Avant-après : décorer une bibliothèque

Adorant lire et ayant travaillé 3 ans dans une maison d’édition (oui, j’ai eu plusieurs vies 🙂 ), j’ai toujours rêvé d’une grande bibliothèque. Du coup, quand on a emménagé dans notre appartement il y a 4 ans, on savait déjà que faire de ce grand mur dans le salon.

On s’est évidemment d’abord renseigné sur une confection sur-mesure, mais les devis tournaient autour de 10.000€ pour habiller comme on le souhaitait ce grand pan de mur de 4m65 de large sur 2m65 de haut. Autant dire, pas vraiment dans notre budget de tout jeunes propriétaires.

On a donc réfléchi à une solution semi-sur-mesure, que l’on fabriquerait nous-même, et après des dizaines de croquis, quelques heures chez Ikea et une grosse journée de bricolage, on est arrivés à nos fins. Je vous montre ?

 

Construction de la structure

On a choisi de travailler avec des modules de chez Ikea, car ils proposent plusieurs formats différents (profondeurs, hauteurs, largeurs), dans le même matériau (du mélaminé blanc, facile à découper), et qu’on peut donc combiner pour obtenir exactement ce que l’on souhaite. On a tout de même dû en recouper certains pour couvrir entièrement notre mur comme on le désirait, je vous explique ça plus bas.

Côté aménagement, on souhaitait évidemment pouvoir caser tous nos livres, BD et guides de voyages, mais aussi un peu de déco et surtout intégrer dans cette bibliothèque un coin bureau.

La partie principale se compose donc de ces éléments-là :

  • 4 étagères BILLY de 80cm de largeur x 202cm de hauteur x 38cm de profondeur (je pense qu’aujourd’hui ils ne commercialisent plus cette profondeur (ça n’existe plus qu’en 28cm de profondeur), mais pour les BD et grands livres il nous fallait impérativement du 38cm).
  • 1 étagère GNEDBY de 20cm de largeur x 202cm de hauteur x 17cm de profondeur (spéciale CD, mais nous c’était plutôt pour combler parfaitement l’espace qui restait : on y range des livres de poche !)
  • 1 étagère (il me semble que c’était BESTA, mais je ne la retrouve plus dans leur catalogue) de 120cm de largeur x 34cm de hauteur x 28cm de profondeur
  • 1 bureau MALM (la référence exacte n’existe plus) de 120cm de largeur x 60cm de profondeur x 73cm de hauteur

Pour prolonger la bibliothèque jusqu’au plafond, et en faire une véritable construction sur-mesure, on a acheté des éléments supplémentaires (2 BILLY et 1 GNEDBY), que l’on a découpés à la bonne hauteur (une cinquantaine de centimètres de hauteur) et qu’on a fixés au-dessus des premiers. Au-dessus de la partie bureau, c’est simplement 2 planches en mélaminé achetées chez Brico et découpées aux bonnes dimensions (120 x 38cm).

 

Pour info, il existe aussi une hauteur supérieure pour les BILLY (237cm), ainsi que des sur-meubles, mais pour notre projet ça ne correspondait pas aux dimensions que l’on recherchait.

Évidemment, une structure comme celle-ci doit impérativement être bien fixée : on a vissé chaque élément entre eux, ainsi qu’au mur. Autant vous dire que cette bibliothèque ne bougera pas d’ici 🙂 Avant de tout fixer, nous avons fait passer les câbles des spots (placés tout au-dessus) et du système surround (baffles) pour qu’ils soient parfaitement dissimulés et intégrés.

Au total, cette bibliothèque nous aura coûté un peu moins de 500€.

Voici une photo de la bibliothèque entièrement vidée, en plein processus de ré-agencement de la déco, pour que vous puissiez voir la structure !

 

Rangement et aménagement

 

Pour vous expliquer un peu le contenu, cette bibliothèque rassemble absolument tous nos livres (sauf les livres de cuisine), et retrace donc un peu notre histoire : pas mal de bandes dessinées (ayant travaillé 3 ans pour les éditions Casterman), une tonne de romans, des livres de marketing (le petit mari et moi ayant tous les deux fait ces études-là), des livres de psychologie (j’ai fait 1 an de fac de philo avant le marketing — plusieurs vies, je vous disais !), des livres de voyage (on adore voyager !), des livres et magazines de déco (ai-je vraiment besoin de vous dire pourquoi ?),… et un coin bureau (et tous les dossiers administratifs qui vont avec).

 

Nous ne sommes pas du tout branchés « télé », par contre l’ordinateur fait partie intégrante de notre rythme de vie : j’y travaille en journée (car l’écran est très grand, parfait pour la 3D !), on y regarde des films le soir, on y met de la musique pour les apéros entre copains, ou un petit feu de bois pour les longues soirées d’hiver 🙂 bref, on a souvent besoin de l’avoir sous la main. Un peu de détails pour les plus geeks d’entre vous : c’est en fait un écran fixé au mur et qui nous sert de « hub » central (on y branche mon ordinateur portable, les baffles, la Playstation, Chromecast, Google Home,…).

Pour le coin bureau, j’ai tenté de rendre toute cette paperasse administrative la plus discrete possible, en rangeant tout dans des classeurs blancs.

 

Décoration et harmonisation

Vous vous en doutez, c’est l’étape que j’attendais avec le plus d’impatience…

Il y a quelques semaines, j’ai entrepris de ré-aménager entièrement cette bibliothèque. Avec les années, on avait entassé pas mal de choses dedans, et j’avais envie de l’épurer, de lui redonner un aspect déco plus prononcé. J’ai donc absolument tout vidé, pour repartir d’une base neutre, et j’en ai profité pour vous noter quelques astuces. Voici donc un petit avant/après, suivi de quelques conseils pour aménager, ranger, et décorer votre bibliothèque :

 

Voici donc comment j’ai procéder pour opérer ce tri et ce rangement :

  • Faites des piles selon les différentes catégories de livres, en fonction de la manière dont vous souhaitez les organiser (par genre, par auteur, par format, par collection,…). Chez moi, j’ai classé par genre, car c’est comme ça que je les retrouve plus facilement : BD, romans graphiques, littérature poche, livres sur la déco/DIY, livres de voyages, livres sur le marketing, livres psycho/philo,…
  • Rassemblez les objets déco que vous souhaitez y associer, et sélectionner uniquement ceux dont les couleurs correspondent : gardez un thème couleur assez simple, car les livres vont déjà apporter pas mal de couleurs et de détails. Pensez objets déco mais aussi boîtes, paniers, cadres, bougies,… J’ai choisi de mon côté des éléments noirs, blancs, beige, dorés et un peu de verdure).
  • Commencez par déterminer l’emplacement des plus gros objets (gros livres, paniers, gros objets déco) : ils iront a priori dans les plus grandes cases, que vous aurez réparties dans la bibliothèque (ne les placez pas toutes au même endroit, sur une même colonne, il faut équilibrer). Par exemple, j’ai placé en premier le globe terrestre, mes deux paniers noirs, et mon oiseau Eames.
  • Remplissez ensuite vos cases en fonction de l’espace qu’il vous reste pour vos différentes piles de livres. Prenez régulièrement du recul pour voir la bibliothèque dans son ensemble, vous remarquerez rapidement quand ça fonctionne bien ou quand il faut changer vos éléments de place.

 

Quelques secrets pour que ça fonctionne bien :

  • Cassez les symétries trop évidentes.
  • Équilibrez les zones déco/livres (chez moi, il y a principalement des livres, mais j’ai fait en sorte de placer les objets déco un peu partout, et pas tous condensés dans la même zone).
  • Répartissez les couleurs mais aussi les formes de manière homogène : par exemple, vous pourrez repérer le globe terrestre, le panier berbère rond et le pot à succulente ronds, répartis à travers toute la bibliothèque. Idem pour les touches de noir, que l’on retrouve un peu à tous  les niveaux.
  • Ne placez pas des objets similaires sur une même colonne/rangée (par exemple, mes 2 paniers noirs : ils ne sont alignés ni verticalement, ni horizontalement).
  • Faites en sorte que les formes, les couleurs et les matières se répondent entre elles (pour cela, il ne faut pas qu’elles soient rassemblées au même endroit) : le globe blanc VS le pot à succulente blanc, les livres plus colorés en haut à droite VS ceux plus sombres en bas à gauche, la bougie et la maison dorées VS le pot à crayon doré sur le bureau,…
  • Adaptez le contenant au contenu : choisissez de grandes cases pour mettre en valeur vos grands livres ou objets, et au contraire de petites cases pour les livres de poche par exemple. Chaque élément doit occuper correctement l’espace entre chaque étagère.
  • Variez la quantité de remplissage des cases/étagères : ici, les livres de poches remplissent toute une case, tandis que l’oiseau Eames est accompagné de seulement quelques livres.
  • Posez certains livres à plat, plutôt que tout verticalement : ça permet d’apporter un peu de détail, de rythme, ça équilibre et ça harmonise.
  • Placez certains objets seuls (comme ici mon fameux oiseau Eames ou mon polaroïd) et d’autres sur une pile de livres (comme la bougie dorée), pour varier les hauteurs et les degrés d’importance que vous donnez à chaque objet.
  • Comme je vous le disais un peu plus haut : ne choisissez pas plus que 2-3 couleurs différentes dans les objets déco que vous ajouterez, pour ne pas surcharger l’ensemble. J’ai choisi des tonalités de blanc/beige, de noir et de doré, pour s’assortir à la déco du reste de mon salon.
  • N’hésitez pas à apporter un peu de vie — et donc de verdure — à tout ça ! Attention que vos plantes, dans une bibliothèque « fermée » comme la mienne, auront moins de lumière qu’ailleurs. Choisissez donc des plantes pas très difficiles d’entretien (j’ai choisi un Aloe Vera et une succulente : plus d’infos par ici pour entretenir vos plantes !).
  • Si vous avez certains livres vraiment trop colorés, et que cela vous chipote (comme c’était le cas pour moi) : pensez à les retourner de façon à montrer la tranche des pages, et non plus le dos du livre. J’ai fait cela pour des livres que je ne lis pas régulièrement évidemment, et dont je n’ai pas vraiment besoin de connaître le titre exact avant de le sortir de la bibliothèque : j’ai fait cela pour les magazines déco, et pour ma collection de Tintin et de Le Chat.
  • Jouez sur les profondeurs, comme avec cette petite affiche que j’ai placée devant une rangée de livres, ou avec ce cadre que j’ai mis derrière ma succulente.
  • Certaines couvertures de livres sont si jolies qu’elles peuvent aussi servir de déco, placées face à vous !
  • Pour les compositions d’objets, la règle du nombre impair est toujours bonne à suivre : 3 éléments plutôt que 2 ou 4 ! Par exemple, dans la case de l’oiseau Eames, il y a 1 oiseau, 1 bougie, et 1 pile de livres.
  • Et surtout… amusez-vous, et que tout cela ne reste surtout pas figé comme dans un musée !

 

Mise à jour : ajout de portes !

Petite mise à jour de notre bibliothèque en ce début d’année 2019 : nous avons ajouté des portes dans tout le bas !

On souhaitait épurer un peu plus la vision de cette bibliothèque, cacher ce qui méritait de l’être (les dossiers administratifs, le routeur internet… les livres trop colorés (on ne se refait pas !), pour obtenir un résultat un peu plus minimaliste. Aussi, en cachant les étagères du bas, on allait pouvoir y stocker davantage de choses, et donc épurer les étagères du dessus.

On s’est tout d’abord renseigné si IKEA ne commercialisait pas des portes pour étagères Billy : c’est effectivement le cas, mais les dimensions et les styles ne nous convenaient pas. On souhaitait effectivement pouvoir s’aligner parfaitement à la hauteur du bureau, et avoir des portes simplissimes, toutes blanches (le côté épuré, tout ça). Qu’à cela ne tienne : on se les ai fabriquées, nos portes ! Voici comment.

Après avoir pris les dimensions nécessaires, direction notre magasin de bricolage le plus proche (Brico, en Belgique) : on y a acheté :

  • 8 planches de stratifié (des planches de particules de bois recouvertes d’une finition blanche plastifiée), au format 40 x 69 cm, épaisseur 18 mm
  • 16 charnières (on a choisi des modèles « en applique« , et non « encastrées », qui ne nécessitent pas de percer un trou dans la porte). Attention de bien choisir des charnières pour porte à recouvrement ou à demi-recouvrement, pour pouvoir ouvrir des portes juxtaposées.
  • du couvre-chant : une sorte de ruban de stratifié blanc, qui va cacher les bords des planches découpées (il faut le choisir légèrement plus large que l’épaisseur des portes, pour le tailler par la suite ; le mien faisait 22 mm).

Petite remarque par rapport aux dimensions : comme nous avons choisi des charnières pour portes à demi-recouvrement (notre magasin de bricolage n’avait pas de modèle à recouvrement entier), les portes une fois fermées sont légèrement moins larges que le caisson, pour pouvoir laisser la place d’ouvrir les portes des caissons adjacents. Ce qui fait que sur chaque paire de porte, l’une d’elle fait en réalité 39 cm, et l’autre 40 cm.

Pour créer une porte à partir d’une simple planche, voici les étapes que l’on a suivies :

  • Notez l’emplacement de la charnière sur la porte : calculez bien l’espacement nécessaire pour le caisson sur lequel viendra se fixer la porte : pour cela, on a tout simplement placé une planche faisant la même épaisseur, sur le bord, avant d’y mettre notre charnière en mode « fermée ».
  • Percez les trous avant de visser la charnière sur la porte.
  • Positionnez la porte devant le caisson, charnière ouverte : notez l’emplacement des vis de la charnière sur la caisson.
  • Percez les trous avant de visser la charnière sur le caisson.
  • Ajustez la position de la porte avec les vis du caisson (pour régler la distance de la porte par rapport au caisson) et les vis de la porte (pour régler la position de la porte de droite à gauche). Cette étape prend vraiment du temps, on a dû re-percer quelques trous pour être bien précis, mais une fois que c’est (bien) fait, ça ne bouge plus et on peut être fier du résultat !

Une fois les portes placées, les chants qui ont été découpés sont encore en particules de bois apparentes : la maniaque du détail que je suis ne pouvait bien évidemment pas laisser ça en l’état.

J’ai tout simplement utilisé du couvre-chant pour la finition. C’est tout simple à utiliser : on en découpe un morceau, on le place sur le chant à recouvrir, on applique le fer à repasser (je n’ai même pas utilisé de tissu pour protéger, ça m’embêtait plus qu’autre chose à manipuler, et ça n’a pas brûlé mon couvre-chant), et hop, c’est collé ! On passe ensuite un coup de cutter pour tailler ce qui dépasse, et le tour est joué.

Et histoire de peaufiner vraiment cette bibliothèque, comme je vous l’expliquais dans mes bonnes résolutions déco, j’ai récemment ajouté des petite bouche-trous chez IKEA, la référence c’est « Varieta » : ce sont de petits embouts en plastique qui bouchent tous les petits trous des parois intérieures. C’est un détail, mais ça fait tellement plus propre, plus chic ! Et l’une d’entre vous m’a rappelé que c’était aussi moins nocif, car des toxines s’échappent des meubles en particules de bois comme ceux d’IKEA, et cela se fait pas ces petits trous justement. Bon, par contre il m’en a fallu environ 700 pour reboucher l’entièreté de ma bibliothèque… Heureusement, ce n’est vendu qu’à 0,99€ les 100 😉

(Pour info, je ne la trouve pas en ligne mais j’ai trouvé ces petits embouts au rayon des dressings, dans le showroom).

Si vous le souhaitez, bien sûr, vous pouvez rajouter des poignées, des boutons de porte, des aimants ou un système push-pull : de notre côté, le minimalisme règne toujours, ça nous convient très bien comme ça !

signature Noémie blog Pierre Papier Ciseaux déco DIY

Articles Récents

28 Commentaires

  • YDP
    18 mai 2018 8 h 15 min

    Bôôô

    • Noémie Meijer
      21 mai 2018 13 h 31 min

      Ce qui est sûr, c’est qu’elle a été très très bien fixée au mur 😉

  • Daphné @ be frenchie
    18 mai 2018 9 h 19 min

    Waouh Noémie, quel beau projet ! Tu as réussi a créer un ensemble très harmonieux, qui met en valeur le contenu et donne une identité forte à ta déco. J’aime la manière dont tu as délimité à l’intérieur d’une seule bibliothèque différents espaces qui se répondent pour créer des ambiances qui captent le regard.

    Oui, Ikea est une merveilleuse source de hack – on peut faire des merveilles en détournant leurs meubles. Chez moi, j’ai aussi détourné des éléments Ikea pour faire une bibliothèque sur-mesure à tout petit prix. J’ai mixé des éléments Besta avec des cubes et étagères en bois massif et un papier-peint Orla Kiely. Voilà le résultat : https://goo.gl/sCcSqk

    • Noémie Meijer
      21 mai 2018 13 h 34 min

      Oh merci ! Très jolie aussi ta bibliothèque ! J’aime bien les caissons ouverts/fermés, et le contraste du papier peint : top ! J’avais hésité à peindre l’arrière des caissons en une couleur mais c’était beaucoup de boulot et j’avais peur de me lasser de la couleur 🙂

  • Marion
    18 mai 2018 10 h 52 min

    Merci beaucoup pour ces idées. Votre coin bureau/bibliothèque est absolument sublime et très lumineux.

    • Noémie Meijer
      21 mai 2018 13 h 35 min

      oh merci <3

  • Zoulikha
    21 mai 2018 8 h 34 min

    Bonjour Noémie,
    C’est vraiment très beau !! L’oiseau Eames est en valeur.
    J’ai 2 questions:
    Est ce que l’oiseau est stable et solide ?
    As-tu pensé à mettre des portes pleine ou vitrée (des nouvelles possibilités) ?
    Bonne journée et merci encore
    Zoulikha

    • Noémie Meijer
      21 mai 2018 13 h 38 min

      Merci ! Oui je voulais vraiment qu’il ai une place de choix 🙂 C’est un objet fragile mais oui il est stable (bon si y’a des enfants je surveille quand même qu’ils ne jouent pas à côté, parce qu’un petit coup dedans pourrait le renverser !)
      Je ne voulais pas mettre de portes car j’aime bien pouvoir voir l’ensemble des livres (et les vitres apportent un reflet que je trouve un peu moins moderne), mais pourquoi pas placer des portes pleines par exemple sur tous les caissons du bas, ou apporter encore un peu plus d’élégance !

  • Estelle
    21 mai 2018 11 h 35 min

    C’est vraiment très réussi, j’adore !

    • Noémie Meijer
      21 mai 2018 13 h 38 min

      Merci 🙂

  • Julie lit au lit
    21 mai 2018 19 h 21 min

    Merci pour toutes ces astuces! J’ADORE ta lampe en bois.

    • Noémie Meijer
      28 mai 2018 14 h 52 min

      Merci 🙂 C’est une très belle marque de créateurs à découvrir : Loupiotte Design !

  • aurélie
    29 août 2018 15 h 16 min

    Hello Noémie!
    La bibliothèque est mon meuble préféré! et ton fauteuil une place devant m’a l’air juste parfait pour bouquiner, d’où vient-il ?
    merci 🙂 aurélie

    • Noémie Meijer
      2 septembre 2018 17 h 48 min

      C’est la marque Sits, modèle Foxi 🙂

  • Marion
    25 septembre 2018 13 h 33 min

    Bonjour Noémie,
    Je suis complètement émerveillée par ton blog qui est une vraie mine d’or

    J’aimerais aussi installer une bibliothèque Billy dans mon salon. J’hésite pour le choix de la hauteur : est ce que le fait que la bibliothèque touche quasiment le plafond permet d’agrandir la pièce et donc vaut-il mieux que je choisisse celle de 202cm de haut ? Ou dois-je choisir une plus basse pour m’aligner sur l’huissierie de porte qui sera juste à côté ?

    Dernière petite question : que penses-tu d’une grande bibliothèque derrière un canapé ?

    Merci d’avance pour tes conseils et merci beaucoup pour tout ce que tu partages

    • Noémie Meijer
      25 septembre 2018 18 h 35 min

      Oh mais merci Marion pour ce message, ça me touche beaucoup ! Pour répondre à ta question, oui dans ces cas-là mieux aller toute hauteur, sinon un meuble imposant qui s’arrête un peu en-dessous du plafond va écraser la pièce. Autant aller jusqu’en haut, ça élèvera le regard et donc donnera une impression de hauteur sous plafond. Attention juste de pouvoir relever ton meuble une fois que tu l’auras monté au sol 😉 Il faut quelques centimètres de marge pour le faire basculer.
      J’aime beaucoup l’idée d’une grande bibliothèque derrière un canapé, après à voir comment tu y donnes l’accès, est-ce que le canapé est décollé pour laisser un passage, ou non,… Mais dans tous les cas ça peut faire vraiment très joli, et donner un joli aspect convivial et intimiste au coin salon !

  • Trackback: At Home : un coin salon aménagé | Pierre Papier Ciseaux
  • Bodin
    10 février 2019 18 h 04 min

    Hello Noémie
    Cette bibliothèque est magnifique ! J’envisage d’en faire une aussi, mais j’ai 2 prises (une à chaque extrémité, avec multi prises) sur le mur en question, ce qui ne facilite pas la chose 🙁 as tu eu ce « problème » aussi ?
    Merci pour toutes ces belles idées 🙂
    Amélie

    • Noémie Meijer
      11 février 2019 12 h 14 min

      Merci 🙂 Oui on avait bien sûr des prises dans chaque coin : on a simplement découpé le fond du meuble pour laisser apparaître les prises. Ce n’est pas hyper esthétique mais des livres sont placés devant donc ça ne se voit absolument pas !

  • Trackback: 2019 : Résolutions déco |
  • Isa
    27 mars 2019 11 h 00 min

    J’adore l’idée des portes à faire soi-même ! Je vais m’atteler à la tâche et j’espère y arriver aussi bien que vous deux ! Merci pour tes précieux conseils.

    • Noémie Meijer
      27 mars 2019 13 h 23 min

      Oh merci 🙂 Avec plaisir ! Bon DIY !

  • Lucie Lemaire
    12 avril 2019 13 h 31 min

    Bonjour,
    D’abord, merci pour ton blog et pour toutes les belles idées et astuces que l’on peut y trouver.

    J’ai également un grand mur de bibliothèques Billy chez moi. Quand j’ai vu les petits bouchons que tu avais utilisés, je me suis empressée d’en commander. En voulant les installer, mauvaise surprise. Les dernières bibliothèques ont des trous plus petits et impossible d’y faire rentrer un bouchon. Les VARIERA vont sur les bibliothèques plus anciennes, lés dressing, les meubles de cuisine, mais pas sur les dernières Billy.

    • Noémie Meijer
      14 avril 2019 11 h 14 min

      Merci pour ton message 🙂 Ah mince, merci pour l’info ! C’est fou qu’ils aient changé la taille des trous… !

  • Trackback: Mini-coachings déco de Noël 2018 : les avant-après ! |
  • Anne
    18 avril 2019 16 h 45 min

    Bonjour Noémie. Merci beaucoup pour ton article. Ayant moins de place chez nous, j’ai seulement acheté 3 pans de bibliothèque. Petite question: comment les as-tu fixées entre elles? Afin d’éviter le jeu entre deux. Merci d’avance et bonne fin de journée.

    • Noémie Meijer
      20 avril 2019 7 h 41 min

      Tout simplement avec des vis suffisamment longues pour rentrer dans les 2 parois latérales, mais pas trop pour ne pas dépasser. On a vissé dans les petits trous existants pour installer les étagères, environ 6 vis pour solidariser 2 bibliothèques entre elles.

  • Trackback: 16 conseils de décoratrice pour choisir sa nouvelle habitation |

Envie de répondre ?

Répondre à aurélie Annuler la réponse.