h 42 min

    Le jardin ne fait que 360×650. Cela comprend la terrasse de 240 en largeur (longueur de la baie vitrée) et 250 en longueur. Il me reste donc 360×400, donc pour le palier de plus, ça me paraît difficile sur cette surface, surtout si je veux pouvoir caler 2 chaises longues pour me faire dorer la pilule plein sud 😉 mais ça ne coûte rien de retravailler un peu mes plans et voir ce que ça peut donner. I will keep you posted 😉

    Bon continuation et je te souhaite plein de beaux projets pour 2017!

    • Noémie Meijer
      3 janvier 2017 17 h 15 min

      Super, j’attends de voir alors 🙂 Et si je passe par Lille je te fais signe 😉

  • Trackback: Des idées pour ... décorer avec des bouteilles en verre | Pierre Papier Ciseaux
  • Trackback: 6 critères pour choisir sa table basse + sélection | Pierre Papier Ciseaux

Envie de répondre ?